Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

66 résultats :

aide ménagère l.f.

home help

1) Ensemble des tâches ménagères effectuées par des agents salariés d’un organisme social dans des foyers ou chez des personnes définitivement ou passagèrement incapables de les exécuter.
2) Personne assurant ces tâches.

[E1, E3]

Édit. : 2017 

aide non optique l.f.

low vision aids

Moyen non optique d’optimiser la vision.
Les aides non optiques comprennent l’éclairage, le support pour le texte à déchiffrer, l’équipement, c’est-à-dire les différents guides pour la lecture, l’écriture, etc.

[B3, P2]

Édit. : 2017 

aide psychopédagogique l.f.

psychopedagogical help

Ensemble de mesures destinées à améliorer l'adaptation de l'enfant en milieu scolaire et à faciliter l'acquisition de ses connaissances.
On distingue :
- la psychopédagogie compréhensive, visant à modifier les attitudes profondes liées à des difficultés personnelles qui sous-tendent les échecs ou l'opposition à l'école ;
- la pédagogie curative proprement dite, ou psychopédagogie curative, ou psychothérapie pédagogique, dont le but est de guérir l'enfant perturbé à partir du matériel pédagogique et grâce à la réinsertion scolaire d'abord réalisée.

[H4, O1]

Édit. : 2017 

aide psychopédagogique (groupe d') l.m.

psychopedagogical help group

Groupe destiné aux enfants en difficultés scolaires, maintenus dans des classes ordinaires, soutenus par des maîtres spécialement formés à cet effet.

GAPP

[H4, O1]

Édit. : 2017 

aide-soignant l.m.

nurse's aid

 Personne chargée de dispenser des soins d’hygiène générale aux patients hospitalisés ou à domicile, à l’exclusion de tout soin de nature médicale et sous le contrôle et la responsabilité des infirmiers diplômés d’Etat ou autorisés.
La formation ou la fonction d’aide soignant est sanctionnée par un certificat d’aptitude. L’aide soignant agit sous l’autorité, le contrôle et la responsabilité de l’infirmier (e).

[E1]

Édit. : 2017 

aide technique l.f.

technical help

Dans le domaine de l’aide aux handicapés, expression imprécise désignant un objet servant d’intermédiaire entre la personne et son environnement.
Cette aide est indépendante du corps et n’a que des rapports intermittents avec lui.
L’aide consiste par exemple en un outil, un instrument, un dispositif, un moyen ou une méthode utilisée par un handicapé pour se mouvoir dans un milieu, toucher, saisir, déplacer ou manipuler un objet ou le commander à distance, pour accomplir ou faciliter les gestes de la vie courante.
L’électronique multiplie ce genre d’appareils.
On s’accorde à distinguer :
- les aides techniques d’assistance vitale, tels qu’un matériel d’assistance respiratoire, un matelas pour la prévention des escarres.
- les aides techniques d’autonomie, par exemple la commande à distance d’une fenêtre.
- les aides techniques de confort, par exemple une pince pour ramasser un objet, un mobilier adapté.
On emploie parfois à tort l’expression aide technique pour désigner une personne nécessaire à la vie de l’handicapé.

[B3, E1]

Édit. : 2017 

aide technique internationale l.f.

international technical assistance

Dans les relations internationales, aide qu’un pays qui se considère avancé dans un domaine des activités humaines, accorde à un autre moins développé.
En matière de santé publique, les aides techniques peuvent être variées : prêts de personnels techniciens ou formateurs, formations de personnels, fournitures de matériels, installations d’hôpitaux, d’usines ou d’appareils, etc.

[E]

Édit. : 2017

aide visuelle l.f.

 visual helps

Appareil ayant pour objet d’aider, de près et/ou de loin, le sujet malvoyant, en permettant le grossissement de l’image ou l’élargissement du champ visuel selon l’affection en cause.
Pour une atteinte centrale, on a le choix, entre des loupes, des systèmes microscopiques, télescopiques, des téléloupes ou des agrandisseurs électroniques. Pour une atteinte tubulaire du champ visuel, on a le choix entre un objectif à grand angle ou une lentille de paysagiste. Pour une hémianopsie, entre des systèmes catoptiques ou des prismes (l’un et l’autre décevants).
L’adaptation du sujet est souvent délicate.

Syn. : aides visuelles optiques, aides optiques

[B3, P2]

Édit. : 2017 

centre d'aide par le travail ( CAT) l.m.

working centre for handicapped persons

Établissement créé par la loi du 30 juin 1975, remplacé par l’établissement et Service d'Aide par le Travail) par la loi du 11 février 2005.

