Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

55 résultats 

ampoule osseuse antérieure du canal semicirculaire antérieur l.f.

ampulla ossea anterior canalis semicircularis anterioris (TA)

anterior bony ampulla of anterior semicircular canal

Partie dilatée du canal semi-circulaire antérieur.

Syn. anc.  ampoule osseuse supérieure

[A1]

Édit. 2017

ampoule osseuse externe l.f.

ampoule osseuse latérale du canal semicirculaire latéral

[A1]

Édit. 2017

ampoule osseuse inférieure l.f.

ampoule osseuse postérieure du canal semicirculaire postérieur

[A1]

Édit. 2017

ampoule osseuse latérale du canal semicirculaire lateral l.f.

ampulla ossea lateralis canalis semicircularis lateralis (TA)

Partie dilatée du canal semi-circulaire latéral

Syn. anc. ampoule osseuse externe

[A1]

Édit. 2017

ampoule osseuse postérieure du canal semicirculaire postérieur l.f.

ampulla ossea posterior canalis semicircularis posterioris (TA)

Partie dilatée du canal semi-circulaire postérieur

Syn. anc.  ampoule osseuse inférieure

[A1]

Édit. 2017

ampoule osseuse supérieure l.f.

ampoule osseuse antérieure du canal semicirculaire antérieur

[A1]

Édit. 2017

atrophie optique et dysplasie osseuse l.f.

optic atrophy and dysplasia

Dysplasie craniométaphysaire avec hyperostose des os du crâne, forme anormale des métaphyses, hypertélorisme, compression des nerfs optique et acoustique, paralysie faciale, surdité, atrophie optique parfois.

Étym. gr. a : privatif ; trophê : nourriture

Syn. maladie de Pyle

branche osseuse commune des canaux semi-circulaires antérieur et postérieur l.f.

crus osseum commune ducti semicirculares anterior et posterior (TA)

common bony limb of anterior and posterior semicircular ducts

Segment d’union des extrémités non ampullaires des canaux semi-circulaires antérieur et postérieur.
Il s’ouvre dans le vestibule à la partie postéro-médiale de la voûte du vestibule.

Édit. 2017

branche osseuse simple d'un canal semi-circulaire l.f.

crus osseum simplex ductus semicircularis (TA)

simple bony limb of semicircular duct

Chacune des branches d’un canal semi-circulaire à l’exclusion des branches non ampullaires des canaux antérieur et postérieur.

Édit. 2017

butée osseuse l.f.

shelf operation

1) Obstacle osseux limitant le jeu d’une articulation.
bone outgrowth
2)Intervention créant une butée osseuse artificielle.
shelf operation

acétabuloplastie, butée de hanche, butée de l'épaule, butée

Édit. 2017

cavité nasale osseuse l.f.

cavitas nasalis ossea (TA)

bony nasal cavity

Ensemble des pièces osseuses de la face qui participent à la constitution du squelette osseux de la cavité nasale.

[A1,P1]

Édit. 2015

conduction osseuse l.f.

bone conduction, cranial conduction

Propagation du son à travers les structures osseuses du crâne.
La conduction osseuse est étudiée à l’aide d’un diapason appliqué sur la mastoïde. On distingue la conduction osseuse relative (COR), le diapason est simplement appliqué sur la mastoïde et la conduction osseuse absolue (COA), le diapason est appliqué sur la mastoïde et le méat acoustique externe est obturé.
Normalement : CA>CC>CO et COA>COR.

Sigle CO

acoumétrie

[C1,P2]

crépitation osseuse l.f.

bone crepitation

En orthopédie, sensation de crissement perçue à la palpation qui résulte, lors de la fracture d’un os, du frottement l'une contre l'autre des deux extrémités.
Ce terme peut aussi s'appliquer à une articulation pathologique. P.ex. un crissement peut être noté entre la rotule et les condyles fémoraux lors de la mobilisation de l'articulation du genou, au cours de l'arthrose fémoropatellaire.
2) En obstétrique, perception particulière des os crâniens au toucher vaginal lorsque le fœtus est mort depuis plus de deux jours.
Elle est due à une mobilité anormale et à un chevauchement des écailles pariétales.

[N1,I2,O3,O6]

décalcification osseuse l.f.

bone decalcification

Appauvrissement du squelette en calcium, qui se traduit par une augmentation de la transparence radiologique des os, par un risque de fractures et qui peut être apprécié par une densitométrie osseuse.
La décalcification est un phénomène naturel au cours du vieillissement de l'organisme, plus marqué chez la femme (surtout après la ménopause) que chez l'homme.
Une ostéose décalcifiante diffuse peut être due soit à une insuffisance de l'ostéogenèse, soit à un excès de l'ostéolyse, soit à ces deux facteurs réunis. Chaque syndrome se traduit par des signes propres et son mécanisme est différent. L’ostéoporose est la conséquence d'un défaut d'élaboration de la trame protéique de l'os avec raréfaction des travées et diminution de la quantité de calcium fixé sur l'os par manque de charpente ;
- l'ostéomalacie résulte d'un défaut de fixation du calcium sur une charpente protéique normale, soit par défaut d’apport calcique soit par déficit en vitamine D. C’est cette deuxième cause qui détermine, chez l’enfant, l’apparition du rachitisme.
- la décalcification de l'hyperparathyroïdie provient d'une activité excessive des ostéoclastes ;
- l'ostéolyse est le fait d'une destruction des travées osseuses par l'envahissement de cellules malignes, qu'il s'agisse de métastases de cancers viscéraux, de plasmocytes d'un myélome multiple ou d’une lésion locale bénigne (kyste osseux, kyste anévrysmal, angiome).

