Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

64 résultats 

rétinopathie diabétique œdémateuse l.f.

diabetic exsudative retinopathy

Microangiopathie rétinienne diabétique au cours de laquelle prédominent les troubles de la perméabilité vasculaire.
Ce tableau clinique de la rétinopathie diabétique est caractérisé par un œdème rétinien clinique plus ou moins sévère et par des phénomènes de diffusion angiographique.

Syn. rétinopathie diabétique exsudative

maculopathie diabétique

maculopathie diabétique œdémateuse l.f.

edematous diabetic maculopathy

œdème maculaire diabétique

maculopathie diabétique œdémateuse aigüe l.f.

acute edematous diabetic maculopathy

Sigle  : MDOA

capillaropathie œdémateuse aigüe

papillopathie diabétique œdémateuse aigüe l.f.

acute edematous diabetic papillopathy

capillaropathie œdémateuse aigüe

anomalie microvasculaire intrarétinienne de la rétinopathie diabétique (AMIR) l.f.

microvascular intraretinal abnormality

Segment capillaire dilaté, télangiectasique, tortueux.
Ces anomalies sont situées à proximité des territoires non perfusés, et peuvent prendre l'aspect d'anses capillaires anarchiques L'angiographie en fluorescence permet de les identifier.
Pour l'ETDRS (Early treatment diabetic retinopathy study group), les AMIR représentent, avec les micro-anévrismes, les hémorragies, et les anomalies veineuses un des facteurs prédictifs principaux de passage à la forme proliférante.

[P2]

Édit. 2017

anomalies artériolaires de la rétinopathie diabétique l.f.p.

arteriole abnormalities

Ensemble des modifications biomicroscopiques et angiographiques des parois artérielles rétiniennes.
Elles sont retrouvées dans 15 à 40% des yeux atteints de rétinopathie diabétique pré-proliférante. Elles associent des rétrécissements localisés, des thromboses au niveau de la naissance des branches collatérales, l'élargissement et/ou l'hyperfluorescence de segments pariétaux, l'aspect flou du contour artériolaire. Ces deux dernières caractéristiques angiographiques témoignent de l'hyperperméabilité du réseau artériolaire.

[P2,R1]

Édit. 2017

anomalies veineuses de la rétinopathie diabétique l.f.p.

venous abnormalities

Ensemble des modifications biomicroscopiques et angiographiques des parois veineuses rétiniennes.
Les modifications veineuses rencontrées sont les rétrécissements localisés, des boucles veineuses en oméga ou duplications, des engainements, des exsudats périveineux, et des veines moniliformes ou en collier de perles. Ce dernier aspect représente le facteur prédictif le plus important de passage au stade de rétinopathie proliférante.

[P2,R1]

Édit. 2017

rétinopathie diabétique l.f.

diabetic retinopathy

Complication rétinienne spécifique du diabète sucré liée à l'existence d'une microangiopathie.
C'est la plus fréquente des complications micro-angiopathiques du diabète sucré. Son incidence augmente avec la durée d'évolution du diabète. Elle se caractérise par la présence au fond d'œil, selon son stade, d'hémorragies, d'exsudats, d'anomalies microvasculaires, de néovaisseaux prérétiniens ; elle peut se compliquer d'hémorragies intra-vitréennes, de décollement de rétine tractionnel, de glaucome néo-vasculaire. Son évolution peut être très péjorative et la rétinopathie diabétique représente la première cause de cécité devant la loi, dans les pays occidentaux, chez les patients de moins de 65 ans. Les premières anomalies histologiques sont la disparition des péricytes et l'épaississement de la membrane basale des capillaires (rétinopathie diabétique infraclinique).
L'angiographie rétinienne à la fluorescéine a permis de mieux comprendre la pathogénie de cette complication, qui est dominée par l'œdème maculaire et l'ischémie rétinienne, de classifier les stades évolutifs et de guider les indications thérapeutiques. Son traitement est représenté essentiellement par la photocoagulation au laser, la chirurgie n'est que rarement indiquée pour les stades évolués.

choroïdopathie diabétique, micro-angiopathie diabétique

rétinopathie diabetique de fond l.f.

background diabetic retinopathy

Aspect du fond d'œil caractérisé essentiellement par l'existence d'hémorragies et/ou d'exsudats, sans les complications sévères de la rétinopathie.
Ce terme ne reflète qu'un aspect descriptif de la rétinopathie diabétique et n'est utilisé que comme traduction de la locution anglaise correspondante.
Il ne correspond ni à un stade évolutif précis, ni à une classification physiopathogénique de la maladie.

rétinopathie diabétique floride l.f.

florid diabetic retinopathy

Forme évolutive très rare de la rétinopathie diabétique, caractérisée par l'apparition et l'évolution très rapide de néo-vaisseaux prérétiniens, d'hémorragies intra-vitréennes, et d'un glaucome néo-vasculaire.
Elle survient spécifiquement chez des sujets jeunes présentant un diabète de type 1, souvent instable et évoluant depuis au moins dix ans, et apparaît sur une rétine indemne de toute rétinopathie. Elle est due à une décompensation ischémique aigue. Elle nécessite une photocoagulation panrétinienne intense et rapide. Des indications de destruction hypophysaire ont été discutées.

capillaropathie diabétique aigüe

rétinopathie diabétique ischémique l.f.

