Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

31 résultats 

centre communal d'action sociale l.m.

Service public chargé de la distribution de secours en nature ou en espèces aux indigents permanents ou momentanés.
Ils exercent également des actions de prévention, d’animation et de développement social.
Ce service était autrefois dénommé Bureau d’aide sociale.

[E1]

action sanitaire et sociale l.f.

health and social measures

Ensemble des actions par lesquelles l’Etat ou certains régimes d’assurance apportent leur contribution à l’amélioration de la santé de la population, à la prévention, à l’équipement sanitaire, à la situation sociale des personnes ; ces actions sont à visée individuelle ou à portée collective, elles s’ajoutent aux prestations légales.
Certains régimes d’assurance disposent d’un fonds d’action sanitaire et sociale constitué par prélèvement d’une partie des cotisations. Ce fonds permet d’accorder aux assurés les plus défavorisés des secours ou des prestations supplémentaires. Il permet également de subventionner la recherche médicale ou sociale, les examens de santé, etc.
Le régime général d’assurance-maladie exerce une action sanitaire et sociale au moyen d’un fonds d’action sanitaire et sociale, d’un fonds de prévention, et, d’un fonds de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Étym. lat. actio : mise en mouvement

Sigle ASS

[E1,E3]

Édit. 2017

action sociale l.f.

social measures

Toutes interventions collectives d’institutions, organismes ou administrations, complétant les prestations légales de l’aide sociale ou des organismes d’assurance maladie.
Ces interventions concernent les personnes ou familles les plus défavorisées sous forme de prêts, secours, aides au logement, à la formation permanente, aux loisirs, la sécurité, etc.

Étym. lat. actio : mise en mouvement

allocation

[E1,E3]

Édit. 2017

centre de traitement et de réadaptation sociale l.m.

treatment and social rehabilitation centre

Structure pilote créée dans les années 50 pour favoriser, en association avec la thérapie, la réadaptation socioprofessionnelle précoce des malades mentaux et prévenir la chronicité en utilisant au mieux les capacités du sujet grâce, en particulier, à la rééducation par l'ergothérapie.
Une importance excessive était peut-être donnée à cet aspect rééducatif dans la prise en soins des malades mentaux, dont les handicaps étaient surtout considérés selon le fonctionnalisme du néojacksonisme organodynamiste.

Sigle CTRS

[E]

centre d'hébergement et de réadaptation sociale l. m.

housing and social rehabilitation centre

Structure d'accueil temporaire prenant en charge les individus isolés ou les familles en difficulté sociale.
Définie par une circulaire du 14 mars 1991, elle participe à un ensemble de mesures d'action sociale (fonds de solidarité logement, RMI, etc.) visant à faire face à des situations de détresse ou d'exclusion. Dépassant le seul hébergement, son action comprend des charges variées : prévention de l'exclusion, accompagnement des personnes en difficulté pour permettre leur autonomie dans les domaines de l'emploi, de la formation, de la santé.
Elle est destinée notamment aux malades mentaux les plus défavorisés en voie de désinsertion sociale.

Sigle CHRS

[E]

centre national d'études supérieures de sécurité sociale l.m.

Etablissement public chargé de la formation des agents des régimes de sécurité sociale, d’assurer leur formation pour leur permettre d’accéder aux fonctions d’agents de direction et d’agent comptable, d’assurer le perfectionnement des personnels d’encadrement (praticiens-conseils, cadres supérieurs techniques, personnels supérieurs des administrations de tutelle).
L’admission au centre se fait par un concours annuel réservé aux étudiants et au personnel des organismes. La durée de l’enseignement est de dix-huit mois.

Sigle CNESSS

[E]

service communal d'hygiène et santé l.m.

Service placé sous l’autorité du maire et chargé de la protection générale de la santé dans les domaines de la prophylaxie des maladies transmissibles et de l’hygiène du milieu : eau, air, habitat, etc.
Ce service conduit des actions de prévention et de contrôle dans les domaines précités. En matière de contrôle, les services créés postérieurement à 1984 agissent grâce au seul pouvoir de police du maire ; ceux créés avant 1984 disposent également, pour partie d’un pouvoir de police exercé au nom de l’Etat. Seules 200 communes disposent d’un tel service, anciennement dénommé bureau municipal d’hygiène, les SCHS ont à leur tête un médecin.

