Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

49 résultats 

dystocie de la vulve l.f.

vulvar dystocia

Dystocie par occlusion partielle ou complète de la vulve, rarement primitive, le plus souvent secondaire à une excision ou infibulation rituelle.
Celles-ci entraînent en effet des cicatrices rétractiles de la vulve responsables d'une dystocie au moment du dégagement de la tête fœtale.

dystrophie atrophique de la vulve l.f.

atrophic vulvar dystrophy

Ensemble des lésions cutanées blanches en micropapules ou en plaques apparaissant électivement chez la femme après la ménopause, caractérisées histologiquement par une atrophie épidermique reposant sur une bande de sclérose hyaline du derme superficiel.
Cette lésion prurigineuse est liée à l'évolution d'un lichen scléro-atrophique dont on rapproche celle de la vulvite atrophique sénile. On rattache certaines lésions vulvaires scléreuses au lichen scléro-atrophique (LSA) dont les caractères particuliers permettent de le différencier du kraurosis vulvae : la lésion élémentaire, papule blanche, plate et kératosique ; la localisation prédominant à la partie externe de la vulve et débordant sur le périnée, la région péri-anale et éventuellement les sillons génitocruraux.

Étym. gr. dus : difficulté : trophein : nourrir

Syn. lichen scléro-atrophique

dystrophie hypertrophique de la vulve l.f.

hypertrophic vulvar dystrophy

Lésion précurseur du carcinome in situ de la vulve.
Elle se présente comme une lésion cutanée prurigineuse, épaisse et infiltrée. Elle associe une acanthose et une hyperkératose avec un infiltrat inflammatoire dermique. Il peut s'agir d'une lichénification ou encore d'une leucoplasie.

Étym. gr. dus : difficulté : trophein : nourrir

dystrophie mixte de la vulve l.f.

vulvar mixed dystrophy

Lésion précancéreuse de la vulve associant les aspects cliniques et histologiques des dystrophies atrophique et hypertrophique.

Étym. gr. dus : difficulté : trophein : nourrir

érysipèle de la vulve l.m.

vulvar erysipelas

Localisation aux organes génitaux externes de la femme d'une atteinte aigüe des tissus cellulaires sous-cutanés par le streptocoque.
La porte d'entrée de la bactérie est une érosion de la muqueuse. Le début est brutal : fièvre élevée, frisson, malaise puis apparition d'une plaque douloureuse rouge vif, infiltrée, chaude. Traitement par antibiotiques courants et anticoagulants de type héparine.

[J1,D1,O3]

Édit. 2018 

esthiomène de la vulve l.m.

vulvar esthiomen

Ulcère de la vulve avec sclérose et hypertophie granulomateuse, éléphantiasis, des téguments.
Il peut avoir diverses étiologies : tuberculose, syphilis, maladie de Nicolas-Favre.

N. J. Durand, J. Nicolas, membre de l’Académie de médecine et M. Favre, membre de l’Académie de médecine, dermatologues français (1913)

Étym. gr. esthiein : ronger

[O3]

Édit. 2018  

fibrome de la vulve l.m.

vulvar fibroma

Tumeur conjonctive solide, bénigne, souvent pédiculée, de la grande lèvre vulvaire, qui se traite par exérèse chirurgicale.

[F5,O3]

Édit. 2018 

frein des lévres de la vulve l.m.

frenulum labiorum pudendi (TA)

frenulum of labia minora, fourchette

Repli cutané unissant l’extrémité postérieure des petites lévres.

Étym. lat. frenum : frein

Syn. anc. fourchette vulvaire

[A1]

Édit. 2019

hidradénome papillaire de la vulve l.m.

hidradénome papillifère

[J1,O3,F5]

hypoplasie de la vulve l.f.

vulvar hypoplasia

Anomalie du développement de la vulve qui garde un aspect infantile.
On décrit des formes manifestes (vulve étriquée, grandes et petites lèvres infantiles, petite distance anovulvaire) et des formes latentes, beaucoup moins évidentes (architecture vulvaire normale, mais brièveté de la distance entre le bord inférieur du pubis et l’anus inférieure à 4 cm). En cas de grossesse une césarienne est toujours nécessaire.

hypoplasie vaginale

[O3]

idradénome de la vulve l.m.

vulvar idradenoma

Tumeur bénigne développée aux dépens des glandes apocrines de la vulve.

kyste épidermoïde de la vulve l.m.

kyste sébacé de la vulve

kyste mucineux de la vulve l.m.

vulvar mucoid cyst

Formation kystique de taille variée souvent pédiculée située près de l'urètre ou sur la face interne des petites lèvres.
Il est d'origine probablement embryonnaire.

kyste sébacé de la vulve l.m.

vulvar sebaceous cyst

Kyste de petite taille, très superficiel, lié à l'oblitération d'un canal pilosébacé de la vulve.
On le rencontre plus fréquemment à la face interne des grandes et petites lèvres. Il contient une substance d'allure sébacée qui a tendance à suppurer. A la phase chronique la cavité se borde d'un épithélium stratifié qui le rapproche alors d'un kyste à inclusion.

