Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

10 résultats :

irradiations médiastinales thérapeutiques (conséquences tardives des) l.f.p.

late mediastinal irradiation injuries

Complications apparaissant environ 20 ans après l’irradiation, dominées par les sténoses coronariennes, les atteintes aortiques, une myocardite, une péricardite, les sarcomes du sternum, la fibrose du médiastin étant la moins grave des lésions.
Ces lésions s’observent surtout chez les malades atteints d’un lymphome hodgkinien guéri et aussi au décours des lymphomes non hodgkiniens de l’enfance et de l’adolescence. C’est le lourd prix de l’importance des guérisons de la maladie de Hodgkin des sujets jeunes.

fibrose médiastinale postradique

abus sexuel dans l'enfance (conséquences psychiques d'un) l.f.

psychic sequelae of child sexual abuse

Relation de cause à effet souvent bien difficile à établir entre une maltraitance dans l'enfance, ayant les caractères de sévices sexuels, et des troubles ultérieurs.

sévice sexuel dans l'enfance (conséquences psychiques d'un)

[E3, H4]

Édit. : 2016

indications thérapeutiques thermales l.f.

Catégorie de maladies désignées selon leur cause ou les organes qu’elles atteignent, qui sont considérées comme pouvant être soulagées ou guéries par un établissement thermal.
A chaque établissement sont donc affectées des orientations thérapeutiques (telles que maladies des voies respiratoires, rhumatologie, gynécologie, etc.) par décision ministérielle après avis du haut comité du thermalisme et du climatisme. L’assurance maladie ne prend en charge les soins donnés dans un établissement que si l’assuré est atteint de l’une des maladies entrant dans l’orientation thérapeutique. Dans une station hydrominérale, les établissements peuvent recevoir des orientations thérapeutiques différentes. Ces orientations sont plus fixées par la tradition qu’après les évaluations répondant aux critères de la médecine expérimentale.

sévice sexuel dans l'enfance (conséquences psychiques d'un) l.f.

psychic sequelae of child sexual abuse

Relation de cause à effet, souvent bien difficile à établir, entre une maltraitance à caractère sexuel subie dans l'enfance et des troubles ultérieurs.
Dans l'enfance et l'adolescence ont été surtout décrits : des troubles anxieux à type de peurs, altérations du sommeil, plaintes somatiques, phobies diverses, conduites d'évitement, et parfois des signes liés au traumatisme psychique, des signes hystériques, une dissociation névrotique et quelquefois, forme majeure, une personnalité multiple, des états dépressifs avec conduites suicidaires possibles, ; des troubles du comportement sexuel tels qu'une sexualité et une prostitution précoces, un exhibitionnisme ou, a contrario, un refus de la sexualité.
À l'âge adulte peuvent notamment s'ajouter : la soumission à l'alcool et aux drogues, une personnalité-limite, des dysfonctionnements sexuels variés, des conduites d'agression sexuelle, probablement une "revictimisation" sous forme d'une vulnérabilité particulière aux actes de violence subis par les femmes dans l'enfance.

sévice sexuel dans l'enfance, sévices physiques à enfant, sévices psychologiques à enfant

vacances thérapeutiques l.f.p.

drug holidays

Période dans le traitement des psychoses chroniques où le patient ne prend aucun psychotrope.
En 1961, J. Delay et P. Deniker proposent une "cure neuroleptique discontinue" pour diminuer le risque d'effets secondaires. Par la suite, des auteurs ont estimé qu'un traitement de trois jours consécutifs par semaine n'augmentait pas le taux de rechute. Actuellement, les bénéfices de cette attitude ne sont pas clairement établis. Il semblerait qu'une neuroleptisation discontinue puisse favoriser la survenue d'une dyskinésie tardive.
On utilise aussi le terme de fenêtres thérapeutiques chez des patients qui présentent des symptômes d'origine iatrogène en raison d'une polymédication ou d'un surdosage, et qui nécessitent un arrêt ou une diminution du traitement psychotrope.
Ce terme est essentiellement utilisé en psychiatrie.
 

fenêtre thérapeutique

artères médiastinales l.f.p.

rameaux artériels médiastinaux

artères médiastinales de l'artère pulmonaire gauche l.f.p.

Le plus souvent au nombre de deux, elles naissent de l'artère pulmonaire gauche au niveau de la face médiastinale du lobe supérieur.

G. Cordier, chirurgien et anatomiste français, membre de l’académie des sciences et de l’académie nationale de médecine (1902-1965) ; C. Cabrol, chirurgien cardio-thoracique et anatomiste français, membre de l’académie nationale de médecine (né en 1925)

[Ce sont l'artère médiastinale antérieure et l'artère médiastinale postérieure. Elles perfusent le culmen dans sa totalité le plus souvent. Parfois naît entre ces deux vaisseaux une artère médiastinale supérieure perfusant en partie le segment apicopostéri]

artères médiastinales du lobe supérieur du poumon droit  l.f.p.

artères lobaires supérieures de l'artère pulmonaire droite

lignes de jonction médiastinales l.f.p.

mediastinal junction lines

En radiologie pulmonaire, lignes plus ou moins verticales qui correspondent à l'image des quatre feuillets pleuraux, résultant de l'accolement des deux poumons à la partie supérieure du médiastin.
Ces lignes n'existent que si les poumons sont suffisamment distendus pour venir au contact l'un de l'autre et si la direction de l'accolement est tangente au rayon directeur.
La ligne de jonction médiastinale antérieure provient de l'accolement du segment ventral de chaque lobe supérieur : paramédiane gauche, elle se projette sur la clarté trachéale et ne dépasse jamais en haut le manubrium sternal.
La ligne de jonction médiastinale postérieure répond à l'adossement du segment dorsal de chaque lobe supérieur en arrière de l'œsophage : plus inconstante, elle reste visible au-dessus du manubrium.

veines médiastinales l.f.p.

venae medullares dorsales (TA)

mediastinal veins

Ensemble des petites veines qui drainent le sang veineux du tissu cellulo-adipeux et des nœuds lymphatiques du médiastin.
Elles se rendent aux troncs veineux les plus proches, essentiellement aux veines brachio-céphaliques, aux veines du système azygos ou à la veine cave supérieure.
 veines médullaires dorsales l.f.p.
dorsal medullary veins
Rameaux veineux des veines de la moelle allongée qui émanent du sillon intermédiaire postérieur.

veines de la moelle allongée