Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2021

exhibitionnisme n.m.

exhibitionism

L’exhibitionnisme  qui appartient au groupe des paraphilies, est caractérisé par une excitation sexuelle obtenue par le fait d’exposer ses organes génitaux devant une personne prise au dépourvu.
Il peut s’agir de fantasmes ou d’actes exhibitionnistes , avec ou sans masturbation.
Un acte exhibitionniste peut être induit par un état pathologique aigu : accès maniaque, alcoolisation ou consommation d’un produit stimulant. Il peut aussi être la manifestation d’un syndrome de désinhibition frontale (tumeur cérébrale, processus neurodégénératif ,.. ).
L’exhibitionnisme est considéré comme un trouble dès lors que l’excitation sexuelle ainsi déclenchée est intense, le fantasme ou le comportement exhibitionnistes répétés, qu’existent une détresse (anxiété, culpabilité, honte) et des répercussions sociales et/ou professionnelles.
Il faut distinguer l’exhibitionnisme devant des enfants prépubères (parfois associé à la pédophilie)  et l’exhibitionnisme devant des adultes.
La prévalence de ce trouble exclusivement masculin n’est pas connue. Il est le fait de personnes volontiers socialement isolées.
Le trouble exhibitionniste est parfois associé au voyeurisme.
Lorsque le sujet est confronté à l’autorité judiciaire il se réfugie parfois dans une attitude de minimisation ou de déni.
Plusieurs comorbidités peuvent être observées : hypersexualité ou au contraire déficience sexuelle, usage de substance psychotrope, trouble de la personnalité, maladie bipolaire (accès maniaque), trouble de l’attention avec hyperactivité, débilité mentale,  

C.Lasègue, neurologue et aliéniste français, membre de l’Académie de médecine ( 1877 ).

Étym. lat.exhibere :produire au dehors

agression sexuelle, paraphilie, pédophilie, voyeurisme

[H3]

Édit. 2020