Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

9 résultats 

pyélonéphrite chronique l.f.

chronic pyelonephritis

Néphropathie interstitielle chronique de cause infectieuse caractérisée par une atrophie corticale à caractère focal avec sclérose interstitielle souvent radiaire à partir des calices.
Elle peut être unie ou bilatérale et s'installer d'emblée ou succéder à un ou plusieurs épisodes de pyélonéphrite aigüe.
L'évolution est habituellement lente, souvent longtemps cliniquement latente. L'hypertension est fréquente, parfois révélatrice de l'affection. Les formes bilatérales exposent à la survenue d'une insuffisance rénale chronique.
Sa fréquence est en régression grâce au traitement adéquat de l'infection urinaire et à la suppression de facteurs déclenchants ou favorisants tels que les obstacles de la voie excrétrice urinaire, une lithiase, un reflux vésico-urétéral etc.
Les formes unilatérales peuvent justifier, notamment en présence d'une hypertension, une néphrectomie.

néphropathie interstitielle, pyélonéphrite aigüe

pyélonéphrite aigüe l.f.

acute pyelonephritis

Néphropathie aigüe infectieuse intéressant le tissu interstitiel, siège d'un œdème et d'une infiltration par les polynucléaires, associée à une infection pyélique.
Elle se traduit cliniquement par un état fébrile parfois sévère de type septicémique, des douleurs lomboabdominale, une pyurie à germes divers tels que colibacille, Proteus, etc. Elle complique fréquemment une infection urinaire basse, parfois méconnue. Sa survenue est favorisée par un reflux vésico-urétéral, un obstacle de la voie excrétrice urinaire, une malformation congénitale, l'état de grossesse, etc. Elle peut récidiver ou évoluer à bas bruit vers la pyélonéphrite chronique.
Le traitement repose sur la prescription d'antibiotiques en urgence et pendant plusieurs semaines, éventuellement associée à la suppression du ou des facteurs déclenchants. La fréquence des pyélonéphrites aigües a fortement diminué grâce au traitement précoce des infections urinaires basses et à l'éventuelle correction des anomalies congénitales ou acquises de la voie excrétrice urinaire.

pyélonéphrite chronique, pyonéphrite

pyélonéphrite n.f.

pyelonephritis

Inflammation des structures intrarénales, portant à la fois sur le parenchyme et la voie excrétrice.
Elle peut être aigüe ou chronique.

pyélonéphrite ascendante l.f.

ascending pyelonephritis

Pyélonéphrite favorisée par une anomalie de la voie excrétrice urinaire, obstacle, reflux, ou un trouble urodynamique.

pyélonéphrite gravidique l.f.

gestational pyelonephritis

Infection des voies urinaires supérieures au cours de la grossesse.
Elle est favorisée par la dilatation physiologique des voies excrétrices du rein pendant la grossesse et la stase urinaire intrarénale.

pyélonéphrite gravidotoxique l.f.

toxic gestational pyelonephritis

Pyélonéphrite gravidique rare mais grave avec atteinte hépatique et toxicose surajoutées.

pyélonéphrite xanthogranulomateuse l.f.

xanthogranulomatous pyelonephritis

Variété assez rare de pyélonéphrite chronique sévère chez des patients ayant souvent des antécédents urologiques chargés, notamment lithiasiques.
Sa caractéristique réside dans la formation de lésions xanthomateuses, avec des travées jaunâtres entourant les régions calicielles, et présence à l'examen histologique de cellules spumeuses infiltrées de lipides. Les lésions justifient la néphrectomie d'un rein fonctionnellement détruit et souvent d'aspect clinique pseudotumoral.

insuffisance respiratoire chronique (décompensation aigüe d'une) l.f.

acute insufficiency in chronic respiratory insufficiency

Les insuffisants respiratoires chroniques peuvent se décompenser rapidement sous l'influence de causes minimes (Par ex. infection bronchique banale) : du fait de la compensation de leur hypercapnie chronique, ces patients ont accumulé une grande quantité de bicarbonates dans leur milieu intérieur et leur équilibre acidobasique est particulièrement instable.
La situation est caractérisée par l'apparition rapide d'un ou de plusieurs signes tels que l'augmentation de la dyspnée avec tachypnée, des troubles psychiques, la mise en charge de tous les muscles ventilatoires (tirage, respiration abdominale paradoxale), l'aggravation des données de dosages des gaz du sang. Chez de tels malades, en général atteints de pneumopathie obstructive, la réanimation est délicate : une ventilation artificielle imprudente peut amener des barotraumatismes pulmonaires, un collapsus circulatoire (collapsus de reventilation) et une perfusion trop rapide peut entraîner un œdème pulmonaire.

Étym. lat. in : préfixe négatif ; sufficiens : qui convient

collapsus de reventilation, hypocapnie, incapacité fonctionnelle, insuffisance fonctionnelle

glomérulonéphrite aigüe endocapillaire avec insuffisance rénale aigüe l.f.

acute endocapillary glomerulonephritis with acute renal insufficiency

glomérulonéphrite aigüe