Sigle SCHS

salubrité

agence centrale des organismes de sécurité sociale l.f.

central agency of social security

Établissement public national à caractère administratif chargé d’assurer la gestion de la trésorerie des caisses nationales des allocations familiales, de l’assurance maladie et de l’assurance vieillesse des travailleurs.
Elle exerce un pouvoir de direction et de contrôle sur les unions de recouvrement (URSSAF). Le président est nommé par décret, les administrateurs sont désignés par les trois caisses nationales.

Sigle ACOSS

[E1]

Édit. 2017

aide sociale l.f.

social assistance

Ensemble des divers modes d’assistance apportés aux personnes les plus démunies pour faire face à des besoins vitaux non couverts par les régimes d’assurance.
L’aide sociale comprend principalement : l’aide médicale, l’aide aux handicapés, à l’enfance, aux personnes âgées, etc.

aide ménagère, aide sociale à l'enfance.

[E1,E3]

Édit. 2017 

aide sociale à l'enfance l.f.

social support of children

Service départemental chargé d'accueillir les enfants ou adolescents des familles défaillantes, qui lui sont confiés sous protection ou sous tutelle.
Sont placés sous sa protection : les enfants surveillés, les enfants secourus, les enfants et adolescents recueillis temporairement, les enfants en garde.
Sont placés notamment sous sa tutelle : ceux pour lesquels les parents ne peuvent plus exercer ou n'exercent plus aucun attribut de leur autorité parce qu'ils sont décédés, déchus ou absents.
L'ASE dispose d'établissements propres (foyer départemental de l'enfance, maison maternelle, pouponnière) et d'un réseau de placements familiaux et d'internats. Elle s'appuie de plus en plus sur les structures de prévention : intersecteur psychiatrique, service d'assistance éducative en milieu ouvert.

Sigle ASE

[E1,E3,O1]

Édit. 2017 

assistant(e) sociale (e) n.

social worker

Personne exerçant un rôle de prévention, de protection et de conseil sanitaire et social auprès de personnes ou de familles.
L’exercice de cette profession qui nécessite un cycle d’étude de trois ans sanctionné par un diplôme d’Etat, peut se faire dans le cadre d’institutions publiques ou privées.

assurance sociale l.f.

welfare

Ensemble des risques couverts par les différents régimes obligatoires de Sécurité sociale.
Par extension, ensemble des organismes sociaux.
Terme général et imprécis.

caisse de mutualité sociale agricole l.f.

agricultural mutual help cash

Organisme dépendant de la caisse centrale de secours mutuels agricole chargé de recouvrer les cotisations et de gérer les assurances sociales et les prestations familiales des salariés et exploitants agricoles.

Sigle  : CMSA

caisse centrale de secours mutuel agricole

[E]

caisse générale de sécurité sociale l.f.

general cash of social security

Caisse propre à chacun des quatre départements d’outre-mer (Guyane, la Réunion, Martinique, Guadeloupe) qui par différence avec les caisses de la métropole recouvre les cotisations, gère conjointement les risques maladies, accidents du travail et vieillesse pour les travailleurs salariés du régime général et du régime agricole, et pour les travailleurs indépendants.

Sigle  : CGSS

[E]

charte sociale européenne l.f.

Charte adoptée par les Etats membres du Conseil de l’Europe, par laquelle les Etats s’engagent à poursuivre par tous les moyens utiles, sur les plans national et international, la réalisation de conditions propres à assurer à toutes les personnes l’exercice effectif de certains droits et principes.


  1. Par exemple sur les plans sanitaires, la charge garantit à tous le droit à la sécurité et à l’hygiène dans le travail, le doit à la protection de la santé, le droit à la protection de la santé, le droit à l’assistance sociale et médicale, le droit de la mère et de l’enfant à une protection sociale et économique, etc.

  2. La charge sociale européenne est le pendant de la convention des droits de l’homme pour ce qui est des droits économiques et sociaux. Elle a été intégralement adoptée par la Communauté Européenne.

[E3]

code de la sécurité sociale l.m.

Ensemble de textes législatifs et réglementaires relatifs à l’organisation du travail, aux droits et obligations des employeurs et des salariés, à la sécurité et à la protection de la santé des travailleurs.

