Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

83 résultats :

version n.f.

version

1) En obstétrique, manœuvre manuelle transformant la présentation fœtale initiale en une présentation plus favorable au bon déroulement de l'accouchement.
Elle peut être réalisée pendant la grossesse : version par manœuvres externes ou version par manœuvres mixtes qui amènent au détroit supérieur le pôle céphalique (version céphalique) ou le pôle pelvien (version podalique). Pendant le travail, la version par manœuvres internes transforme une présentation dystocique en présentation pelvienne.
2) En ophtalmologie, ensemble des mouvements conjoints des deux yeux, se faisant dans le même sens, à partir de la position primaire.
L'étude des versions est à la base de la sémiologie de la motilité oculaire et de ses troubles. On étudie systématiquement :
- les latéroversions : regard à droite (dextroversion) et à gauche (lévoversion),
- le regard en haut (élévation) et le regard en bas (abaissement),
- regard en haut et à droite, regard en haut et à gauche,
- regard en bas et à droite, regard en bas et à gauche,
- la dextrocycloversion : rotation de l'extrémité supérieure des deux méridiens de 12 h vers la droite ; la lévocycloversion : rotation de l'extrémité supérieure des deux méridiens de 12 h vers la gauche.

Syn. mouvements conjugués

vergence

version bipolaire l.f.

bipolar version

Version du fœtus réalisée pendant la grossesse par des pressions exercées dans le sens de sa flexion sur ses pôles céphalique et pelvien.

J. Braxton-Hickx, obstétricien britannique (1823-1897)

version, Braxton-Hicks (manœuvre de), version par manœuvres externes, version par manœuvres mixtes

version céphalique l.f.

cephalic version

Variété de version par manœuvres externes amenant le pôle céphalique du fœtus en regard du détroit supérieur.

version, version par manœuvres externes

version par manœuvres externes l.f.

external version

Manœuvre manuelle permettant de transformer une présentation du siège en une présentation céphalique, ou de verticaliser un fœtus en présentation oblique ou transversale.
Elle se pratique vers la 37ème semaine. Une main appliquée à travers la paroi abdominale maternelle sur le pôle céphalique du fœtus et l'autre main placée sur son pôle pelvien exercent des pressions en sens inverse et mobilisent le fœtus dans le sens de sa flexion.

version, présentation du siège, présentation céphalique

version par manœuvres internes l.f.

podalic version

Manœuvre manuelle réalisée pendant le travail en cas de présentation de l'épaule, de procidence du cordon d'un fœtus unique ou sur le deuxième jumeau.
À dilatation complète, la présentation est transformée en présentation du siège par abaissement du pied à la vulve et le fœtus extrait par grande extraction.

Syn. version podalique par manœuvres internes

version, présentation de l'épaule, procidence du cordon, présentation du siège

version par manœuvres mixtes l.f.

combined version

Variété de version fœtale réalisée pendant la grossesse.
L'action combinée d'une main introduite dans le vagin qui refoule la présentation et de l'autre main qui agit sur le pôle supérieur du fœtus à travers la paroi abdominale maternelle, permet la mobilisation et la transformation de la présentation.

version

version podalique par manœuvres internes l.f.

podalic internal version

version, version par manœuvres internes

angle d'antéversion du col fémoral l.m.

Angle dièdre formé par l'axe du col fémoral par rapport au plan frontal tangent à la partie postérieure des deux condyles du genou ; chez l'adulte normal, il est de 15 à 20°

En radiologie conventionnelle, on utilise surtout les techniques de Dunlap ou de Magilligan, fondées sur la mesure des valeurs angulaires projetées sur les clichés obtenus sous deux incidences orthogonales ; l'angle réel est donné par des tables de corrections spécifiques. La scanographie permet actuellement une lecture directe de cette mesure.

