Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

70 résultats 

attelle de von Rosen   l.f.

von Rosen’s splint

S. von Rosen, chirurgien orthopédiste suédois (1962)

von Rosen (attelle de)

von Rosen (attelle de) l.f.

von Rosen’s splint

Attelle métallique modelable capitonnée permettant de maintenir chez le nouveau-né une abduction et une flexion permanentes des hanches.
Elle est indiquée dans le traitement de la luxation congénitale des hanches dans le premier âge.

S. von Rosen, chirurgien orthopédiste suédois (1962)

Andrén et von Rosen (incidence de) l.f.

Andrén and von Rosen’s view

Incidence radiologique du bassin de face réalisée chez le nourrisson pour rechercher une éventuelle luxation de hanche.
Cette dénomination est peu usitée. Dans cette indication, la radiographie est de plus en plus remplacée par l’échographie, plus précise et non irradiante.

L. Adrén, médecin radiologiste suédois et S. von Rosen, chirurgien orthopédiste suédois (1958)

[B2,I1,O1]

Édit. 2017

Golabi-Rosen (syndrome de) l.m.

Golabi-Rosen’s syndrome

M. Golabi, généticien et L. Rosen, médecin américains (1984) ; J. L. Simpson généticien américain (1975)

Simpson (syndrome dysmorphique de)

attelle d'abduction de hanche l.f.

hip abduction splint

Appareillage amovible assurant le maintien d’une ou des deux hanches en abduction dans le but de maintenir la tête fémorale centrée dans l’acétabulum tout en permettant une légère mobilité active et une mobilisation passive.
Il est utilisé dans le cadre de la maladie luxante chez le nourrisson et dans les affections chroniques de la hanche, en particulier dans l’ostéochondrite primitive.
La mise en abduction unilatérale nécessite de prendre le bassin dans une coque de plâtre ou de résine prolongée par une valve maintenant le membre inférieur, le tout fixé par des bandes ou des sangles. L’appareil peut être en bivalve antérieure et postérieure.
L’attelle d’abduction bilatérale est utilisée dans le traitement de la subluxation et la luxation congénitale de la hanche après réduction quand la stabilité de la hanche doit être maintenue. Il en existe de très nombreux modèles. L’attelle de von Rosen, en matière plastique ou en aluminium modelables permet peu de mouvements ; elle peut être mise très précocement. Le coussin (ou attelle) de Frejka est en tissu maintenu par des sangles. L’attelle de Petit comporte deux demi valves cruro-jambières en légère flexion du genou réunies par une barre métallique permettant de régler l’abduction et la rotation des membres inférieurs. Elle permet une très bonne mobilité des hanches et facilite l’examen clinique et un examen radiologique sens interposition.

P. Petit, chirurgien français (1962) ; B. Frejka, chirurgien tchèque (1952) ; S. von Rosen, chirurgien suédois (1956)

Pierre Petit (attelle de), von Rosen (attelle de), Frejka (attelle de)

attelle d'abduction du membre supérieur l.f.

airplane splint

Attelle d’immobilisation soutenant le bras dans une position d’abduction proche de l’horizontale, en légère anteflexion de l’humérus, coude fléchi à 90°, l’ensemble se maintenant en place grâce à un appui thoracique.
De multiples modèles ont été décrits et utilisés ; les modèles récents sont capitonnés, modelables et se maintiennent à l’aide de Velcro®.

attelle de posture l.f.

postural splint

Appareillage destiné à maintenir les articulations d’un membre ou d’un segment de membre en bonne position.
Porté principalement au membre supérieur, il est fait sur mesure ou préfabriqué ; il peut être amovible ou fixe. L’articulation est immobilisée en position de fonction. Il peut être combiné avec un système de mobilisation passive ou active (attelle dynamique).

attelle dynamique

attelle dynamique l.f.

dynamic splint

Appareil de maintien d’une articulation des membres associé à un système permettant une mobilisation active ou passive de cette articulation et des articulations adjacentes.
Il est surtout utilisé pour les articulations des doigts par un système de rappel élastique. Pour les grosses articulations du membre inférieur, le coude et le genou en particulier un système électromécanique permet la mobilisation (arthromoteur).

arthromoteur

Browne (attelle de Denis) l.f.

