Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

45 résultats 

hématome rénal sous-capsulaire n.f.

renal subcapsular hematoma

Épanchement sanguin collecté entre la capsule rénale et le parenchyme.
L'hématome, s'il est important refoule le parenchyme et peut le comprimer, source d'atrophie ultérieure et d'HTA. Ses causes peuvent être traumatiques externes ou iatrogènes, telle une lithotritie extracorporelle. Son drainage est rarement nécessaire.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

lithotritie extracorporelle

[M2]

hématome sous-chorial l.m.

sub chorial hematoma

Collection sanguine par rupture vasculaire entre la plaque choriale du placenta et les cotylédons.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

[O3]

hématome sous-cutané crânien tardif généralisé du nouveau-né . l.m.

late subcutaneous epicranial diffuse hematoma of the newborn

Epanchement sanguin diffus dans le tissu cellulaire souscutané crânien du nouveau-né, débordant les sutures, décollant le cuir chevelu.
Souvent lié à un trouble de la crase sanguine, il représente une forme de maladie hémorragique du nouveau-né.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

[01,F1]

hématome sous-péritonéal l.m.

subperitoneal haemorrhage

Epanchement sanguin dans l'espace rétro-péritonéal à la suite d'un traumatisme (fracture du bassin, lésion rénale ou vésicale, plaie de la veine cave à la suite d'un cathétérisme) ou survenant presque spontanément dans un contexte d'affection hémorragipare ou de traitement anticoagulant.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

hématome périrénal spontané, hématome rétropéritonéal

[L2]

hématome sous-rétinien l.m.

subretinal hemorrhage

Collection hématique située entre l'épithélium pigmentaire de la rétine et la choroïde.
La néovascularisation sous-rétinienne au cours de la dégénérescence maculaire liée à l'âge est la principale cause d'hématome sousrétinien. Le drainage chirurgical au travers d'une rétinotomie améliore un pronostic spontané très défavorable sur le plan fonctionnel.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

Syn. décollement hémorragique de l'épithélium pigmentaire

dégénérescence maculaire liée à l'âge

[P2]

troubles psychiques de l'hématome sous-dura l l.m.]

subdural hematoma and mental disorders

Surtout chez le sujet âgé et l'alcoolique chronique, peuvent être observés, surtout quelques semaines après un traumatisme cranio-encéphalique, des troubles d'allure mélancolique plutôt que maniaque, mais surtout une obnubilation avec notamment déficits mnésiques, perplexité, et a fortiori des épisodes confusionnels.
Parfois ancien et fréquemment bénin, le traumatisme initial peut être oublié par le patient. Une évolution chronique est possible. L'examen clinique systématique soigneux et l'apport des investigations complémentaires sont déterminants dans cette symptomatologie psychique parfois dominante ou même pure.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

hématome sous-dural

[H2,H3]

diamètre sous-sacro-sous-pubien l.m.

subsacro-subpubic diameter, subsacral-subpubic diameter

Diamètre du détroit inférieur, mesuré de la pointe du sacrum au bord inférieur du pubis, soit 12,5 cm selon Magnin.
Il s'agit en fait de l'agrandissement du diamètre antéropostérieur pubococcygien de 9,5 cm par rétropulsion du coccyx et mouvement de nutation du sacrum lors du passage de la présentation.

P. Magnin, gynécologue obstétricien français, membre de l'Académie de médecine (1962)

complications chez l'enfant de l'hématome rétro-placentaire l.m.

complications in the child of a abruptio placentae

hématome rétro-placentaire (complications chez l'enfant d'un)

[O1,O3]

hématome n.m.

haematoma

Épanchement de sang situé dans un tissu ou un organe ou entre deux structures anatomiques.
Un épanchement sous-cutané ou sous-muqueux est appelé ecchymose.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

ecchymose

[F1]

hématome anévrismal diffus l.m.

false aneurysm

Hématome demeurant en communication avec l’artère d’où le sang est issu, ayant par conséquent un caractère pulsatile et une tendance à l’accroissement.

Étym. gr. haïma : sang ; ôma : tumeur

Syn. hématome pulsatile

hématome

[K4]

hématome anté-utérin de Jolly l.m.[03]

Jolly's ante-uterine hematoma

Hématome sous-péritonéal antérieur consécutif à une rupture utérine antérieure.

