Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

14 résultats :

TACI sigle angl. pour Transmembrane Activator and Calcium Rmodulator and cyclophilin ligand Interactor

Lié aux gènes des récepteurs du TNF (tumor necrosis factor) son déficit augmente la susceptibilité aux maladies. 

TNFRSF13C gene, déficit immunitaire commun variable

antiacide adj.

antacid

Qui neutralise ou réduit l'acidité, notamment celle du suc gastrique.

antiacide gastrique (médicament ) l.m.

antacids drug

Médicament destiné à neutraliser l’acidité du suc gastrique, utilisé dans l’hyperchlorhydrie, l’ulcère gastroduodénal.
Ce sont des substances « tampon » fixant les ions acides du liquide gastrique (ce qui augmente le pH). Elles sont utilisées pour prévenir le syndrome de Mendelson en anesthésiologie.
Ces substances sont dites particulaires ou non, selon la composition de la solution. Les produits particulaires les plus courants sont formés par un mélange d'hydroxydes d’aluminium et de magnésium. Les antiacides non particulaires sont des sels dont l’anion fixe les ions H+ (par ex. citrate de sodium en solution 0,3 molaire). Le citrate de Na effervescent peut être associé à des antihistaminiques (anti-H2). Les antiacides agissent de façon presque instantanée mais leur action se limite au liquide présent dans l'estomac au moment de l'absorption. Il ne faut pas confondre ces antiacides avec les anti-H2 et les inhibiteurs de la pompe à protons de la muqueuse gastrique qui réduisent la sécrétion acide.

topique digestif

fièvre à pappataci   l.f;

Sandfly fever, pappataci fever

fièvre à phlébotomes

[D1, D2]

Édit. 2018

fièvre à phlébotomes   l.f.

sandfliy fever, phlebotomus fever

Syndrome fébrile dû à un arbovirus du genre Phlebovirus et transmis par phlébotomes.
Les fièvres à phlébotomes sont des maladies aigues, généralement bénignes, associant hyperthermie et douleurs diffuses (céphalées, rachialgies), durant 3 à 7 jours. Elles guérissent habituellement spontanément sans séquelles. Cependant, des cas plus sévères sont parfois observés, comme dans le cas des méningoencéphalites causées par le virus Toscana.
On connait une vingtaine de virus susceptibles d'entraîner des fièvres à phlébotomes chez l'Homme. Les plus fréquents en Europe sont les virus Naples, Sicile et Toscana. Ces viroses sont surtout répandues dans le bassin méditerranéen, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique tropicale.

Syn. fièvre des trois jours, fièvre à pappataci

Phlebovirus, phlébotome

[D1, D4]

Édit. 2018

fièvre de Chitral l.f.

Étym. Chitral : état du Pakistan

Syn. fièvre à pappataci, fièvre à phlébotomes

fièvre à phlébotomes

[D1, D2]

Édit. 2018

fièvre des trois jours l.f.

pappataci fever

Arbovirose bénigne causée par un Phlebovirus, fréquente en Italie et en Camargue, transmise par un phlébotome, Phlebotomus papatacci, dont le nom (pappataci signifie père silencieux en italien) rappelle le vol silencieux de l’insecte.

Syn. fièvre à pappataci, fièvre à phlébotomes

fièvre à phlébotomes

[D1, D4]

Édit. 2018

hyperlactacidémie n.f.

hyperlactacidemia

acidose lactique

indométacine n.f.

indomethacin

Médicament anti-inflammatoire non stéroïdien à activité antiprostaglandine.
Prescrit chez la femme enceinte pour contrôler les contractions utérines prématurées ou réduire un excès de liquide amniotique, il expose le fœtus au risque de fermeture prématurée du canal artériel, d’hypertension artérielle pulmonaire et d’insuffisance rénale.

lactacidémie n.f.

lactacidemia

Présence de lactates dans le sang.

acidose lactique

lactacidurie n.f.

lactaciduria

Présence d'acide lactique dans les urines.
Sa concentration est normalement voisine de 60 mg/j ; elle augmente avec la lactacidémie.

acide lactique

mutacisme n.m.

mutacism

1. Terme qui désigne habituellement le silence volontaire.
Il peut s'agir du jeu d'un maniaque, d'une simulation dans une situation critique (alors souvent associée à une pseudosurdité avec persistance du réflexe cochléopalpébral), voire d'une attitude de réserve.
2. Vice de la prononciation caractérisé par le remplacement de certains sons, surtout m, b et p, par d'autres.

Étym. lat. mutatio : échange, altération

réticence

orotacidurie n.f.

oroticaciduria

Forme très rare d'enzymopathie héréditaire de type autosomal récessif, due à un déficit congénital en acide phosphoribosyltransférase et en orotidyl-décarboxylase des érythrocytes et des leucocytes, qui entraîne une accumulation tissulaire d’acide orotique et se traduit cliniquement par un retard de croissance et une anémie hypochrome mégaloblastique réfractaire aux médications habituelles.
L’anémie est due à un trouble enzymatique qui bloque la synthèse des acides uridylique et cytidylique entrant dans la composition des noyaux des érythroblastes ; l'acide orotique, qui est un métabolite intermédiaire de l'acide uridylique, est alors éliminé en grande quantité dans les urines.

Syn. orotique-acidurie congénitale, oroticacidurie

Édit. 2017

psittacisme n.m.

psittacism

Automatisme verbal caractérisé par la répétition de mots et de phrases dont le sens échappe au sujet, à la manière d'un perroquet.
Habituel chez l'enfant, il s'observe fréquemment dans la débilité mentale et aussi chez certains psychotiques.

Étym. gr. psittakos : perroquet