établissement et service d'aide par le travail, maison départementale des personnes handicapées

[E2, E3]

Édit. : 2017

groupe d'aide psychopédagogique l.m.

Groupe provisoire constitué par les services de l'Éducation nationale, ayant mission de s'occuper de certains enfants handicapés sans troubles associés.
Après avis des commissions de circonscription, les enfants peuvent être dirigés vers des classes de perfectionnement ou d'enseignement spécial annexées à des écoles élémentaires et destinées à la prévention de l'échec et de l'exclusion scolaires chez des sujets ayant des difficultés de développement intellectuel et/ou relationnelles.
Dans de telles classes, sont mis en place des groupes d'aide psychopédagogique, qui comprennent en principe un psychologue scolaire et deux instituteurs, spécialement formés aux rééducations psychopédagogiques et psychomotrices. Au minimum, est assurée la maitrise des apprentissages fondamentaux.

 : GAPP

matériel d'aide médicale urgente l.m.

emergency medical kit

- Matériel respiratoire : ouvre-bouche, canule pour maintenir le passage de l'air (canule de Mayo, de Guedel), sondes nasales et aspirateur à pied ou électrique, masques (3 tailles) et raccords de masque, insufflateur manuel (ballon autoremplisseur Ambu® ou soufflet Ranima®, pulvérisateur pour anesthésie locale, jeu de sondes d'intubation (à ballonnet), laryngoscope avec jeu de lames (lame droite pour le jeune enfant), piles et ampoules de secours, Minitrach®, drain trocard pleural, valve de Heimlich et bouteille d'oxygène avec manodétendeur.
- Matériel circulatoire : appareil à pression artérielle, bandes extensives, coussin hémo-statique, matériel de perfusion et solutés glucosés et colloïdaux (pour remplissage vasculaire), seringues et aiguilles, sparadrap, compresses stériles, alcool, ampoules des principaux médicaments, cardioscope-défibrillateur.
- Matériel de contension etc. : attelles gonflables, matelas d'immobilisation (matelas coquille), sangles, draps de réchauffement (couverture isolante aluminée dite «couverture d'espace»), «haricot», cuvettes, lampe de poche, phare portatif, radiotéléphone.

Matériel d'urgence respiratoire, circulatoire, de contention et aussi de télécommunication, car un médecin a besoin d'aide, de moyens supplémentaires et d'informations (communication avec le SAMU, etc.)

fonction vitale (appareil assurant une), médicaments d'urgence

service d’aide médicale urgente l.m.

SAMU

SAMU

aide auditive l.f.

hearing aid

audioprothèse

[B3, P1]

Édit. : 2017  

aide personnalisée autonomie l.f.

Prestation en nature, versée par le Conseil général, pour les personnes âgées en perte d’autonomie nécessitant un soutien pour l’accomplissement des actes de la vie quotidienne.
Cette aide est versée à la personne dépendante vivant à son domicile ou en établissement (EPHAD). L’allocation peut être affectée à la prise en charge d’aide au domicile ou au paiement d’un loyer en établissement spécialisé. Pour pouvoir en bénéficier, il faut être âgé de plus de 60 ans et en situation de perte d’autonomie (définie par un score entre 1 et 4 de la grille AGGIR).

AGGIR, établissement d’hébergement pour personne âgée dépendante

[E1, E3]

Édit. : 2017 

action sanitaire et sociale l.f.

health and social measures

Ensemble des actions par lesquelles l’Etat ou certains régimes d’assurance apportent leur contribution à l’amélioration de la santé de la population, à la prévention, à l’équipement sanitaire, à la situation sociale des personnes ; ces actions sont à visée individuelle ou à portée collective, elles s’ajoutent aux prestations légales.
Certains régimes d’assurance disposent d’un fonds d’action sanitaire et sociale constitué par prélèvement d’une partie des cotisations. Ce fonds permet d’accorder aux assurés les plus défavorisés des secours ou des prestations supplémentaires. Il permet également de subventionner la recherche médicale ou sociale, les examens de santé, etc.
Le régime général d’assurance-maladie exerce une action sanitaire et sociale au moyen d’un fonds d’action sanitaire et sociale, d’un fonds de prévention, et, d’un fonds de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Étym. : lat. actio : mise en mouvement

ASS

[E1, E3]

Édit. : 2017

action sociale l.f.

social measures

Toutes interventions collectives d’institutions, organismes ou administrations, complétant les prestations légales de l’aide sociale ou des organismes d’assurance maladie.
Ces interventions concernent les personnes ou familles les plus défavorisées sous forme de prêts, secours, aides au logement, à la formation permanente, aux loisirs, la sécurité, etc.

