Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

2 résultats 

astasie-abasie n.f.

Impossibilité, de garder la station debout (astasie) et de marcher (abasie)

En psychiatrie cette manifestation classique du syndrome de conversion est caractérisée par l'absence d'atteinte organique et la possibilité de mouvements actifs en dehors de la marche.
Appellation volontiers utilisée également dans les formes organiques de troubles de la marche, notamment par lésions cérébelleuses, labyrinthiques, des fibres longues des noyaux gris centraux et frontales.

P. Briquet, médecin français (1859), P. Blocq, neurologue français (1888)

akathisie n.f.

akathisia

Incapacité de rester assis, allongé ou immobile.
Ce phénomène, qui doit être différencié de l'agitation psychomotrice, est souvent accompagné d'un besoin irrésistible de marcher ou d'un piétinement sur place impérieux et incessant (tasikinésie). Un inconfort, des insomnies secondaires, voire une détresse dans les formes majeures sont souvent observés.
Il peut être dû à un Syndrome extrapyramidal (assez rarement une maladie de Parkinson, plus fréquemment des effets secondaires de neuroleptiques), à d'autres causes organiques (douleurs, lésions osseuses) ou à des troubles psychiques (kathisophobies).

Étym. gr. akathektos : qui ne peut être contenu, tenu

Syn. astasie-abasie trépidante, acathisie

kinésie paradoxale

[H1,H3]

Édit. 2017