Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

61405 résultats 

élément n.m.

element

1) Partie d'un tout, comme par ex. les éléments cis- et trans-régulateurs d'un gène.
2) En chimie, substance monoatomique caractérisée par son numéro atomique et pouvant exister sous plusieurs formes isotopiques de masses différentes.
On connaît 92 éléments naturels, classés par lignes et par colonnes dans un tableau (tableau de Mendeleiev) qui rend compte de leur structure nucléaire et de leurs parentés chimiques. Certains éléments de numéro atomique supérieur à 92 ont été obtenus artificiellement.
3) Anciennement, chacun des états de la matière, représentés par la terre, l'eau, l'air et le feu.

D. I. Mendeleïev, chimiste russe (1869)

élémént cis-régulateur

[C1]

Édit. 2019

élément alphabétique ophtalmique l.m.

alphabetical pattern

Incomitance horizontale dans le regard vertical : on décrit les éléments en V, en A, en X, en Y, en λ.
L'élément alphabétique fait partie du syndrome vertical.
- élément en V :
V ésotropie : la déviation diminue dans le regard en haut et augmente dans le regard en bas,

 V. exotropie : la déviation augmente dans le regard en haut, diminue dans le regard en bas;
- élément en A : A ésotropie et A exotropie : la variation de la déviation est l'inverse de précédemment;
- élément en X sans déviation ou avec déviation minime en position primaire;
- élément en Y ou en λ sans déviation en position primaire et divergence dans le regard en haut et en bas.

Syn. syndrome alphabétique

incomitance, syndrome vertical

[P2]

Édit. 2019

élément cis-régulateur l.m.

cis-regulator element

régulateur cis

[Q1]

Édit. 2018

élément nucléaire dispersé court l.m.

short interspersed nuclear element (SINE), short interspersed repeat, short interspersed repeat element

Séquence répétée issue de la multiplication d’un transposon des eucaryotes comprenant entre 100 et 300 paires de bases présentes en grand nombre de copies dans le génome.
L’élément emblématique de la famille est la séquence Alu, présent en plus de 500 000 copies dans le génome humain.

rétrotransposon, paire de bases, transposon

[Q1]

Édit. 2019

élément nucléaire dispersé long l.m.

long interspersed nuclear element (LINE), long interspersed repeat, long interspersed repeat element

Rétrotransposon eucaryote, souvent d’origine rétrovirale,.comprenant des séquences de 6 000 à 7 000 paires de bases, présentes en grand nombre de copies dans le génome.

rétrotransposon, paire de bases

[Q1]

Édit. 2019

éléphantiasis n.m.

elephantiasis

Augmentation de volume d’un territoire cutané ou d’une partie du corps (membres inférieurs, scrotum ou autres), parfois considérable, avec un œdème dur, volumineux, chronique et une peau épaisse et verruqueuse qui résulte d'une obstruction lymphatique entraînant une infiltration des tissus par la lymphe et une réaction tissulaire fibreuse.
Il peut être idiopathique ou secondaire à des infections microbiennes récidivantes, surtout streptococciques, ou être dû à un lymphangiome diffus, à une filariose lymphatique ou au lymphœdème congénital de Milroy-Meige et subir des poussées évolutives d'origine infectieuse.

W. F. Milroy,  médecin interniste et pathologiste américain (1892) ; H. Meige, neurologue français, membre de l'Académie de médecine (1898) ; M. Klippel et P. Trénaunay, neurologues français (1900) ; F. P. Weber, médecin britannique  (1907)

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

Klippel-Trénaunay (syndrome de), lymphangiectasie, Milroy (maladie de), Meige (maladie de), lymphangiome, filariose lymphatique

[J1, K4]

Édit. 2019

éléphantiasis du scrotum l.m.

scrotal elephantiasis

Augmentation de volume parfois considérable du scrotum due à un œdème chronique ferme en rapport avec les obstructions lymphatiques d'une filariose.

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

éléphantiasis, filariose

[J1, D1, K4, M3]

Édit. 2019

éléphantiasis facial l.m.

facial elephantiasis

Déformation chronique du visage touchant presque exclusivement le sexe masculin et associant une hyperplasie sébacée et une fibrose dermique représentant le dernier stade évolutif éventuel de la rosacée, et dont l'aspect le plus fréquent et le plus caractéristique est celui du rhinophyma.

