Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

88 résultats 

fistule œsotrachéale congénitale l.f.

congenital oesotracheal fistula

Communication entre la trachée et l'œsophage par un conduit anormal.
Embryologiquement, vers la quatrième semaine, le diverticule respiratoire apparaît, puis le septum oesophagotrachéal sépare progressivement le primordium respiratoire en avant, et l'oesophage en arrière. La fistule est le plus souvent associée à l’atrésie de l’œsophage. La fistule œsotrachéale peut exister sans atrésie de l’œsophage mais cette forme ne représente que 4 % des anomalies congénitales de l’œsophage. Il s’agit d’anomalies rares diagnostiquées habituellement en période néonatale. La révélation à un âge plus tardif est exceptionnelle.
La fistule siège dans deux tiers des cas au niveau thoracique, dans les autres cas à l'étage cervical. Elle est soit isolée, soit associée à une atrésie de l'œsophage. Dans ce dernier cas, il peut exister deux fistules à des niveaux différents. Le diagnostic doit être fait dans les minutes qui suivent la naissance ; il repose sur l'introduction systématique d'une sonde digestive qui bute sur l'obstacle ou par l'injection d'air à la seringue suivie d'une radiographie thoracique. L'injection de quelques mL d'air par une sonde supposée placée dans l'estomac ne donne pas le bruit hydroaérique caractéristique à l'auscultation du creux épigastrique.. Si le diagnostic n’est pas posé à la naissance et seulement lors des premières tétées, les voies aériennes sont alors inondées par le liquide dégluti, créant une situation quasi irréversible. Dès que le diagnostic de l’atrésie de l’œsophage est effectué, une sonde est mise en place dans la bouche de l’enfant afin d’aspirer en permanence sa salive. Le nourrisson est nourri par voie intraveineuse ou par gastrostomie. L’intervention chirurgicale a pour but de fermer la fistule trachéo-œsophagienne associée à l’atrésie et de raccorder les deux culs de sac œsophagiens pour reconstituer un tube continu (réalisation de l’anastomose).
Dans les fistules isolées, l'association trouble de la déglutition, infections pulmonaires récidivantes et distension gazeuse gastro-intestinale sont les signes habituels. Le diagnostic est porté sur l'opacification de l'œsophage prouvant la fistule et la bronchofibroscopie montrant l'orifice fistuleux cathétérisable. Le seul traitement est la fermeture chirurgicale de la fistule, qui doit être réalisée le jour de la naissance ou à J1.
Edit 2018

Étym. lat. fistula : canal

Syn. fistule trachéo-oesophagienne congénitale

atrésie de l'œsophage.

[L1,K1,O1,Q2]

fistule œsotrachéale l.f.

tracheo-oesophageal fistula

Étym. lat. fistula : canal

Syn. fistule trachéo-oesophagienne

[L1,K1]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse congénitale l.f.

congenital arteriovenous fistula

anévrisme cirsoïde

[A3,K2]

Édit. 2018

fistule congénitale du cou l.f.

congenital sinus, fistula of the neck

Malformation congénitale caractérisée par un sac fistuleux présentant un orifice cutané punctiforme.
On distingue les fistules latérales (fistules branchiales) et les fistules médianes et paramédianes (fistules du tractus thyréoglosse ou les rares fistules mento-sternales et sous-mentales) consécutives à une dysraphie ou trouble de soudure antérieure des trois premiers arcs branchiaux.

Étym. lat. fistula : canal

fistule branchiale, dysraphie, tractus thyréoglosse

[A3,P1]

Édit. 2018

fistule congénitale du nez l.f.

congenital fistula of the nose

Pertuis circulaire congénital médian, faisant communiquer les plans sous-jacents avec la surface, avec, parfois, une touffe pileuse surajoutée et issue d'un liquide pâteux nauséabond.
Des complications sont possibles : surinfection, ostéomyélite des os propres du nez. L'examen histologique montre des amas de kératine et des annexes pilosébacées. Il s'agit d'un résidu embryonnaire dysraphique.

Étym. lat. fistula : canal

dysraphie

[A3,P1]

Édit. 2018

fistule congénitale du sac lacrymal l.f.

congenital fistula of the lacrymal sac

Fistule du sac lacrymal dont l'orifice est sous le tendon du canthus ou sur la joue.
Elle peut être héréditaire. L’affection est autosomique dominante (MIM 113620, 129900, 165600).

A. Urrets-Zavalía Jr, ophtalmologue argentin (1955)

Étym. lat. fistula : canal

[A3,P1]

Édit. 2018

fistule lacrymale congénitale l.f.

congenital lacrimal fistula

Fistule lacrymale dont l'orifice est sur le haut du tarse palpébral de la paupière supérieure.
Anomalie de développement, rare, uni ou bilatérale, parfois familiale, à hérédité autosomique dominante, parfois associée à d'autres anomalies lacrymales (agénésie du canalicule supérieur ou inférieur), agénésie totale du système lacrymal, obstruction lacrymale).
Le diagnostic différentiel se fait avec la dacryocystite fistulisée. Le traitement est chirurgical (discision-excision).