[E]

haut comité médical de la sécurité sociale l.f.

high medical committee of the social security

Comité chargé de définir les principes d’ordre médical destinés à permettre l’orientation générale du contrôle exercé par les praticiens conseils des régimes d’assurance maladie.
Il peut être saisi par le ministre des Affaires Sociales ou par le ministre de l’Agriculture, de projets sur lesquels il donne son avis et formule éventuellement des propositions à l’occasion de ses travaux. Il peut attirer l’attention des ministres compétents sur les réformes qui lui paraissent conformes au bon fonctionnement de la sécurité sociale. Il dispose également d’attributions pour les nominations – promotions des praticiens-conseils du régime général de l’assurance maladie.

Sigle HCMSS

hygiène sociale l.f.

social hygiene

Partie de l’hygiène qui vise à rompre le lien causal entre certaines conditions du milieu de la vie sociale et des maladies.
Cette locution désormais peu usitée qualifiait les pratiques prophylactiques relatives aux fléaux sociaux qu’ont représenté la tuberculose et les maladies sexuellement transmissibles.

Étym. gr.Hugiéia : fille d’Asclépios

inégalité sociale l.f.

social inequality

Différence dans les niveaux d’éducation, l’état sanitaire, les positions sociales, les revenus, entre des catégories sociales qui se trouvent dans des positions estimées d’infériorité ou de supériorité les unes par rapport aux autres.
1) Les inégalités sociales de nature diverses ont tendance à se cumuler pour une même personne.
2) Les inégalités les plus importantes se trouvent entre groupes socioprofessionnels, mais il existe également des inégalités sociales entre actifs et retraités, ces derniers étant généralement moins favorisés, de même que les femmes par rapport aux hommes.

insertion sociale  l.f.

social integration

réinsertion

médecine sociale l.f.

social medicine

Ensemble des activités médicales qui assurent et organisent au bénéfice des personnes et de la collectivité, la prévention et le traitement des maladies pour l’ensemble d ‘une population, en tenant compte des composantes de la société et de ses caractères culturels et économiques.
Inventée au milieu du XIXème siècle où elle visait surtout les épidémies et les maladies attribuées à la pauvreté (tuberculose, rachitisme, alcoolisme), cette expression vise aujourd’hui tous les modes d’exercice liés à un support administratif et visant le mieux être social et sanitaire : santé publique, protection maternelle et infantile, médecine scolaire, médecine de contrôle des organismes de protection sociale, médecine du travail, certaines disciplines comme la pédiatrie et la gérontologie, etc.

pharmacologie sociale l.f.

Branche de la pharmacologie qui s’intéresse aux relations croisées entre médecins, malades, entreprises du médicament, pharmaciens, assurance maladie et affaires réglementaires.
Syn. pharmacologie sociétale

phobie sociale l.f.

social phobia, social anxiety disorder

Crainte accentuée et persistante d'être exposé à l'observation attentive d'autrui, notamment dans des groupes restreints.
Aussi fréquente chez l'homme que chez la femme contrairement à la plupart des phobies, elle est parfois difficile à distinguer de l'agoraphobie. Le regard, l'opinion de l'autre sont anticipés au moins comme dévalorisants, malgré la critique de tels sentiments par le sujet. Il redoute en particulier de parler, manger en public, soutenir des regards, mais aussi de se mettre à vomir, avoir à uriner, être vu en train de rougir (éreutophobie). Des attaques de panique sont possibles.
Débutant généralement à la puberté ou plus tôt, fréquemment accompagnés d'évitement des situations sociales anxiogènes, ces troubles peuvent aboutir à un isolement presque total et s'associer à des épisodes dépressifs, voire suicidaires. Ils sont très souvent associés à d'autres pathologies psychiatriques.
Le traitement comporte surtout antidépresseurs et thérapies comportementales.
P. Janet, neurologue et psychologue français (« Phobie des situations sociales 1903»).

Étym. gr. phobos : crainte

Syn. phobie de situation

prestation sociale l.f.

prestation

protection sociale l.f.

Tous les moyens utilisés par une société, un Etat, une entreprise, pour garantir ses membres ou certaines personnes choisies contre certains risques : la maladie, les accidents, le vieillissement, les dépenses liées à la maternité, etc.

| /2 | page suivante