[A1, B2]

Édit. 2017

angle d'antéversion du cotyle l.m.

angle of anteversion of the acetabula

Angle formé par le plan d'ouverture du cotyle avec le plan sagittal, et qui mesure environ 22° plus ou moins 3°.
Il était évalué avec peu de précision sur la radiographie conventionnelle qui nécessitait une incidence spéciale. Sur une prothèse cotyloïdienne comportant un anneau équatorial, on appréciait l'antéversion d'après la projection de cet anneau sur deux clichés pris sous différentes incidences. Toutes ces mesures sont actuellement effectuées par scanographie.

[A1, B2]

Édit. 2017

antédéviation de l'utérus l.f.

anteversion of the uterus

Exagération de l'antéversion normale de l'utérus.

antéposition, antéversion, rétroversion

[O3]

Édit. 2017

antéversion n.f.

antéversion

Orientation d’un segment osseux ou d’un organe qui l’amène vers l’avant.
Cette orientation peut être normale ou excessive, par exemples : l’antéversion du col fémoral, l’antéversion du corps de l’utérus.
Etym :lat. ante : avant ; versio : retournement

antéversion du col fémoral, antédéviation de l’utérus, antéflexion de l’utérus

[A1]

Édit. 2017

antéversion de l'utérus l.f.

anteversion of the uterus

Inclinaison normale de l'utérus, consistant en une rotation ou une bascule par laquelle le corps et le col de l'utérus se déplacent en sens inverse autour d'un axe transversal passant par la partie moyenne de l'utérus et s'éloignent en sens inverse de l'axe de la cavité pelvienne, le corps vers l’avant et le col vers l’arrière.
Etym :lat. ante : avant ; versio : retournement

[A1, O3]

Édit. 2017

antéversion du col fémoral l.f.

femoral neck anteversion

Orientation vers l’avant de la tête fémorale.
Cette orientation est normale, elle est mesurée par rapport à l’axe bicondylien du même fémur. Elle est de 15° environ à l’âge adulte. Elle est plus élevée à la naissance (de 30° à 40°) et diminue régulièrement au cours de la croissance. Une antéversion élevée peut se maintenir chez l’enfant, liée à une malformation congénitale, subluxation ou luxation de la hanche ou à une attitude positionnelle habituelle de l’enfant, assis entre les talons les membres inférieurs en rotation interne (position en W) ; elle se traduit par une démarche en rotation interne : les rotules et les pieds sont orientés en avant et en dedans. Si l’antéversion excessive persiste en cours de croissance une compensation peut se produire dans le squelette jambier qui subit une torsion inverse en dehors.
Etym :lat. ante : avant ; versio : retournement

Ant. rétroversion

[A1]

Édit. 2017

antéversion du col fémoral (angle d') l.m.

angle of anteversion of the femoral neck

angle d'antéversion du col fémoral

[A1]

Édit. 2017

antéversion (mesure d') l.f.

anteversion (measure of)

Sans précision supplémentaire, le terme désigne habituellement celle du col fémoral.
Etym :lat. ante : avant ; versio : retournement

angle d'antéversion du col fémoral

[A1]

Édit. 2017

aversion n.f.

aversion.
Dans son acception médicale, technique de thérapie comportementale ayant pour objectif la disparition d'un comportement inadapté (alcoolisme, toxicomanie, comportement sexuel déviant, etc.) par association de stimulus désagréables.
Progressivement tombés en désuétude au profit de techniques accordant une part de plus en plus grande à la relation médecin-malade, de nombreux procédés ont été utilisés pour induire le dégoût des boissons alcooliques : ingestion d'eau de mer, d'un mélange de vin et d'ipéca ou d'émétine, chocs électriques, apomorphine, disulfirame, etc.

Syn. dégoût

aversion maculaire l.f.

macular aversion

horror fusionis

bioconversion n.f.

bioconversion, biotransformation

Transformation d'une substance chimique en une autre de structure voisine par un micro-organisme ou un système enzymatique.