Étym. lat. fistula : canal

dacryocystite

[A3,P1]

Édit. 2018

fistule trachéo-oesophagienne congénitale l.f.

Syn. fistule œsotrachéale congénitale

fistule œsotrachéale congénitale

[L1,K1,O1,Q2]

Édit. 2018

fistule uréthrorectale congénitale l.f.

congenital urethro-rectal fistula

Communication anormale entre urèthre postérieur et rectum, accompagnant l'imperforation anale.
Elle est traitée initialement en même temps que l'abaissement rectal mais peut être cause ensuite de torsion ou angulation du canal uréthral, facteurs d'obstruction relative.

Étym. lat. fistula : canal

[L1,M2,O2]

Édit. 2018

amaurose congénitale de type cone-rod et hypertrichose congénitale l.f.

amaurosis congenita, cone-rod type, with congenital hypertrichosis

Dystrophie rétinienne congénitale sévère de type mixte avec photophobie majeure et hypertrichose.
Deux filles, cousines, avec sourcils broussailleux, et synophrys. L’affection est autosomique récessive (MIM 204110).

I. K. Jalili et N. J. Smith, ophtalmologues palestiniens (1988 et 1989)

Syn. Jalili-Smith (syndrome de)

[H1,J1,P2,Q2]

Édit. 2017

aortopulmonaire (fistule) l.f.

aortopulmonary fistula

fistule aortopulmonaire

fistule n.f.

fistula

Orifice ou conduit pathologique, acquis ou d'origine congénitale.
La fistule met en communication deux organes (par ex. fistule colovésicale) ou deux vaisseaux (par ex. fistule artérioveineuse) ou fait aboucher un viscère à l'extérieur. Par la fistule, peut s'évacuer du pus (abcès fistulisé), des produits de sécrétion et des matières organiques.

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule aérodigestive l.f.

tracheoesophageal fistula

Fistule mettant en communication les voies respiratoires, trachée ou bronche, avec le tube digestif, le plus souvent l'œsophage.

Étym. lat. fistula : canal

[L1,K1]

Édit. 2018

fistule anale l.f.

anal fistula

Fistule située au niveau de l'orifice anal consistant en un trajet irrégulier allant de la muqueuse rectale vers la marge de l'anus et faisant communiquer l'une de ces surfaces, ou toutes les deux avec la cavité d'un abcès périanal.
Elle peut être borgne et ne comporter qu'un orifice externe cutané (fistule anale borgne externe), ou un orifice interne muqueux (fistule anale borgne interne), ou complète avec deux orifices, ou encore complexe avec plusieurs orifices (fistule anale à trajets multiples dite “en terrier de lapin”).
Selon sa topographie, le siège peut être en dedans du sphincter (fistule intrasphinctérienne) ou en dehors (fistule extrasphinctérienne).

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule anopérinéale l.f.

anoperineal fistula

Trajet fistuleux reliant le canal anal aux téguments du périnée.

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule anovaginale l.f.

anovaginal fistula

Fistula faisant communiquer la région anale avec le vagin.

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule aortocardiaque l.f.

aortocardiac fistula

Communication anormale de la racine de l’aorte avec une des cavités cardiaques.
Les plus fréquentes sont constituées par la rupture dans les cavités droites d’un anévrisme d’un sinus de Valsalva. Mais il existe également des communications directes entre aorte et cœur droit. Une variété exceptionnelle est le tunnel aortoventriculaire gauche. Toutes ces malformations doivent être opérées lorsqu’elles entraînent un shunt intracardiaque important.

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule aortopulmonaire l.f.

aortopulmonary fistula

Malformation congénitale rare réalisant une communication directe entre l’aorte ascendante et le tronc de l’artère pulmonaire, parfois associée à d’autres malformations.
Elle entraîne un shunt gauche-droit de grand débit comportant le risque évolutif du développement d’une hypertension artérielle pulmonaire et d’une élévation de la résistance artérielle pulmonaire. Cette évolution grave peut être prévenue par la fermeture chirurgicale de la fistule.

Étym. lat. fistula : canal

[A3,K2,K4]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse l.f.

arteriovenous fistula

Communication anormale, congénitale ou acquise, entre une artère et une veine, court-circuitant le réseau capillaire normal.
Elle peut être traumatique ou infectieuse ou encore créée chirurgicalement en vue d’une hémodialyse.
Elle tire sa gravité, si elle est volumineuse, de ses conséquences hémodynamiques possibles, et du risque de greffe septique. Une fistule artérioveineuse unique peut être traitée soit par intervention chirurgicale, soit par obturation à l’aide d’une technique de cardiologie interventionnelle. Les fistules artérioveineuses multiples appartiennent avec les anévrismes cirsoïdes, certains angiomes, la maladie polyanévrismale, à un groupe nosologique de frontières incertaines.