Syn. kyste épidermoïde de la vulve

lichen scléro-atrophique de la vulve l.m.

lichen sclerosus vulvae

Dystrophie atrophique de la vulve apparaissant en règle après la ménopause.
Elle s'accompagne de prurit vulvaire et se traduit par des zones rétractiles blanc nacré uniques ou multiples entraînant une atrophie des petites lèvres avec sclérose rétractile de l'orifice vulvaire. Classée comme néoplasie intravulvaire (VIN3), elle doit être biopsiée puis retirée chirurgicalement si elle résiste au traitement dermocorticoïde. Histologiquement, elle se traduit par un épaississement de l’épithélium, une hyperkératose de surface, un chorion œdémateux. Même si la transformation en cancer invasif est discutable, on la trouve presque toujours au pourtour immédiat des cancers invasifs vulvaires.

Lipschütz (ulcère aigu de la vulve de) l.m.

Lipschütz’s ulcus vulvae acutum

B. Lipschütz, dermatologiste autrichien (1912)

ulcère aigu de la vulve, aphtose bipolaire

mélanome malin de la vulve l.m.

vulvar malignant melanoma

Tumeur primitive ou secondaire formant une masse tumorale souvent polypoïde, siégeant de préférence au niveau des petites lèvres et du clitoris.

Étym. gr. melas : noir ; -ome : suffixe indiquant la tumeur 

muscle constricteur de la vulve l.m.

m. constrictor vulvae (TA)

Muscle sans individualité propre, dépendance de la musculeuse du vagin, constituant une mince lame musculaire située en dedans du muscle bulbovestibulaire.
Son action est de resserrer le vagin.

sarcome de la vulve l.m.

vulvar sarcoma

Tumeur conjonctive exceptionnelle qui se développe aux dépens soit du tissu conjonctif commun (fibrosarcome) ou myxoïde (myxosarcome), soit du tissu conjonctif différencié (liposarcome, angiosarcome, etc.), mais aussi du tissu ganglionnaire.
Selon le type histologique, le pronostic est très variable allant des formes à évolution lente aux formes à évolution métastatique rapide. Le traitement repose sur l’exérèse chirurgicale.

sarcome

tumeur de la vulve l.f.

vulvar tumor

Formation tumorale bénigne ou maligne, siégeant sur la grande ou sur la petite lèvre de la vulve, le clitoris, la fourchette ou le vestibule.

Étym. lat. tumor : gonflement

ulcère aigu de la vulve l.m.

Aphtose vulvaire se présentant comme une érosion douloureuse à bords réguliers déterminant des lésions gangréneuses extensives.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, ulcère aigu de la vulve de Lipschütz

ulcère aigu de la vulve de Lipschütz l.m.

Lipschütz acute genital ulcer, ulcus vulvae acutum

Ulcération aigüe, douloureuse et isolée de la vulve, d’étiologie inconnue, guérissant spontanément, et décrite chez des jeunes filles vierges.

B. Lipschütz, dermatologue autrichien (1912)

Étym. lat. ulcus : ulcère

Syn. ulcus vulvae acutum

ulcère

ulcère chronique de la vulve de Clément Simon l.m.

Clément Simon's chronic vulvar ulcer

Ulcération chronique indolore, torpide, de la fourchette vulvaire survenant chez des femmes ménopausées.
Elle n'est qu'une complication de l'atrophie vulvaire post-ménopausique. Elle est fréquemment constatée chez la prostituée âgée.

C. Simon, dermatologiste français (1928)

Étym. lat. ulcus : ulcère

Syn. ulcus vulvae simplex chronicum

ulcère

vulve n.f.

pudendum femininum, vulva (TA)

pudendum, vulva

Ensemble des organes génitaux externes de la femme comprenant : le mont pubien, le vestibule du vagin, les grandes lèvres et les petites lèvres de la vulve, le clitoris, les corps caverneux, les bulbes du vestibule et la grande glande vestibulaire.

| page précédente | /2