Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2021

9 résultats 

tronc cérébral l.m.

tronc de l'encéphale

tronc cérébral (tumeur du) l.m.

brain stem tumor

Néoformation portant sur le tissu nerveux du tronc cérébral. Il s'agit principalement de gliomes.
Ces gliomes infiltrants sont des lésions histologiquement bénignes, mais leur gravité est liée à leur siège au sein du tronc cérébral. Observés chez l'enfant et l'adulte, ils se manifestent par des atteintes des nerfs crâniens, des voies longues, et par un syndrome d'hypertension intracrânienne.
La diagnostic est évoqué sur l'IRM, mais la biopsie stéréotaxique est rarement possible. Le traitement est surtout radiothérapique.
Les autres tumeurs du tronc cérébral sont les hémangiomes, les hémangioblastomes, les tératomes, les métastases, mais aussi les tuberculomes.

échelle originelle de Glasgow complétée par les réflexes du tronc cérébral l.f.

La présence des réflexes du tronc cérébral est cotée de 0 à 5, ce qui fait passer la classique échelle de Glasgow allant de 3 (coma profond) à 15 (personne parfaitement consciente) à une échelle de Glasgow-Liège allant de 3 à 20.
Cotation des réflexes :
- fronto-orbitaire 5
- oculocéphalique ou oculovestibulaire vertical 4
-  photomoteur 3
- oculocéphalique ou oculovestibulaire horizontal 2
- oculo-cardiaque 1
            

Étym. Glasgow : ville d’Écosse

[G1, H1]

Édit. 2019

infarctus du tronc cérébral l.m.

brain stem infarct

Ischémie dont la symptomatologie, voire le pronostic, sont fonction du territoire vasculaire intéressé.
Les ischémies des artères collatérales du tronc basilaire et du territoire profond de l'artère cérébrale postérieure pour la partie mésencéphalique se manifestent par des déficits moteurs, sensitifs, une atteinte variable des nerfs crâniens et de l'oculomotricité, un syndrome cérébelleux, parfois des troubles de la vigilance, selon leur topographie. Elles sont à l'origine de multiples syndromes.
L'occlusion du tronc basilaire entraîne souvent une ischémie bilatérale étendue du tronc cérébral : hémiplégie ou tétraplégie, double paralysie oculomotrice ou paralysie de fonction, paralysie faciale périphérique, troubles de la déglutition, altérations de la vigilance, atteinte respiratoire de pronostic sombre.

Étym. lat. infartus (terme de cuisine) : enfarci (bourré avec de la farce) ; le c de infarctus est une faute d'orthographe latine.

potentiels évoqués du tronc cérébral l.m.p.

brainstem evoked potentials

Type de potentiels évoqués auditifs survenant dans les 10 ms suivant le stimulus.
Ils sont très utilisés dans les atteintes du tronc cérébral, les pathologies vasculaires et anoxiques et les hypertensions intracrâniennes.

potentiels évoqués auditifs

tronc de l'encéphale l.m.

truncus encephali (TA)

brainstem

Ensemble formé par le myélencéphale, le pont et le mésencéphale.

Syn. anc. tronc cérébral

veines du tronc cérébral l.f.p.

venae trunci encephali (TA)

veins of brainstem

Ensemble des veines qui drainent le tronc cérébral.
Ce sont la veine ponto-mésencéphalique, les veines inter-pédonculaires, la veine inter-colliculaire, la veine mésencéphalique latérale, les veines du pont, les veines de la moelle allongée, la veine du récessus latéral du quatrième ventricule, la veine de la citerne cérébello-médullaire. Elles forment un réseau qui se déversent dans la partie supérieure des plexus veineux vertébrauxet dans les veines condyliennes en bas par le foramen magnum, dans la veine communicante postérieure , dans les sinus pétreux et le sinus occipital transverse dans le crâne, elles sont anastomosées aux veines cérébelleuses.

[A1]

Édit. 2019

réflexes du tronc cérébral l.m.p.

- Réflexe fronto-orbiculaire : fermeture des paupières après percussion de l'os frontal entre les arcades sourcilières ;
- Réflexe oculo-céphalogyre vertical/horizontal : mouvement des yeux dans le sens vertical/horizontal de sens inverse à celui du mouvement imposé de rotation de la tête ;
- Réflexe photomoteur : contraction pupillaire en réponse à une stimulation lumineuse ;
- Réflexe oculo-cardiaque : ralentissement de la fréquence cardiaque entraîné par la pression des globes oculaires.

[H1]

Édit. 2018

calotte du mésencéphale ou du tronc cérébral l.f.

ectum mesencephali (TA)

tectum of midbrain

Région postérieure de chacun des trois segments du tronc cérébral (bulbe, protubérence et pédoncules cérébraux) où les noyaux moteurs, sensitivosensoriels et végétatifs sont entourés de zones de substance blanche, passage de voies ascendantes et descendantes.
Elle est recouverte par la lame quadrijumelle ou colliculaire (tubercules quadrijumeaux) au niveau des pédoncules cérébraux. En avant de la calotte, la région antérieure ou pied du mésencéphale est le lieu de passage des fibres du faisceau pyramidal.

syndrome de la calotte pédonculaire

[A1,H5]

Édit. 2015