Édit. 2017

boucle d'inversion l.f.

inversion loop

Structure en forme de boucle réalisée sur un bivalent à la prophase I de la méiose.
Elle atteste la présence d'une inversion affectant un segment de grande taille sur l'un des homologues.

acentromérique (fragment), pont dicentromérique

Édit. 2017

Braxton Hicks (manœuvre de) l.f.

Braxton-Hicks’ version

Version obtenue par une manœuvre bimanuelle, abdominale et vaginale, afin de parvenir à une présentation du siège en cas d'hémorragie par insertion vicieuse du placenta : le siège du fœtus vient alors comprimer le placenta.

J. Braxton Hicks gynécologue britannique (1823-1897)

Édit. 2017

cardioversion n.f.

cardioversion

cardioversion par choc électrique

[K2, G5]

cardioversion par choc électrique l.f.

electrical countershock, cardioversion

Traitement ayant pour but de régulariser le rythme cardiaque et de restaurer un rythme sinusal en délivrant à l'ensemble du myocarde une stimulation électrique brève (5 ms) avec une énergie comprise entre 200 et 400 joules à l'aide d'un défibrillateur et d'électrodes placées sur l'aire précordiale (choc externe) ou directement sur le cœur à thorax ouvert, p. ex. en fin d'intervention cardiaque sur en cœur en état de fibrillation.
En urgence, devant un arrêt cardiaque en fibrillation ventriculaire, le choc est délivré sans prémédication. Pour une tentative de régularisation programmée d'une arythmie avec fibrillation auriculaire, p. ex., le traitement se fait en unité de soins intensifs cardiologiques sous anticoagulation soigneuse préalable, à moins d'une vérification échocardiographique transœsophagienne de l'absence de thrombus dans les cavités cardiaques, avec contrôle de la kaliémie et de l'absence de contrindication pour une anesthésie générale de courte durée. Si le choc est efficace, le rythme sinusal est rétabli immédiatement. En cas d'un premier échec, un ou plusieurs chocs de plus forte énergie peuvent être délivrés.

Étym. gr. kardia : cœur ; lat. médiéval versio : retournement

défibrillateur

[K2, G5, B4]

conversion n.f.

Tentative de transposition, dans l'hystérie, d'un conflit psychique non résolu par le sujet en des symptômes somatiques de la vie de relation à haute charge symbolique

Les investigations somatiques restent négatives devant des manifestations souvent bruyantes mais atypiques, notamment : motrices (paralysies, contractures, dyskinésies), sensorielles (troubles de la vue, de l'audition), dysphoniques.
Néanmoins, l'accent est parfois mis sur la fréquence d'une affection organique ultérieurement révélée (plus de 30% des cas selon certains).
Reprenant divers concepts antérieurs, la dissociation est jointe à la conversion dans la CIM 10, en tant que "réaction dissociative" (en tout cas un état voisin de l'hypnose) au moment de l'installation de la conversion.

S. Freud, psychiatre autrichien (1854-1939)

complaisance somatique, dissociatif (trouble)

[H3]

conversion digestive l.f.

enteric conversion

Dans le cadre d'une transplantation pancréatique, modification chirurgicale du drainage du suc pancréatique qui, de vésical, est détourné vers le tube digestif.
Ce changement de dérivation est destiné à pallier les complications urologiques liées au drainage vésical de la sécrétion alcaline du pancréas exocrine.

[L1, L2]

conversion génique l.f.

gene conversion

Modification spontanée ou expérimentale d’un gène par remplacement d’un segment d’ADN par un autre segment provenant d’un gène différent apparenté ou d’un allèle de ce gène.
La conversion génique non allélique est observée chez la levure et les lymphocytes B des oiseaux. La conversion génique allélique est observée au cours de la méiose qu’il y ait ou non enjambement par échange réciproque de segments d’ADN homologues.

enjambement chromosomique, méiose

[Q1]

Édit. 2017

| /4 | page suivante