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

éléphantiasis, rosacée, rhinophyma

[J1, P1]

Édit. 2019

éléphantiasis familial de Milroy l.m.

Milroy familial elephantiasis

W. F. Milroy, médecin interniste et pathologiste américain (1855-1942)

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

Syn. trophœdème chronique héréditaire

trophœdème chronique héréditaire

[J1, K4, Q2]

Édit. 2019

éléphantiasis scrotopérinéal l.m.

scroto-perineal elephantiasis

Augmentation de volume parfois considérable des organes génitaux externes et du périnée par un œdème dur et chronique, en rapport avec un blocage lymphatique de la région, dû à certaines parasitoses (filariose, bilharziose urogénitale), mais aussi parfois à l'évolution de certaines périuréthrites chroniques scléro-inflammatoires avec fistules uréthrocutanées.

Étym. gr. elephas, elephantos : éléphant

éléphantiasis, filariose, bilharziose urogénitale, périuréthrite chronique

[D1, J1, K4, M3]

Édit. 2018

psychithérapie éleuthérienne l.f.

eleutherian psychotherapy

Méthode qui vise à un apprentissage par l'individu de sa liberté et comporte une identification et une dénomination des difficultés, conflits et problèmes de l'existence (R. Weil-Nathan, Y. Pélicier).
Procédé thérapeutique qui se veut court et évoque à la fois les techniques de C. Rogers et de V. Frankl.

Raymonde Weil-Nathan, psychologue française 1994 ; Y. Pélicier, psychiatre français (1925-1996) ; C. Rogers, psychologue américain (1902-1987) ; V. Frankl, neuropsychiatre autrichien (1905-1997)

Étym. gr. eleutheros : libre

[H3, H4]

Édit. 2019

éleuthéromélien n.m.

eleutheromelian

Malformation congénitale dans laquelle une rotation axiale de la colnne vertébrale, amène la partie inférieure du corps d’avant en arrière, de sorte que les talons sont en avant et les orteils en arrière.

Étym. gr. eleutheros : libre ; melos : membre

[I2, Q2]

Édit. 2019

élévateur de l'anus l.m.

elevator of the anus

muscle releveur de l'anus

[A1]

Édit. 2018

élévation en ophtalmologie n.f.

elevation

Syn. sursumduction

duction

[P2]

Édit. 2019

élimination n.f.

elimination

1) En santé publique, action de faire disparaître dans une région donnée, une affection, un vecteur, un réservoir, un micro-organisme, un parasite...
2) En physiologie, évacuation hors de l’organisme, par les émonctoires, des produits de déchet du métabolisme et des médicaments ou évacuation d’une substance toxique par un procédé thérapeutique.
Ex. : élimination rénale de l’urée, de l’acide urique, des antibiotiques ; élimination d’un toxique par chélation.

Étym. lat. eliminare : faire sortir, mettre dehors

Syn. épuration

émonctoire, chélation

[C2, E1D1]

Édit. 2019

élimination des médicaments l.f.

drug elimination

Expression impropre mais habituelle pour désigner un processus évacuant les substances médicamenteuses accompagnées de leurs métabolites hors de l'organisme où elles ont été introduites.
L’élimination passe par les émonctoires et médicament peut être éliminé par l'urine, les fèces, la salive, l'air expiré, les larmes, la sueur, le lait.

Étym. lat. eliminare : faire sortir, mettre dehors

médicament, émonctoire

[C2, G3, G5, E1]

Édit. 2019

ELISA (technique) l f. acr.angl. pour Enzyme-Linked Immunosorbent Assay

ELISA (test)

Technique de dosage enzymo-immunologique de protéines utilisant la fixation par affinité spécifique d'anticorps sur lesquels ont été attachées des molécules d'enzymes susceptibles d'être révélées quantitativement par une réaction colorée.

[B3, C1, F3]

Édit. 2019

ELISA (test) l.m.acr.angl. pour Enzyme-Linked Immunosorbent Assay.

Technique de dosage des antigènes et des anticorps.

