Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

1 résultat 

coqueluche n.f.

whooping-cough, pertussis

Maladie infectieuse, endémo-épidémique, très contagieuse, due à une bactérie, Bordetella pertussis.
Dans sa forme classique, elle atteint surtout l’enfant de 4 à 5 ans. Après une période d’invasion de 10 jours, marquée par une toux nocturne, cyanosante et émétisante, elle se caractérise, à la phase d’état, par des quintes de toux spasmodique, durant plusieurs semaines. Avant l’ère des antibiotiques et de la vaccination, elle se compliquait principalement de bronchopneumonies, dues à des bactéries de surinfections, et de malnutrition du fait des vomissements succédant aux quintes, ce qui s’observe encore dans les pays en développement. Dans les pays qui vaccinent depuis longtemps les nourrissons, la coqueluche de l’enfant a disparu, mais on observe une résurgence de la coqueluche chez de jeunes adultes, anciens vaccinés et chez les très jeunes nourrissons de moins de 6 mois, non encore vaccinés, contaminés par de proches parents atteints par la maladie. La forme du nourrisson est grave, caractérisée par la survenue d’apnées et d’accès de bradycardie ; la coqueluche maligne associe une tachycardie importante et permanente, des troubles vaso-moteurs, des œdèmes, des troubles de la conscience ou des convulsions, une hyperlymphocytose ; son pronostic est très péjoratif (mortalité proche de 75 %), justifiant une hospitalisation d'urgence en service de réanimation. La prévention est efficace, grâce aux vaccins de la coqueluche, à germes entiers ou acellulaires. Des rappels tardifs sont proposés en France et dans d’autres pays, pour diminuer les cas chez les adultes et pallier ainsi à la contamination des nourrissons.

vaccin coqueluche, Bordetella

[D3]