ostéose, ostéoporose, ostéomalacie, ostéolyse, rachitisme

déminéralisation osseuse l.f.

osteous demineralization, osteopenia

décalcification osseuse

densitométrie osseuse l.f.

bone densitometry

Mesure de la densité osseuse.
La densité osseuse représente 80% de la résistance mécanique de l'os. Sa mesure permet donc de déterminer un risque fracturaire. On fait habituellement appel à des techniques d'absorptiométrie ou, exceptionnellement à la tomodensitométrie. Le terme est abusivement utilisé lors d'étude de la résistance de l'os par les ultrasons.

absorptiométrie, tomodensitométrie

dysplasie oculo-dento-digito-osseuse l.f.

oculodentodigitalosseous dysplasia

oculo-dento-digitale (dysplasie)

dysplasie osseuse avec nanisme l.f.

dysplasia of bone with dwarfism

L. J. Larsen, chirurgien orthopédiste américain (1950)

Larsen (syndrome de)

dysplasie osseuse ostéosclérotique létale l.f.

lethal osteosclerotic bone dysplasia

Ensemble malformatif létal avec ostéosclérose et dysplasie craniofaciale.
Microcéphalie, exophtalmie, nez et étage moyen hypoplasiques, gencives hypoplasiques, fente palatine, implantation basse des oreilles. L’affection est autosomique récessive (MIM 259775).

J. Raine , médecin britannique (1989)

Syn. Raine (syndrome de)

Raine (syndrome de)

dysplasie récessive oculo-dento-osseuse l.f.

recessive oculodentoosseous dysplasia

Affection polymalformante comprenant principalement une microphtalmie, une micro-cornée, des malformations de l'émail dentaire et des dents et une syndactylie du tissu mou des doigts 4 et 5 aux mains et 2, 3 et 4 aux pieds.
Le nez est long et étroit. Il existe d’autres signes oculaires tels que télécanthus, épicanthus marqué, iris dysplasique, résidu de l'artère hyaloïdienne au fond d'œil allant de la papille au cristallin et d’autres anomalies osseuses tels que anomalies diaphysaires aux mains et pieds, angle mandibulaire obtus, élargissement des os longs des membres et des diaphyses des mains des os et des pieds. L’affection correspond au syndrome oculodentodigital de type dominant, mais son hérédité est autosomique récessive (MIM 257850) et est liée à une mutation du gène GJA1.

E. I. Traboulsi, ophtalmologiste américain (1986)

GJA1

dystocie osseuse l.f.

osseous dystocia

Impossibilité d'engagement due à un rétrécissement des diamètres du bassin osseux.

érosion osseuse l.f.

bone erosion

Image radiographique de soustraction traduisant un défaut de contour osseux, abordé tangentiellement.
Selon leurs caractères, ces images évoquent une destruction progressant de dehors en dedans ou de dedans en dehors. Les érosions ont un aspect variable selon la pathologie en cause : elles sont floues et irrégulières dans les affections agressives (rhumatismes inflammatoires, tumeurs malignes, infections…) ou corticalisées et bien limitées dans les affections lentement évolutives.

Étym. lat. erodere : ronger

[B2,I1,I2]

Édit. 2018 

fragilité osseuse l.f.

bone fragility

Propriété du tissu osseux moins résistant aux chocs et aux efforts que normalement, et qui l'expose aux fractures.
La fragilité résulte le plus souvent d'une insuffisante minéralisation de l'os.

  ostéomalacie, ostéoporose, osteogenesis imperfecta, fracture spontanée

fragilité osseuse avec craniosténose, exophtalmie, hydrocéphalie et faciès caractéristique l.f.

bone fragility with craniosynostosis, ocular proptosis, hydrocephalus and distinctive facial features

Affection comportant de multiples déformations et fractures rappelant l'ostéogénèse inperfecta associées à une exophtalmie, une craniosynostose orbitaire et une hydrocéphalie.
Le quotient intellectuel est normal malgré l'hydrocéphalie. Certains sujets semblent n'avoir que de petites orbites. Une seule famille a été décrite. L’hérédité est de type autosomique dominante (MIM 112240).

D. E Cole et T. O Carpenter, pédiatres américains (1987)

fragilité osseuse constitutionnelle l.f.

ostéopsathyrose

| /3 | page suivante