Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2021

syndrome du canal ulnaire l.m.

ulnar tunnel syndrome at the wrist

Troubles sensitifs et moteurs dû à la compression du nerf ulnaire dans le canal ulnaire.
Des paresthésies puis une hypo-esthésie des deux derniers doigts de la main sont les premiers symptômes. Dans les formes sévères on observe un déficit moteur et une amyotrophie des muscles de l'éminence hypothénar, des interosseux et de l'adducteur du pouce. Un électromyogramme (E.M.G.) permet de distinguer les formes motrices, sensitivomotrices ou sensitives et de préciser l’importance de la compression. Sont en cause : des lésions traumatiques locales (fractures de l’hamulus, de l’os pisiforme et leurs séquelles), un kyste synovial, un lipome, une arthrose pisi-triquétrale, des microtraumatismes professionnels ou sportifs (bicyclette). Cette affection est reconnue comme professionnelle (tableau 57 des maladies professionnelles).
L’ouverture chirurgicale du canal peut être nécessaire.

F. Guyon, chirurgien français, membre de l’Académie de médecine (1861) ; J. Froment, neurologue français (1915) ; R. Wartenberg, neurologue allemand (1944)

canal ulnaire

[H1,I1]