Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2019

3 résultats 

acide aspartique l.f.

aspartic acid

Acide aminé dicarboxylique constituant de toutes les protéines, c'est un des vingt acides aminés du code génétique.
Glucoformateur et anti-cétogène, il est aussi le précurseur d'autres composés azotés, tels que alpha-alanine, pyrimidines, thréonine ; il cède son groupe amine à la biosynthèse des purines et de l'urée.

Symb. dans la formule des protéines : D

Abrév. Asp

[C1,C2,C3,R2]

Édit. 2015

acide N-acétyl-L-aspartique n.m.

N-acetyl-L-aspartic acid

Composé acide formé de la condensation d’un acide aspartique et d’un radical acétyl.
L’acide N-acétyl-L-aspartique est abondant dans le cerveau. Son clivage par l’enzyme asparto-acylase est nécessaire à la production de myéline

asparto-acylase

[C1,H1]

Édit. 2017

acide palmitique-acide oléique (rapport) l.m.

palmitic acid-oleic acid ratio

Concentrations relatives, dans le liquide amniotique prélevé par amniocentèse, de deux des constituants de la lécithine, qui participent à la structure du surfactant et donc, par ses propriétés tensio-actives, à la maturation du poumon fœtal.
La prépondérance de l'acide palmitique sur l'acide oléique à partir de 35 semaines d'aménorrhée atteste d'une concentration de surfactant suffisante pour maintenir à la naissance l'ampliation des alvéoles pulmonaires et éviter par conséquent la maladie des membranes hyalines.

[C2,K1,O6]

Édit. 2017