ELISA (technique)

[B3,C1,Q1]

Édit. 2018

Elizabethkingia

Elizabethkingia

Genre de bactéries aérobies à Gram négatif présentes dans l'environnement (sol, eaux douces, végétaux, …), produisant sur gélose des colonies jaune pâle.
Plusieurs espèces de ce genre sont connues :
-E. meningoseptica (autrefois placée dans les genres Chryseobacterium ou Flavobacterium), responsable notamment d'états septicémiques néonataux (le plus souvent nosocomiaux) et d'infections plus ou moins localisées (hépatites, fasciites nécrosantes, ostéomyélites, endocardites, …) généralement chez les personnes immunodéprimées ou dialysées;
- E. miricola, isolée en 2001 de la station spatiale Mir par des bactériologistes russes, de pathogénicité inconnue;
- E. anophelis, isolée à l'origine du tube digestif d'anophèle, peut causer des chorio-amniotites chez la femme enceinte et des méningites néonatales susceptibles d'entraîner des séquelles neurologiques en Afrique (Rép. centrafricaine) et en Asie (Hong-Kong, Singapour). La transmission verticale périnatale de la mère au nouveau-né a été observée.
Le diagnostic spécifique de ces infections est difficile ; il ne peut être affirmé qu'à l'aide de techniques de séquençage génomique. Le traitement est également difficile, ces bactéries étant d'emblée résistantes à de nombreux antibiotiques (ampicilline, chloramphénicol, kanamycine, streptomycine, tétracycline, …).

Étym. Elizabeth O. King, bactériologiste américaine (1912-1966)

[D1]

Édit. 2019

Elispot n.m.

Elispot

Test adapté de l'ELISA permettant la numération de cellules sécrétrices d'anticorps ou d'antigènes par culture brève (2 h) sur une surface recouverte de l’anticorps ou de l’antigène considéré.

ELISA (technique)

[B3, C1, F3]

Édit. 2019

Elliott (lambeau d') l.m.

Elliott lateral flap

Technique opératoire de la correction chirurgicale de l'alopécie androgénogénétique masculine, utilisant un petit lambeau de cuir chevelu horizontal temporopariétal à pédicule inférieur et temporal antérieur, transposé en un temps au niveau de la région frontale homolatérale.

R. A. Elliott Jr, chirurgien plasticien américain (1977)

alopécie androgénogénétique

[J1 ,J2]

Édit. 2019

ellipse d'engagement l.f.

ellipse of engagement

Aire du détroit supérieur du bassin obstétrical, dans laquelle s’engage la présentation.
Elle est limitée en arrière par une échancrure sacro-iliaque et en avant par les branches iliopubiennes.

Étym. gr. ellipsis : ellipse

[A1, 03]

Édit. 2019

elliptocyte n.m.

elliptocyte

Hématie de forme elliptique.

Étym. gr. ellipsis : ellipse ; kutos : cellule

elliptocytose

[F1]

Édit. 2019

elliptocytose héréditaire l.f.

hereditary elliptocytosis

Maladie hémolytique familiale caractérisée par la présence d’elliptocytes dans le sang circulant,t transmise comme un caractère dominant.
Elle est bénigne chez les hétérozygotes et peut être grave chez les homozygotes ou les hétérozygotes composites.
L’incidence de cette maladie  de 2 à 5 / 10 000 personnes en Europe, atteint jusqu’à 1% de la population en Afrique subsaharienne.
Elle est due à des mutations qui portent sur un gêne de la spectrine alpha ou bêta et induisent la formation d’une spectrine anormale, d’où une altération de la statilité mécanique du cytosquelette. La gravité phénotypique dépend du type de mutation et de son retentissement sur l’équilibre tétramérique de la spectrine. Chez les sujets de race blanche, les elliptocytoses par mutation de la spectrine sont rares. D’autres processus sont possibles : mutation du gêne de la protéine 4.1.R : la quantité de cette dernière est diminuée, ce qui déstabilise le complexe moléculaire reliant les spectrines à la membrane de
l'hématie; plus rarement anomalies des glycoprotéines membranaire

Étym. gr. ellipsis : ellipse

elliptocytose, elliptocyte, ovalocytose, spectrine, protéine 4.1.R

[F1, Q2]

Édit. 2019

Ellis-Sheldon (syndrome de) l.m.

Ellis-Sheldon’s syndrome

R. Ellis et W. Sheldon, Sir,  pédiatres britanniques (1936) ; Gerturd Hurler, pédiatre allemande (1919)

Hurler (maladie de)

[N3,Q2]

Édit. 2018

| page précédente | /2457 | page suivante