Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

11 résultats 

lymphœdème congénital de Milroy-Meige l.m.

Milroy's disease, trophoedema

Maladie familiale, rare, caractérisée par un lymphœdème présent à la naissance pouvant toucher un segment ou l'ensemble de l'un ou des deux membres inférieurs et dont l'aggravation progressive aboutit à un aspect d'éléphantiasis.
Elle est provoquée par des anomalies du système lymphatique (hypoplasie, aplasie, dilatations). Des cas exceptionnels avec apparition d'un lymphangio-sarcome ont été décrits.
Plusieurs mutations du gène FLT4 sont responsables de l’affection.

W. Milroy, dermatologiste américain (1892) et H. Meige, neurologue français (1898)

Syn. maladie de Milroy (1892), dystrophie œdémateuse héréditaire de Meige (1898), trophœdème

FLT4

Milroy-Meige (lymphœdème de) l.m.

W. F. Milroy médecin américain (1892) ; H. Meige, médecin français (1892)

lymphœdème congénital

Nonne-Milroy-Meige (maladie de) l.f.

Nonne-Milroy-Meige’s disease

M. Nonne neurologiste allemand (1891); W. F. Milroy, médecin interniste américain (1892); H. Meige, neurologue français (1898)

trophœdème chronique héréditaire

éléphantiasis familial de Milroy l.m.

Milroy’s familial elephantiasis

W. F. Milroy, médecin interniste et pathologiste américain (1855-1942)

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

trophœdème chronique héréditaire

[J1,K4,Q2]

Édit. 2018

Milroy (maladie de) l.f.

Milroy’s disease

Lymphœdème chronique diffus en rapport avec une malformation congénitale des capillaires lymphatiques, plus fréquente aux membres inférieurs.
Trois formes sont distinguées : I- lymphœdème réversible, parfois régressif la nuit ; II-  lymphœdème irréversible évoluant vers la fibrose ; III- forme avec altération cutanée : hyperkératose et papillomatose. L’affection est  autosomique dominante à pénétrance variable et liée à une atteinte du facteur de croissance VEGF-3 (Vascular Endothelial cell Growth Factor), intervenant dans la lymphogénèse.

W. F. Milroy, médecin américain (1892) ; M. Nonne, neurologue allemand (1891)

Syn. trophœdème chronique diffus de Milroy

lymphangiome diffus éléphantiasique, lymphangiome congénital de Milroy-Meige

trophœdème chronique diffus de Milroy l.m.

W. F. Milroy, médecin interniste américain (1892).

lymphangiome diffus éléphantiasique

Meige (maladie de) l.f.

Meige’sdisease

Œdème blanc, dur, indolore d’un ou des deux membres inférieurs lié à des anomalies, souvent un blocage, congénital ou acquis, du système lymphatique.

H. Meige, médecin français (1898) ; W. F. Milroy, médecin interniste américain (1892)

Syn. dystrophie œdémateuse héréditaire de Meige, trophœdème chronique diffus de Milroy.

lymphangiome diffus éléphantiasique, lymphœdème congénital de Milroy-Meige, Milroy (maladie de)

Meige (syndrome de) l.m.

Meige’s syndrome, oral facial dystonia, cranial dystonia

Blépharospasme et spasmes d’une partie des muscles de la face.
Décrit sous le nom de « spasme facial médian » il peut s’étendre au muscle frontal, à la langue et au cou (dystonie cervicofaciale) ; il est provoqué ou accentué par la lumière, et disparaît la nuit.  Il atteint surtout la femme après 60 ans. L’affection est parfois secondaire à un traitement antiparkinsonien ou antihistaminique.

H. Meige, médecin français (1910)

blépharospasme

syndrome de Meige l.m.

Meige's syndrome

H. Meige, médecin français (1905 et 1910)

blépharospasme

dystrophie œdémateuse héréditaire de Meige l.f.

Meige’s hereditary edematous dystrophy

H. Meige, neurologiste français, membre de l'Académie de médecine (1898)

lymphangiome diffus éléphantiasique

Meige (dystrophie œdémateuse héréditaire de) l.f.

H. Meige, médecin français, membre de l'Académie de médecine (1898) ; W. F. Milroy, médecin interniste américain (1892)

lymphangiome diffus éléphantiasique, lymphœdème congénital de Milroy-Meige, Meige (maladie de)