J. Jolly, gynécologue accoucheur français (1870)

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

hématome

hématome aortique intramural l.m.

aortic intramural hematoma

Mise en évidence radiologique au sein de la paroi aortique, d'un thrombus variablement étendu dans ses dimensions verticale et circonférentielle.
Il diffère de la dissection aortique par l'absence de faux chenal circulant et l'absence de lambeau intimal libre.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

dissection aortique

[K4]

hématome apoplectiforme du palais l.m.

apoplectic haematoma of the palate

Hématome douloureux brutal de la luette survenant généralement après un effort physique chez un sujet adulte en bonne santé.
Les infections oropharyngées, l'hypertension artérielle et le diabète pourraient être des facteurs favorisants.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

hématome

[P1]

hématome décidual basal l.m.

basal decidual hematoma

Collection sanguine développée entre la membrane basale du placenta et l'utérus.
Elle est consécutive au décollement prématuré d'un placenta normalement inséré, variété d'hématome rétroplacentaire.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

décollement prématuré du placenta normalement inséré

[O3]

hématome décidual marginal l.m.

marginal decidual hematoma

Collection sanguine développée à la périphérie du placenta après rupture des veines utéroplacentaires.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

[O3]

hématome de cloison nasale l. m.

nasal septum hematoma

Collection sanguine, en règle post-traumatique, située entre muqueuse et septum du nez, son évacuation rapide est impérative.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

[P1]

hématome disséquant l.m.

dissecting hematoma ou haematoma

dissection artérielle

[K4]

hématome du cordon ombilical l.m.

umbilical cord hematoma

Collection sanguine développée dans le cordon ombilical.
Elle peut être spontanée, ou survenir après une ponction du cordon ombilical.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

[O3]

hématome du ligament large l.m.

hematoma of the broad ligament

hématocèle souspéritonéale

[O3]

hématome du sternocléidomastoïdien l.m.

sternocleidomastoid muscle hematoma, fibromatosis colli

Hématome développé dans le muscle sternocléidomastoïdien du nouveau-né.
Observé après accouchement normal ou plus souvent après accouchement instrumental ou par le siège, il évolue spontanément vers la guérison dans la grande majorité des cas. Il pourrait être à l’origine d’une rétraction fibreuse du muscle et provoquer un torticolis dit congénital.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

hématome

[O3]

hématome enkysté intratubaire l.m.

hematosalpinx

hématosalpinx

[O3]

hématome épidural l.m.

epidural haematoma

hématome extradural

[H2]

hématome extra-crânien du nouveau-né l.m.

newborn's cephalic hematoma

Collection de sang entre la boite crânienne et le cuir chevelu.
Après un accouchement en présentation céphalique, il est naturel de voir une collection en dessous du cuir chevelu formant une bosse sérosanguine à cheval sur les sutures osseuses. Le traumatisme d'un ou plusieurs des os de la voûte du crâne peut donner lieu à un épanchement entre l'os et le périoste : ce céphalhématome se reconnaît à ce qu'il s'arrête aux limites de l'os concerné avec parfois une sorte de bourrelet qui peut simuler une embarrure. Il traduit en général une petite fracture qui peut s'accompagner à la face endocrânienne d'un épanchement extradural.

Étym. gr. haïma: sang, ôma : tumeur

Syn. bosse sérohématique, céphalhématome

anémie du nouveau-né, hématome extradural, ictère du nouveau-né

[O1]

hématome génital l.m.

genital hematoma

Syn. thrombus vaginal

thrombus vaginal

[O3]

hématome intra-cérébral spontané (HIS) l.m.

spontaneous intracerebral hematoma, hemorrhage

Hémorragie intracérébrale non liée à une anomalie vasculaire (anévrisme artériel, malformation artérioveineuse, etc.), parenchymateuse (traumatique, tumorale, etc.), ni à une coagulopathie pouvant expliquer le saignement.
Avec un maximum masculin entre 60 et 80 ans, les HIS, malgré leur décroissance lors des dernières décennies, constituent de 9 à 14% des cas d'accidents vasculaires cérébraux.
Ils ne sont pas uniquement liés à une hypertension artérielle (bien qu'elle multiplie par 2,5 leur risque de survenue), mais d'autres facteurs seulement favorisants peuvent intervenir, notamment : alcool, anticoagulants, anti-agrégants plaquettaires, certaines drogues (amphétamines, phénylpropanolamine, cocaïne, etc.). Dans certains cas, chez des sujets âgés, on peut évoquer une neuropathie amyloïde.
Parmi les nombreuses formes anatomocliniques, seront rappelées les plus communes :
- lenticulaires, avec hémidéficit sensitivomoteur et en cas d'extension, coma d'emblée ;
- thalamiques, classiques ou dissociées ;
- pontiques, depuis un tableau gravissime avec tétraplégie et coma jusqu'à des atteintes plus partielles ;
- mésencéphaliques, à dominante oculomotrice, parfois sévères, lobaires.
Effectué en urgence, le scanner cérébral permet le diagnostic de certitude : hyperdensité spontanée intraparenchymenteuse homogène et bien limitée. L'IRM est utile au diagnostic différentiel.
L'évolution précoce est surtout fonction du volume de l'hématome, des troubles initiaux de la vigilance et de l'extension ventriculaire. Majeure dans les premiers jours, la mortalité varie du quart à près de la moitié. L'âge est un facteur pronostique important.
Les traitements sont essentiellement symptomatiques. Visant plutôt à une décompression du parenchyme et une diminution de la pression œdémateuse intracrânienne qu'à l'évacuation de l'hématome, le geste chirurgical n'est pas encore bien codifié.

Étym. gr. haïma : sang, ôma : tumeur

[H1]

| /2 | page suivante