Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

56 résultats 

diverticule de l'œsophage l.m.

œsophagocèle

[L1,L2]

Édit. 2017

diverticule n.m.

diverticulum

Cavité anatomique en forme de sac de taille variable, communiquant avec un conduit naturel, correspondant le plus souvent à l'évagination d’une muqueuse à travers la tunique musculaire lisse de l’organe intéressé altéré, tel que côlon, rectum, appendice, œsophage, vessie,trompe utérine.
En radiologie, cette cavité réalise une image d’addition sacciforme, bien limitée, sessile ou pédiculée, implantée sur une cavité ou un conduit naturel avec lequel elle communique.
Certains diverticules sont d’origine congénitale, comme le diverticule de Meckel, vestige du canal omphalomésentérique de l’intestin grêle. La plupart d’entre eux sont dits idiopathiques et en particulier, au niveau du cadre colique. Chez des personnes âgées s’observent, de nombreuses hernies sacculaires constituant la maladie diverticulaire ou diverticulose. Les diverticulites, inflammation des diverticules peuvent provoquer des tableaux cliniques plus ou moins aigus.

F. von Zenker, anatomopathologiste allemand (1867) ; J. F. Meckel Jr, anatomiste allemand (1809)

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticulose, diverticulite, Zenker (diverticule de), Meckel (diverticule de)

diverticule caliciel l.f.

calyceal diverticulum

Cavité excrétrice intrarénale communiquant avec la lumière d'un calice.
Ce diverticule caliciel est tapissé d'un urothélium normal. Il représente un défaut de résorption de l'une des branches de division de 3e et 4e ordre de l'arbre urétérocaliciel, après l'expansion du bourgeon urétéral. Sa formation serait donc tardive dans la vie intra-utérine. Il ne comporte aucune obstruction, mais il est facteur de stase urinaire.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

Syn. kyste pyélogénique

diverticule de l'ampoule du conduit déférent , l.m.

diverticula ampullae ductus deferentis (TA)

diverticula of ampulla of ductus deferentis

Expansions latérales dans l’ampoule du canal déférent.

diverticule de la trompe de Fallope l.m.

diverticulum of the Fallopian tube

Hernie de la muqueuse tubaire vers la musculeuse, responsable parfois de grossesse extra-utérine.

G. Fallopio, anatomiste italien (1561)

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule de la voie excrétrice urinaire l.m.

urinary excretory tract diverticulum

Poche muqueuse tapissée d'urothélium développée à partir d'un segment de la voie excrétrice dans laquelle elle s'abouche par un orifice rétréci appelé collet.
Ses conséquences physiopathologiques sont la stase urinaire, l'infection et la lithiase prisonnière. Les diverticules se voient au niveau des calices, de l'uretère, de la vessie surtout, de l'urèthre. Leur traitement est l'exérèse chirurgicale.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule de l'iléon , l.m.

diverticulum ilei (TA)

ileal diverticulum

Cul de sac implanté sur le dernier segment de l’iléon.
Il mesure environ 5cm de long ; il est situé entre 60cm et 1m en amont de la valvule iléocaecale C’est un vestige du canal vitellin (omphalo-mésentérique). Il existe chez environ 2% des individus.

Syn. diverticule de Meckel

diverticule de Meckel l.m

J. Meckel, le jeune, anatomiste et chirurgien allemand (1809)

diverticule de l'iléon

diverticule de pulsion l.m.

bladder diverticulum

diverticule vésical

diverticule droit du sac épiploïque de Bochdalek Junior l.m.

V. Bochdalek Junior, anatomiste tchèque (1835-1868)

ligament phrénico-colique droit

diverticule du cœur l.m.

diverticulum of the heart

Malformation congénitale du cœur faite d’une formation anatomique qui prolonge une des cavités cardiaques : le plus connu est le diverticule du ventricule gauche qui se présente comme une sorte de doigt de gant, à paroi musculaire contractile, faisant suite au ventricule gauche à la pointe du cœur.
Le diverticule du ventricule gauche n’a pas en lui-même de conséquence hémodynamique, mais il s’accompagne habituellement d’une déhiscence plus ou moins étendue de la paroi abdominothoracique antérieure. C’est elle qui est dangereuse et exige une réparation chirurgicale : la résection du diverticule est facile, mais la reconstruction de la paroi peut poser des problèmes plastiques difficiles.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule du péricarde l.m.

pericardial diverticulum

Prolongement anormal de la cavité péricardique, généralement congénital, n’ayant en soi aucune signification pathologique, mais parfois accompagné d’une malformation cardiaque.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule épiphrénique l.m.

epiphrenic diverticulum

Diverticule de pulsion, se formant en amont du sphincter inférieur de l'œsophage dyskinétique (cardiospasme).
La fréquence élevée d'une association avec un carcinome implique une endoscopie. Le traitement commence par celui de la dyskinésie sphinctérienne.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule gauche du sac épiploïque de Bochdalek Junior l.m.

