Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

1 résultat 

antigène n.m.

antigen

Agent qui, introduit dans un organisme par des voies autres que digestive, provoque la formation d'anticorps réagissant spécifiquement avec lui.
Selon les conditions d’administration et l’organisme dans lequel on introduit l’antigène, celui-ci peut être tolérogène ou immunogène. La zone de la molécule d’antigène qui interagit avec le site de liaison de l’anticorps est un épitope. Les protéines sont habituellement constituées d’une mosaïque d’épitopes différents les uns des autres, chaque épitope occupant une zone de 2 à 3 nm2 de la surface de la molécule. Certains antigènes sont formés d’un petit nombre d’épitopes répétitifs, par ex. les protéines bactériennes comme la flagelline, les polyosides bactériens. L’épitope peut être conformationnel ou séquentiel. Au sein de l’épitope, un ou deux acides aminés jouent un rôle essentiel pour déterminer l’affinité de l’anticorps pour l’antigène. Les antigènes protéiques sont dégradés en peptides associés aux molécules de classe I ou de classe II du CMH de façon à interagir avec les lymphocytes T CD8+ ou CD4+.

apprêtement de l'antigène