ischemic diabetic retinopathy

Micro-angiopathie rétinienne diabétique au cours de laquelle prédominent des occlusions plus ou moins étendues et disséminées du lit capillaire.
Deux stades évolutifs peuvent être différenciés: dans la rétinopathie préproliférante, des territoires étendus d'oblitération capillaire sont en général bordés d'anomalies microvasculaires intra-rétiniennes, d'anomalies veineuses et de nodules cotonneux ; la rétinopathie proliférante (ou proliférative) associe au tableau précédant l'apparition de néovaisseaux rétiniens et/ou papillaires ; lorsque des néovaisseaux prolifèrent au niveau du cortex vitréen, on parle aussi de vitréorétinopathie diabétique.

rétinopathie diabétique exsudative l.f.

rétinopathie diabétique œdémateuse

rétinopathie diabétique préproliférante l.f.

preproliferative diabetic retinopathy

Stade évolutif de la rétinopathie diabétique lié à l'existence d'une ischémie rétienne étendue, précédant l'apparition de néo-vaisseaux.
Ce stade évolutif est caractérisé cliniquement par l'existence d'hémorragies intravitréennes, d'anomalies micro-vasculaires intra-rétiniennes, d'anomalies veineuses (boucles veineuses, veines en chapelet,.etc.), de nodules cotonneux. Elle est confirmée par l'angiographie à la fluorescéine qui montre la présence de larges territoires d'ischémie rétinienne et l'absence de néovaisseaux pré-rétiniens.

rétinopathie diabétique ischémique

rétinopathie diabétique proliférante l.f.

proliferative diabetic retinopathy

Stade évolutif de la rétinopathie diabétique caractérisé par l'existence de néovaisseaux prérétiniens et/ou pré-papillaires.
Ce stade évolutif, rare avant au moins dix ans d'évolution du diabète, est reconnaissable cliniquement ou à l'angiographie et fait le lit des complications sévères que sont les hémorragies intra-vitréennes, le décollement de rétine tractionnel et le glaucome néo-vasculaire. Sa présence est liée à l'existence d'une ischémie rétinienne étendue. Son existence est l'indication formelle d'une photocoagulation rétinienne au laser.

Syn. rétinopathie proliférative

rétinopathie diabétique ischémique

dégénérescence œdémateuse d'un léiomyome utérin l.f.

oedematous degeneration of uterine myoma

Transformation bénigne d'un fibrome en rapport avec une imbibition liquidienne et un œdème dissociant les fibres musculaires avec, du point de vue clinique, une augmentation de volume et un ramollissement, en particulier au cours de la grossesse.

Étym. lat. degenerare : dégénérer

dystrophie œdémateuse héréditaire de Meige l.f.

Meige’s hereditary edematous dystrophy

H. Meige, neurologiste français, membre de l'Académie de médecine (1898)

lymphangiome diffus éléphantiasique

Hardy (sclérodermie œdémateuse de) l.f.

Hardy’s edematous scleroderma

Aux frontières de la sclérodermie, le Sclérœdème de Buschke.

A. Hardy, dermatologue français, membre de l'Académie de médecine (1877), A. Buschke, dermatologiste allemand (1900)

sclérodermie œdémateuse

[N3,2015]

Édit. 2015

infiltration œdèmateuse de l'o s l.m.

oedema infiltration of the bone

Image oedémateuse mise en évidence grâce à l’IRM dans l’os sous chondral à proximité d’une articulation, qui semble préjuger d’un risque évolutif plus sévère vers l’arthrose.
Elle est évidente sur les images en saturation de graisse, et l’hypersignal de l’eau contrastant avec l’hyposignal de la graisse environante. Sur la séquence T1, l’œdème se manifeste par une plage mal limitée en hyposignal siégeant dans l’os spongieux alors que normalement, il est en hypersignal.
Cet œdème est observé aussi dans d' autres pathologies : rhumatisme inflammatoire, algodystrophie, ostéonécrose.

arthrose, rhumatisme inflammatoire, algodystrophie,ostéonécrose

inflammation œdémateuse l.f.

edematous inflammation

inflammation séreuse

Meige (dystrophie œdémateuse héréditaire de) l.f.

H. Meige, médecin français, membre de l'Académie de médecine (1898) ; W. F. Milroy, médecin interniste américain (1892)

lymphangiome diffus éléphantiasique, lymphœdème congénital de Milroy-Meige, Meige (maladie de)

neuropathie optique œdémateuse l.f.

oedematous optic neuropathy

Neuropathie optique qui comporte indépendamment de sa cause, à la période aigüe, un gonflement de la papille optique visible à l'examen du fond d'œil.

pancréatite œdémateuse l.f.

oedematous (or interstitial) pancreatitis

Pancréatite aigüe caractérisée par une inflammation non infectée et un œdème de la glande pancréatique sans foyer de nécrose.
Son pronostic est pratiquement toujours favorable contrairement à celui de la pancréatite nécrosante.

pancréatite aigüe

sclérodermie œdémateuse de Hardy l.f.

Hardy’s oedematous scleroderma

Affection caractérisée par la survenue d'une induration sous-cutanée et d'un œdème dur, de consistance parfois pierreuse, localisés aux membres ou atteignant le tronc et les membres.
Ses rapport sont discutés avec le sclérœdème de Buschke, alors que Touraine, Golé et Soulignac, en 1937, concluaient à leur identité et proposaient le terme de cellulite sclérodermiforme extensive bénigne.

A. Hardy, dermatologue français, membre de l'Académie de médecine (1877) ; A. Buschke, dermatologue allemand (1900)

sclérœdème de Buschke, cellulite slérodermiforme extrensive bénigner de Touraine, Golé et Soulignac

Bietti (rétinopathie cristalline de) l.f.

Bietti’s crystalline retinopathy

 Édit.2017

G. Bietti, ophtalmologiste italien (1937)

rétinopathie cristalline de Bietti

rétinopathie n.f.

retinosis

Affection de la rétine.

| /3 | page suivante