Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

2 résultats 

anévrysme de l'artère pulmonaire l.m.

Syn. anévrysme du tronc pulmonaire

anévrysme du tronc pulmonaire

[K1,K2,K3,K4]

Édit. 2017

anévrysme du tronc pulmonaire l.m.

Affection très rare, associée généralement à une cardiopathie congénitale, observée exceptionnellement au cours d’une maladie de Marfan, après un rhumatisme articulaire aigu ou après un traumatisme.
L’anévrysme siège sur le tronc pulmonaire, très rarement sur les branches principales ou sur une artère lobaire. Il peut se traduire par une dyspnée d’effort banale, des crises de dyspnée paroxystique, une toux quinteuse, une cyanose, des douleurs thoraciques ou scapulaires, des hémoptysies (fissuration dans l’arbre bronchique, hypertension artérielle pulmonaire), un souffle systolique ou un double souffle au foyer pulmonaire (il est le plus souvent muet). Sur la radiographie du thorax on note une saillie de l’arc moyen qui serait expansive en radioscopie. Mais c’est surtout l’angiocardioscanner qui fournit les éléments les plus déterminants du diagnostic lésionnel. L’insuffisance cardiaque, la rupture, l’infection bactérienne sont les complications évolutives habituelles. Le pronostic est sévère. Le traitement chirurgical est complexe. Il était souvent limité à l’anévrysme d’une artère lobaire.

Étym. gr. aneurusma, aneurysma (pour Littré) : dilatation

Syn. anévrysme de l'artère pulmonaire

anévrysme

[K1,K2,K3,K4]

Édit. 2017