V. Bochdalek Junior, anatomiste tchèque (1835-1868)

ligament phrénico-colique

diverticule métanéphrique l.m.

diverticulum metanephricum

Désigne à la fois l'ébauche embryonnaire, au sein du métanéphros, de la voie excrétrice intrarénale, et le bourgeon urétéral.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule urétéral l.m.

ureteral diverticulum

Poche urétérale muqueuse tapissée d'urothélium communiquant avec la lumière urétérale.
C'est une malformation rare. Elle peut être difficile à distinguer d'un uretère bifide borgne.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

atrésie udfianrétérale, uretère borgne

diverticule uréthral l.m.

diverticulum of the urethra

Poche uréthrale tapissée d'urothélium, branchée en dérivation sur l'urèthre antérieur ou postérieur, communiquant avec la lumière du canal par un collet plus ou moins large, pouvant avoir un effet obstructif important par l'effet de "clapet muqueux" que réalise la lèvre distale de cet orifice au cours de la miction.
La plupart de ces diverticules sont congénitaux. D'autres sont en réalité des poches sous- uréthrales néoformées, séquelles de péri-uréthrite abcédée.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

périuréthrite aigüe, poche sous-uréthrale

diverticule vésical l.m.

bladder diverticulum

Poche muqueuse extravésicale de taille variable communiquant avec la cavité vésicale par un collet plus ou moins large.
Il existe deux variétés de diverticules vésicaux :
• les diverticules congénitaux souvent de grande taille, de collet proche de l'orifice urétéral, comportant parfois quelques fibres musculaires dans leur paroi, et qui peuvent ne s'accompagner d'aucun obstacle sous-jacent,
• les diverticules acquis, dits de pulsion, qui représentent une hernie muqueuse de la paroi vésicale à travers ses fibres musculaires distendues et dissociées, en rapport avec l'hyperpression sus-jacente à un obstacle du bas appareil, lui-même congénital ou acquis.
Dans tous les cas la poche diverticulaire, de paroi muqueuse et donc acontractile, est un facteur de stase urinaire et de rétention chronique incomplète.

Étym. lat. diverticulum : chemin détourné

diverticule de pulsion

grand diverticule de Haller l.m.

A.von Haller, physiologiste, anatomiste, chirurgien et botaniste suisse (1708-1777)

sinus oblique du péricarde

grand diverticule postérieur de la séreuse péricardique l.m.

sinus oblique du péricarde

Kommerell (diverticule de) l.m.

Kommerell’s diverticulum

Dilatation malformative faite d’un diverticule de la partie initiale de l’aorte descendante, en arrière de l’œsophage.
Il est le reliquat du 4e arc aortique droit. Il n’a pas en général de signification pathologique mais peut parfois comprimer l’œsophage.

B. Kommerell, médecin radiologue allemand (1936)

arteria lusoria, dysphagia lusoria

Luschka (diverticule de) l.m.

Luschka’s diverticulum

Dépressions et/ou cryptes de la paroi de la vésicule biliaire dépassant la couche musculaire.

H. von Luschka, anatomiste allemand (1820-1875)

Zenker (diverticule de) l.m.

Zenker’s diverticulum

Diverticule qui se développe aux dépens de la paroi hypopharyngée postérieure, en amont du sphincter cricopharyngé, et secondaire à la dyskinésie de ce dernier.
D’une prévalence de 0,2 à 1 %, plus fréquent chez l’homme que chez la femme (sex ratio : 3 H / 1 F), il s’observe surtout après 70 ans, se manifestant par une dysphagie, des régurgitations, une halitose, des troubles de la déglutition, des fausses routes, des pneumopathies d’inhalation.
Le diagnostic est porté par le transit oesogastroduodénal. En théorie l’endoscopie œsogastrique est contrindiquée en raison du risque de perforation mais dans la majorité des cas, le diagnostic n’est pas posé avant la réalisation de l’endoscopie. En cas de suspicion clinique, l’introduction de l’endoscope doit être faite avec les précautions nécessaires, sous contrôle de la vue.
On distingue trois stades évolutifs :
1) ébauche de diverticule sans collet constitué,
2) petit diverticule médian avec collet constitué,
3) gros diverticule asymétrique avec collet constitué.
Le diverticule de Zenker peut être le siège de phénomènes inflammatoires ou de cicatrices.
Le traitement chirurgical (cervicotomie, myotomie et résection du diverticule) est actuellement remplacé par endoscopie, réalisé à l’aide d’un endoscope rigide par les ORL, consistant en une myotomie du crico-pharyngien par section-électrocoagulation, laser ou agrafage et section mécanique. L’alternative est un traitement par un endoscope souple réalisé par les gastroentérologues consistant dans un premier temps en l’exposition de la paroi entre le diverticule et l’œsophage puis la section de cette paroi et du muscle crico-pharyngien.

F. A. von Zenker, anatomopathologiste allemand (1867)

Meckel (diverticule de) l.m.

Meckel’s diverticulum

Diverticule de l'intestin grêle dont la localisation la plus fréquente est iléale, 60 à 80 cm en amont de la valvule de Bauhin, sur le bord antimésentérique.
La muqueuse intradiverticulaire est iléale ou hétérotopique (muqueuse de type gastrique).
Il est vascularisé par une branche terminale de l'artère mésentérique supérieure.
Il est généralement asymptomatique mais peut être révélé par des complications, plutôt chez l'enfant de moins de 2 ans que chez l'adulte jeune (saignement, occlusion, perforation, etc.) Ses complications justifient un traitement chirurgical : exérèse du segment intestinal comportant le diverticule.

J. F. Meckel, médecin et anatomiste allemand (1809)

diverticule

anomalies digitales avec fentes palpébrales rétrécies, fissures et atrésie de l'œsophage ou du duodénum l.f.p.

digital anomalies with short palpebral fissures and atresia of esophagus or duodenum

syndrome oculo-digito-œsophago-duodénal

[A4,O6,Q2]

Édit. 2017

| /3 | page suivante