Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

2 résultats 

Pseudomonas

Pseudomonas
Genre de bacilles à Gram négatif, aérobies stricts, de la famille des Pseudomonadaceae, pathogènes pour l’homme et présents dans l’environnement, notamment dans l’eau.
Le genre Pseudomonas comprend plusieurs espèces responsables d’infections humaines : Pseudomonas aeruginosa, la plus pathogène, Pseudomonas alcaligenes, Pseudomonas fluorescens, Pseudomonas putida, Pseudomonas stutzeri, Pseudomonas vesicularis. Ces bactéries sont à l’origine d’infections suppurées qui surviennent, le plus souvent, dans des situations particulières : infections nosocomiales, infections sur corps étranger, infections au cours d’immunodépressions (granulopénies, infection à VIH, cancers, leucoses, etc.) et chez les sujets utilisateurs de drogues. Le pronostic de ces infections est encore souvent péjoratif. Les Pseudomonas sont, en général, sensibles aux uréido- et aux carboxypénicillines, à l’imipénème, à certaines céphalosporines de 3e génération, aux aminosides, à la ciprofloxacine, à la colimycine. Un antibiogramme sur la souche isolée à partir d'un prélèvement est indispensable.

Pseudomonas aeruginosa

Espèce de Pseudomonas la plus pathogène pour l’homme, bactérie susceptible de coloniser, en milieu hospitalier, les patients, en particulier ceux qui présentent une immunodépression ou sont porteurs d’un corps étranger tel qu’un cathéter, une valve prothétique, une sonde, etc.
Les infections engendrées par Pseudomonas aeruginosa ont toujours un pronostic grave en dépit d’un traitement adapté à chaque situation clinique et à la sensibilité de la souche aux antibiotiques. Il peut s’agir de bactériémies, de pneumopathies (patients sous respirateurs), de méningites après une intervention de neurochirurgie, d’infections urinaires, de suppurations sur prothèse ostéo-articulaire, etc. En pathologie communautaire, Pseudomonas aeruginosa est à l’origine d’infections systémiques chez des patients immunodéprimés ou diabétiques, de bronchopneumopathies chez des sujets présentant une mucoviscidose, d’endocardites du cœur droit chez les utilisateurs de drogues par voie veineuse, etc.

Syn. bacille pyocyanique