Denis Browne’s splint

Attelle utilisée dans le premier âge pour le traitement du pied bot varus équin congénital.
Cette attelle réglable dans les trois plans pour obtenir une correction progressive des déformations solidarise les deux pieds par la plante et permet par les mouvements de l’enfant une mobilisation « autopassive » constante.

D. J. Browne, Sir, chirurgien orthopédiste britannique (1934)

pied bot varus équin

Édit. 2017

Denis Browne (attelle de) l.f.

Denis Browne’s splint

D. Browne, Sir, chirurgien britannique (1892-1967)

Browne (attelle de)

Frejka (attelle de) l.f.

Frejka’s splint

Coussin pour maintenir l’abduction des hanches chez le jeune enfant, traitement préventif de la maladie luxante congénitale.

B. Frejka, chirurgien orthopédiste tchèque (1952)

Pierre Petit (attelle de) l.f.

P. Petit’s abduction split
Attelle asurant l’abduction des hanches, avec réglage de la rotation des hanches qui conservent par ailleurs une certaine liberté.
Utilisée dans le traitement de la luxation congénitale des hanches chez l’enfant jeune, elle est faite de deux gouttières solidarisées entre elles par une barre réglable ; elle se fixe au devant des genoux par un bandage.
P. Petit, chirurgien français

Thomas (attelle de) l.f.

Thomas’ splint

Attelle du membre inférieur à appui ischiatique.

H. O. Thomas, chirurgien britannique (1875)

angiomatose rétinocérébelleuse de von Hippel-Lindau l.f.

von Hippel-Lindau's Syndrome

Syndrome rare, transmis sur le mode autosomique dominant, caractérisé par une angiomatose cérébelleuse et rétinienne, une polycythémie, des localisations polyviscérales, n'apparaissant souvent qu'à l'âge adulte.
Les manifestations cutanées, à type d'angiomes et de taches café au lait, sont exceptionnelles. Le diagnostic repose sur l'association d'une atteinte rétinienne et d'un syndrome cérébelleux. Le traitement est symptomatique de chaque atteinte viscérale.

E. von Hippel ophtalmologiste allemand, (1895), A.V. Lindau anatomopathologiste suédois (1926)

Étym. gr. aggeion : vaisseau ; ôma : tumeur ; ose : atteinte diffuse

Syn. von Hippel-Lindau (syndrome de)

angiome plan

[H1,J1,K4,P2,Q2]

Édit. 2017  

anomalie de von Hippel l.f.

von Hippel's anomaly

E. von Hippel, ophtalmologiste allemand (1900)

ulcère cornéen interne de von Hippel

[P2]

Édit. 2017

cavité de von Baer l.f.

blastocèle

[A4,O6]

colobome papillochoroïdien de von Hippel l.m.

von Hippel's choroidal and disk coloboma

Colobome de la papille et de la choroïde.
Eliminer la rubéole, les causes toxiques (4 à 7 semaines), les aberrations chromosomiques (trisomie 13, 18 et 4q) et les très nombreux syndromes rares associatifs. L’affection est autosomique dominante

E. von Hippel, ophtalmologue allemand (1900)

colobome de la papille et colobome de l'iris de la choroïde et de la rétine

[Q2,L2]

coloration de von Kóssa l.f.

von Kóssa’s stain

J. von Kóssa, anatomopathologiste austro-hongrois (1901)

von Kóssa (coloration de)

[A2,A3]

déficit en facteur von Willebrand l.m.

deficiency of von Willebrand’s factor

E. von Willebrand, médecin interniste finlandais (1926)

von Willebrand (maladie de)

dermatite exfoliative de Ritter von Rittershain l.f.

