Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

38 résultats 

carcinome basocellulaire adamantinoïde l.m.

Variété histologique de carcinome basocellulaire dont les boyaux sont le siège d'une évolution adamantinoïde ou atrophie stellaire.
Ce phénomène s'observe dans la masse tumorale et se caractérise par un élargissement des espaces intercellulaires qui restent souvent vides mais contiennent parfois une substance mucoïde ou même hyaline. La rétraction des cellules tumorales, qui restent toutefois rattachées entre elles par des filaments anastomotiques, donne à celles-ci un aspect étoilé. Les éléments marginaux restent inchangés et gardent leur délimitation palissadique. L'évolution adamantinoïde peut être le point de départ de formations kystiques intratumorales. Sa présence ne modifie aucunement le pronostic de la tumeur. (L'organe adamantin donne naissance à l'émail, tissu dur, minéralisé, d'origine ectodermique, recouvrant la couronne dentaire).

Étym. gr. adamantinos : dur comme l’acier ou le diamant

Syn. atrophie stellaire, cancer basocellulaire adamantinoïde, épithélioma basocellulaire adamantoïde

[F2]

carcinome basocellulaire adénoïde l.m.

adenoid basal cell carcinoma

Carcinome basocellulaire dont l'aspect histologique est caractérisé par la présence de travées tumorales allongées grêles, souvent anastomosées et constituées de deux à trois assises cellulaires qui semblent parfois délimiter une lumière contenant une substance mucoïde ; le stroma entourant les travées peut être fibreux, mais prend souvent un aspect homogénéisé ou muqueux : il en résulte des images glanduliformes.

Étym. gr. adenoidês : qui se rapporte aux glandes, qui ressemble à une glande

Syn. cancer basocellulaire adénoïde, épithélioma adénoïde (obs.), épithélioma basocellulaire adénoïde

[F2,K1]

carcinome basocellulaire bowénoïde l.m.

carcinome bowénoïde

[F2]

carcinome basocellulaire cylindromateux l.m.

basal cell carcinoma with cylindromatous degeneration

Variété de carcinome basocellulaire dont le stroma, englobé dans des incisures des lobules tumoraux, dégénère et évolue vers la formation de cavités kystiques contenant souvent une substance mucoïde ou même hyaline.
Ce terme s'utilise également lorsque les travées néoplasiques sont entourées d'un épais manchon hyalin, semblable à ce qu'on observe dans le cylindrome ou tumeur de Spiegler ou de Poncet-Spiegler, et comparable à la vitrée entourant le follicule pileux catagène. Contrairement à la substance mucoïde, ce manchon résulte probablement d'une régression des cellules tumorales et non pas d'une dégénérescence du stroma.

A. Poncet, chirurgien français, membre de l'Académie de médecine (1890) ; E. Spiegler, dermatologiste autrichien (1899)

Syn. cancer basocellulaire cylindromateux, dégénérescence cylindromateuse, épithélioma basocellulaire cylindromateux, remaniement cylindromateux

[F2]

carcinome basocellulaire érythémateux l.m.

erythematoid basal cell carcinoma

Carcinome basocellulaire dont l'aspect clinique se caractérise par une petite plaque érythémateuse ou érythématosquameuse, de forme arrondie ou irrégulière, localisée au visage ou au tronc.
La tumeur peut simuler un foyer de lupus érythémateux, de psoriasis, de kératose actinique ou même une verrue séborrhéique. La présence, en bordure, de quelques perles tumorales permet de reconnaître cliniquement la nature exacte de la lésion.

Étym. gr. erythêma : rougeur

Syn. érythématoïde bénin (obs.), épithélioma basocellulaire érythémateux (obs.)

[F2,J1]

carcinome basocellulaire infundibulokystique multiple l.m.

multiple infundibulocystic basal cell carcinoma

Variété rare de carcinome basocellulaire caractérisée par son caractère multiple et, sur le plan histologique, par une différenciation folliculaire infundibulo-kystique.

[F2,J1]

carcinome basocellulaire pseudokystique l.m.

adenoid basal cell carcinoma

Carcinome basocellulaire dont les amas tumoraux contiennent des cavités plus ou moins importantes, parfois vides, parfois remplies d'une substance mucoïde ou de débris nécrotiques.
La plupart de ces cavités résultent de dégénérescence ou de nécrose frappant les cellules tumorales ; d'autres succèdent à des modifications dégénératives du stroma ; certaines, enfin, peuvent provenir de la désintégration d'un groupe de cellules ayant subi une évolution sébacée.

Syn. cancer basocellulaire pseudokystique, épithélioma basocellulaire pseudokystique

[F2,J1]

carcinome basocellulaire superficiel l.m.

superficial basal cell carcinoma

Variété de carcinome basocellulaire à extension lente et n'ayant aucune tendance à infiltrer en profondeur, se présentant comme une plaque rosée délimitée par un mince ourlet perlé et dont la surface rouge-brun est couverte de squames et de croûtelles.
Il siège surtout sur le tronc. On distingue plusieurs types cliniques : épithélioma pagétoïde; épithélioma érythémateux, forme disséminée, soit à lésions monomorphes tels le carcinoïde multiple d'Arning (obs.) ou l'épithélioma multiple superficiel de Wise, soit à tumeurs d'aspects variés (épithéliomatose disséminée polymorphe). L'évolution est très lente, par une extension en surface. Après plusieurs années peut se produire une infiltration en profondeur et la lésion se transforme en une tumeur saillante souvent ulcérée.

F. Wise, dermatologiste américain (1929)

Syn. cancer basocellulaire superficiel, épithélioma basocellulaire superficiel

[F2,J1]

épithélioma basocellulaire l.m.

basal cell carcinoma

cancer basoellulaire

[F5,A3,J1]

Édit. 2018

épithélioma basocellulaire érythémateux l.m.

erythemic basal cell carcinoma

cancer basocellulaire érythémateux

[F5,A3,J1]

Édit. 2018

hamartomes basocellulaire multiples (syndrome des) l.m.p.

multiple basal cell hamartomas syndrome

hamartomes basocellulaires (syndrome des)

[A3,F5,Q2]

Édit. 2015

nævus basocellulaire (syndrome du) l.m.

hamartomes basocellulaires (syndrome des)

papillome basocellulaire l.m.

basocellular papilloma

Terme obsolète pour la verrue séborrhéique.

| page précédente | /2