Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2021

28 résultats 

lithiase xanthique l.f.

xanthine lithiasis

Lithiase urinaire exceptionnelle due à l'excrétion accrue de xanthine dans les urines consécutive à une perturbation de la dégradation des acides nucléiques.
Elle a été observée chez quelques malades traités par l'allopurinol qui bloque la biosynthèse de l'acide urique et accroit l'excrétion urinaire de xanthine.

xanthine

xanthique (lithiase) l.f.

xanthine lithiasis

Lithiase urinaire exceptionnelle consécutive à l'excrétion accrue de xanthine dans les urines consécutive à un défaut de xanthine-oxydase qui normalement transforme la xanthine en acide urique.
Elle est d’origine héréditaire. Elle a été observée chez quelques malades traités par l'allopurinol qui bloque la synthèse de l'acide urique et accroît l'excrétion urinaire de xanthine.

lithiase rénale

[M3]

lithiase vésiculaire l.f.

Présence de calculs dans la vésicule biliaire, affection très fréquente, concernant 20 % de la population.
Dans les pays occidentaux, environ 80 % des calculs sont cholestéroliques purs ne contenant que du cholestérol ou mixtes contenant en majorité du cholestérol mais aussi des pigments biliaires. Environ 20 % des calculs sont pigmentaires formés soit de polymère de bilirubine (calculs noirs), soit de bilirubinate de calcium (calculs bruns).
La lithiase vésiculaire est le plus souvent asymptomatique ou découverte sur l’imagerie à l’occasion de symptômes n’ayant aucun rapport avec elle (migraine, dyspepsie fonctionnelle, colopathie…). Elle peut être symptomatique se manifestant par des douleurs importantes de l’épigastre ou de l’hypochondre droit avec des irradiations évocatrices à l’épaule ou à l’omoplate droites, durant 15 à 30 mn et répondant à la prise d’analgésiques. Elle peut être à l’origine de complications siégeant au niveau de la vésicule elle-même, il s’agit d’une cholécystite aigue, ou intéressant la voie biliaire principale ou le cholédoque, à l’origine d’une angiocholite ou d’une pancréatite.
Les facteurs favorisants la lithiase vésiculaire sont le syndrome métabolique, l’obésité, l’insulino-résistance et le diabète de type 2. Certaines ethnies sont particulièrement prédisposées à cette affection. La prévalence est plus élevée chez la femme que chez l’homme, mais la différence s’atténue avec l’âge et disparaît après 60-70 ans. Des facteurs génétiques sont connus. Certains médicaments favorisent la lithiase cholestérolique, plus rarement des calculs sont formés par des précipités de médicaments. De nombreuses associations entre certaines pathologies et la lithiase ont été rapportées.

lithiase du canal cholédoque, bilirubine, cholécystite aigüe lithiasique, angiocholite, pancréatite aigüe; syndrome métabolique, diabète de type 2

[L1]

Édit. 2018

| page précédente | /2