Ritter's disease, SSSS (staphylococcal scalded skin syndrome), Ritter-Lyell’s syndrome

Affection rare, fébrile, caractérisée par un exanthème scarlatiniforme diffus du nouveau-né et du nourrisson, suivi d'une nécrolyse épidermique avec un aspect d'enfant ébouillanté marqué par des décollements spontanés, faisant suite à une infection focale staphylococcique muqueuse ou cutanée à type d'omphalite ou d'impétigo périorificiel.
La guérison est obtenue par antibiothérapie spécifique. L'accord s'est fait sur la nature staphylococcique de cette affection.

G. Ritter von Rittershain, pédiatre tchèque (1878) ; A. Lyell, dermatologue britannique (1956);

Étym. gr. derma : peau ; ite : inflammation

Syn. syndrome de Ritter-Lyell, dermatite exfoliative des nouveau-nés ou des enfants à la mamelle, syndrome des enfants ébouillantés, épidermolyse staphylococcique aigüe

Ebner (glandes de von) l f.

Glandes salivaires séreuses accessoires enchâssées dans la partie postérieure de la langue au contact du V lingual dont les canaux excréteurs s'abouchent dans le sillon qui circonscrit la base des papilles caliciformes

Ritter V. von Rosenstein von Ebner, anatomiste autrichien (1842-1925)

salive linguale, glandes de von Ebner

[A1,P3]

Édit. 2018

encéphalite épidémique de von Economo-Cruchet

von Economo-Cruchet's epidemic encephalitis

Encéphalite présumée virale, épidémique, observée entre 1916 et 1930.
Elle comportait principalement des troubles de la conscience (début souvent confusionnel, puis fluctuations de la vigilance), des atteintes oculomotrices (crises oculogyres, considérées comme pathognomoniques) et des myoclonies. Mortelle dans environ un tiers des cas à sa phase aigüe, elle pouvait aussi se compliquer d'un syndrome parkinsonien parfois tardif et de séquelles caractérielles.

C. von Economo baron, neurologue autrichien d’origine roumaine (1917), J. Cruchet, médecin français (1917)

Étym. gr. enkephalitis (en : dans, kephalê : tête)

Syn. encéphalite léthargique, maladie de von Economo-Cruchet

[H1,D1]

Édit. 2018

facteur von Willebrand l.m.

von Willebrand factor

Glycoprotéine multimérique circulant dans le sang et formant un complexe non covalent avec le facteur VIII coagulant.
Cette glycoprotéine s'associe à différentes structures sous-endothéliales, collagéniques ou non, et à deux complexes glycoprotéiniques plaquettaires, GP Ib-IX surtout, mais aussi GPIIb-IIIa. Elle est synthétisée dans les cellules endothéliales et les mégacaryocytes. Son absence ou son anomalie entraîne un désordre hémorragique qui peut être grave surtout en cas d'acte chirurgical.

E. von Willebrand, médecin interniste finlandais (1926)

[F4]

Édit. 2018

facteur von Willebrand-Normandie l.m.

von Willebrand-Normandie factor

Anomalie moléculaire héréditaire du facteur von Willebrand résultant d'une mutation au site de liaison du facteur VIII et empêchant le facteur von Willebrand d'exercer son rôle de stabilisation du facteur VIII, d'où un déficit associé en facteur VIIIc.

E. von Willebrand, médecin interniste finlandais (1926)

Étym. Normandie en raison de l’origine normande du premier porteur de ce déficit.

facteur von Willebrand, facteur VIII de la coagulation

[F4]

Édit. 2018

faisceau rubrospinal de von Monakow l.m.

tractus rubrospinalis
rubrospinal tract
Faisceau efférent de fibres myélinisées issues du noyau rouge, qui parcourt le cordon antérolatéral de la moelle pour se terminer dans les cellules motrices de la corne antérieure, où se projettent également les fibres corticospinales.
Cette voie est celle du tonus et de la synergie musculaire.

C. von Monakow neuropathologiste suisse (1895)

[A1,H1]

Édit. 2018

| /3 | page suivante