Étym. lat. fistula : canal

fistule artérioveineuse pour hémodialyse

[A3,M1]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse céphalique l.f.

cephalic arteriovenous fistula

Fistule entre une artère et une veine de la région céphalique.
Elle peut notamment être à l’origine d’acouphènes.

acouphène

[A3,P1]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse cérébrale l.f.

cerebral arteriovenous fistula

Malformation artérioveineuse à circulation rapide, située en général sur la surface cérébrale, caractérisée par un shunt direct entre une ou plusieurs artères et une ou plusieurs veines sans réseau capillaire intermédiaire.
Le risque majeur est la rupture. Il existe cependant plusieurs types de malformations dont les risques sont variables. L'attitude thérapeutique est directement liée à l'évaluation de ces risques.
Parmi les traitements proposés, l'approche endovasculaire semble la technique de choix, car la chirurgie est souvent difficile et la radiothérapie peu efficace sur les shunts à haut débit.

Étym. lat. fistula : canal

[A3]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse de la rétine l.f.

retinal arteriovenous fistula

hémangiome racémeux rétinien

[A3,P2]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse durale vertébrale l.f.

spinal dural arteriovenous fistula

Cause rare mais curable de myélopathie non compressive, qui touche principalement les hommes à partir de la cinquantaine.
Ces malformations siégeant dans l'épaisseur de la dure-mère de la colonne vertébrale se drainent dans les veines médullaires et y maintiennent une hyperpression. Des radiculalgies bilatérales des membres inférieurs sont les premiers signes. À la phase d'état, la clinique comporte un syndrome du cône terminal ou de la queue de cheval. Pour autant qu'elle montre un hypersignal du cône médullaire sur les séquences pondérées en T2, associé à des dilatations vasculaires intradurales et sans pathologie compressive, l'IRM est très évocatrice. Une angiographie sélective est indiquée.
De la précocité du traitement, qui a pour but d'occlure le début de la veine de drainage afin de déconnecter la fistule des veines spinales, dépend le résultat. Mais celui-ci n'est pratiquement jamais complet.

Étym. lat. fistula : canal

syndrome du cône terminal, queue de cheval (syndrome de la), syndrome du canal lombaire étroit

[A3]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse pour hémodialyse l.f.

arterio-venous fistula and hemodialysis

Anastomose artérioveineuse créée chirurgicalement, le plus souvent à l'avant-bras entre l'artère radiale et une veine superficielle, en vue du traitement par hémodialyse périodique.
Cette technique  a remplacé le shunt artério-veineux de Quinton-Scribner. Elle a considérablement amélioré la technique de l'hémodialyse en facilitant la connection entre le dialyseur et le patient grâce à la facilité de la ponction itérative de la veine artériolisée. En cas d'obstruction des vaisseaux de l'avant-bras la fistule peut être réalisée soit au bras soit exceptionnellement au membre inférieur.

M. J. Brescia et J. E. Cimino, néphrologues américains (1966) ; W. E. Quinton, technicien médical et B. H. Scribner, néphrologue américains (1960)

Étym. lat. fistula : canal

hémodialyse périodique, Scribner (shunt de), fistule artérioveineuse

[A3,M1]

Édit. 2018

fistule artérioveineuse pulmonaire l.f.

pulmonary arteriovenous fistula

Communication anormale entre les circulations artérielle et veineuse pulmonaires court-circuitant le sang désoxygéné sans que son oxygénation se soit faite, créant un shunt droit-gauche.
Il existe des observations familiales. Les formes localisées sont les plus fréquentes. Les formes diffuses s'intègrent dans le cadre de la maladie de Rendu-Osler.
Révélée dans la moitié des cas avant l'âge de 15 ans, sa triade est faite de cyanose, polyglobulie, hippocratisme digital. L'hypoxie peut être sévère. Le diagnostic repose sur une opacité dense, homogène, arrondie ou ovoïde souvent dans la moitié inférieure du thorax. La tomodensitométrie avec injection vasculaire permet d'affirmer le diagnostic.
Les complications sont l'hypoxémie chronique, les accidents vasculaires cérébraux, l'abcès du cerveau, mais aussi les hémoptysies, l’hémothorax, l’endocardite.
Le traitement s'impose dans les formes compliquées, dans les formes localisées en cas d'hypoxie sévère, et en cas de lésions sous-pleurales : l'embolisation, l'exérèse chirurgicale ou l'association des deux selon les cas s'en partagent les modalités.
Anc. dénom. angiome pulmonaire, hémangiome caverneux, anévrisme artérioveineux pulmonaire

H. Rendu, médecin interniste français, membre de l’Académie de médecine (1896) ; W. B. Osler, Sir, médecin canadien, membre de l’Académie de médecine (1901)

Étym. lat. fistula : canal

[A3,K1,K2]

Édit. 2018

| /4 | page suivante