Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

5 résultats 

dopamine n.f.

dopamine

Dihydroxy-phényléthylamine, neuromédiateur biosynthétisé par différentes cellules nerveuses dites dopaminergiques, de la médullosurrénale ou des cellules chromaffines de l'intestin.
Elle est classée parmi les hormones dites catécholamines.
Dans la maladie de Parkinson, son déficit est constant au sein du locus niger et du striatum. Administrée par voie générale, elle ne franchit pas la barrière hémato-méningée. En revanche son précurseur, la L-dihydroxy-phénylalanine (L-dopa) pénètre dans le système nerveux où la dopadécarboxylase la transforme en dopamine. Mais une décarboxylation en dopamine se produit dans la plupart des tissus, si bien que seule, une fraction de la dose ingérée est disponible pour le système nerveux et que des doses élevées de l’ordre de 3 à 4 grammes par jour sont nécessaires. Ces doses ont des effets seconds sur l'ensemble de l'organisme, en raison des productions digestives et cardiovasculaires de dopamine. L'association à la L-dopa d'un inhibiteur de la décarboxylase qui ne peut pas franchir la barrière hémato-méningée, prévient ces effets indésirables et réserve au système nerveux central l'action du médicament.
Son rôle dans la régulation de la LH-RH est discuté. Ses propriétés pharmacologiques en font un médicament adrénergique utilisé dans le choc cardiogénique et les anuries du choc.

agoniste dopaminergique l.m.

dopaminergic agent

Stimulant des récepteurs présynaptiques et postsynaptiques de la dopamine.
Généralement, ils sont localisés dans l'encéphale (système nigro-striatal, système mésolimbique, système tubéro-infundibulaire) et au niveau périphérique (rein, vaisseaux). Ces agonistes sont divisés en deux principaux sous-groupes D1 et D2. Parmi les agonistes des récepteurs D2, on range l'apomorphine et la bromocriptine.

Étym. gr. agos : combattant ; lat. ago, agere : mettre en mouvement

[C2,C3,O3,O4]

Édit. 2017

antagoniste dopaminergique l.m.

dopamine receptor antagonist

Antagoniste compétitif des récepteurs de la dopamine.
Les neuroleptiques (chlorpromazine, halopéridol) sont des antagonistes non sélectifs, bloquant les DA1 et les DA2, tandis que le métoclopramide et le sulpiride sont plus spécifiques des DA2.

Étym. gr. ant : qui combat ; agonistes combattant

[G3,G5,H1]

Édit. 2017

dopamine-β-hydroxylase n.f.

dopamine β-hydroxylase

Enzyme qui catalyse l'hydroxylation de la dopamine en noradrénaline.
La réaction nécessite la présence d'acide fumarique et d'acide ascorbique, qui sont oxydés en même temps.

Syn. dopamine- β- mono-oxygénase

dopaminergique adj.

dopaminergic

Qualifie le signal provoqué par la dopamine.