Étym. : lat. actio : mise en mouvement

allocation

[E1, E3]

Édit. : 2017

agence centrale des organismes de sécurité sociale l.f.

central agency of social security

Établissement public national à caractère administratif chargé d’assurer la gestion de la trésorerie des caisses nationales des allocations familiales, de l’assurance maladie et de l’assurance vieillesse des travailleurs.
Elle exerce un pouvoir de direction et de contrôle sur les unions de recouvrement (URSSAF). Le président est nommé par décret, les administrateurs sont désignés par les trois caisses nationales.

ACOSS

[E1]

Édit. : 2017

assistant(e) sociale (e) n.

social worker

Personne exerçant un rôle de prévention, de protection et de conseil sanitaire et social auprès de personnes ou de familles.
L’exercice de cette profession qui nécessite un cycle d’étude de trois ans sanctionné par un diplôme d’Etat, peut se faire dans le cadre d’institutions publiques ou privées.

assurance sociale l.f.

welfare

Ensemble des risques couverts par les différents régimes obligatoires de Sécurité sociale.
Par extension, ensemble des organismes sociaux.
Terme général et imprécis.

caisse de mutualité sociale agricole l.f.

agricultural mutual help cash

Organisme dépendant de la caisse centrale de secours mutuels agricole chargé de recouvrer les cotisations et de gérer les assurances sociales et les prestations familiales des salariés et exploitants agricoles.

 : CMSA

caisse centrale de secours mutuel agricole

[E]

caisse générale de sécurité sociale l.f.

general cash of social security

Caisse propre à chacun des quatre départements d’outre-mer (Guyane, la Réunion, Martinique, Guadeloupe) qui par différence avec les caisses de la métropole recouvre les cotisations, gère conjointement les risques maladies, accidents du travail et vieillesse pour les travailleurs salariés du régime général et du régime agricole, et pour les travailleurs indépendants.

 : CGSS

[E]

centre communal d’action sociale l.m.

Service public chargé de la distribution de secours en nature ou en espèces aux indigents permanents ou momentanés.
Ils exercent également des actions de prévention, d’animation et de développement social.
Ce service était autrefois dénommé Bureau d’aide sociale.

[E1]

centre de traitement et de réadaptation sociale l.m.

treatment and social rehabilitation centre

Structure pilote créée dans les années 50 pour favoriser, en association avec la thérapie, la réadaptation socioprofessionnelle précoce des malades mentaux et prévenir la chronicité en utilisant au mieux les capacités du sujet grâce, en particulier, à la rééducation par l'ergothérapie.
Une importance excessive était peut-être donnée à cet aspect rééducatif dans la prise en soins des malades mentaux, dont les handicaps étaient surtout considérés selon le fonctionnalisme du néojacksonisme organodynamiste.

CTRS

[E]

centre d'hébergement et de réadaptation sociale l. m.

housing and social rehabilitation centre

Structure d'accueil temporaire prenant en charge les individus isolés ou les familles en difficulté sociale.
Définie par une circulaire du 14 mars 1991, elle participe à un ensemble de mesures d'action sociale (fonds de solidarité logement, RMI, etc.) visant à faire face à des situations de détresse ou d'exclusion. Dépassant le seul hébergement, son action comprend des charges variées : prévention de l'exclusion, accompagnement des personnes en difficulté pour permettre leur autonomie dans les domaines de l'emploi, de la formation, de la santé.
Elle est destinée notamment aux malades mentaux les plus défavorisés en voie de désinsertion sociale.

CHRS

[E]

centre national d’études supérieures de sécurité sociale l.m.

Etablissement public chargé de la formation des agents des régimes de sécurité sociale, d’assurer leur formation pour leur permettre d’accéder aux fonctions d’agents de direction et d’agent comptable, d’assurer le perfectionnement des personnels d’encadrement (praticiens-conseils, cadres supérieurs techniques, personnels supérieurs des administrations de tutelle).
L’admission au centre se fait par un concours annuel réservé aux étudiants et au personnel des organismes. La durée de l’enseignement est de dix-huit mois.

CNESSS

[E]

| page précédente | /3 | page suivante