Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

6 résultats 

Corynebacterium

Corynebacterium
Genre de bactéries à Gram positif, aéro-anaérobies, appartenant à la famille des Corynebacteriaceae.
Le genre Corynebacterium comprend de nombreuses espèces. Les unes, commensales de la peau (elles sont une composante importante du microbiote cutané) et du rhinopharynx de l’Homme et des animaux, sont des saprophytes inoffensifs ; d'autres sont pathogènes pour les animaux ou les végétaux ; d'autres encore sont présentes dans l’eau et le sol. Parmi ces espèces, il convient surtout de signaler Corynebacterium diphtheriae, bactérie strictement humaine et responsable de la diphtérie. D'autres espèces peuvent être à l’origine d’infections oropharyngées, voire de diphtérie. Ces infections peuvent être localisées à un organe ou se généraliser (bactériémies, endocardites).

Corynebacteriaceae, Corynebacterium diphtheriae, diphtérie, diphtérie cutanée, Corynebacterium anaerobium, Corynebacterium ulcerans, Corynebacterium pseudotuberculosis

[D1]

Corynebacterium anaerobium

Corynebacterium anaerobium
Bacille, à Gram positif, immobile, non sporulé, anaérobie strict, isolé fréquemment des cavités naturelles de l’Homme dont il est un commensal, mais susceptible de provoquer, dans certaines conditions, diverses infections purulentes (otite, abcès cérébral), des bactériémies, des endocardites.
On a cru, jusqu’en 1994, que cette bactérie était responsable de la maladie de Whipple, actuellement attribuée à Tropheryma whipplei.

[D1]

Corynebacterium diphtheriae

Corynebacterium diphtheriae
Bactérie à Gram positif, aéro-anaérobie, appartenant à la famille des Corynebacteriaceae, spécifiquement humaine et responsable de la diphtérie.
Par le phénomène de la conversion lysogène, la bactérie, pour être pathogène, doit être infectée par le phage bêta dont le génome porte le gène de la toxine diphtérique, responsable de la maladie. Seules les souches lysogènes provoquent donc la diphtérie. C. diphtheriae n'est cultivable que sur des milieux spécifiques. On en connait quatre sérotypes (C; d. gravis, C. d. intermedius, C. d. mitis, C. d. belfanti ; les formes sévères sont surtout dues à C. d. gravis mais tous les sérotypes peuvent s'avérer toxinogènes).
Syn.: bacille de Klebs-Löffler, bacille diphtérique

diphtérie, Corynebacterium, toxine diphtérique, Corynebacteriaceae

[D1]

Corynebacterium ulcerans

Corynebacterium ulcerans
Bactérie à Gram positif, non sporulée, aéro-anaérobie, appartenant à la famille des Corynebacteriaceae, responsable chez l'Homme d'ulcérations chroniques (diphtérie cutanée), d'angines et de syndromes respiratoires sévères ou même parfois de diphtérie.
La diphtérie cutanée réalise une ulcération chronique extensive, parfois accompagnée de signes généraux. Cette bactérie peut également entraîner des pharyngites (angines ulcéreuses, toux) et parfois des dyspnées ou même des insuffisance respiratoires aigües mortelles. Certaines souches de C. ulcerans produisent une toxine diphtérique et peuvent alors entraîner une diphtérie. Le traitement étiologique repose sur une antibiothérapie par pénicilline G ou macrolides. Transmise par les sécrétions nasopharyngées, C. ulcerans est commensale du rhinopharynx de nombreux animaux sauvages et domestiques (Chats et Chiens notamment, mais aussi Chèvres et Vaches chez lesquelles elle cause des mastites) qui sont probablement la source des infections humaines (par expectorations ou consommation de lait contaminé) mais elle ne parait pas transmissibles d'Homme à Homme.

diphtérie, Corynebacterium, diphtérie cutanée, Corynebacterium diphtheriae Corynebacteriaceae

[D1]

Corynebacterium pseudotuberculosis

Corynebacterium pseudotuberculosis
Bactérie à Gram positif, non sporulée, aéro-anaérobie, appartenant à la famille des Corynebacteriaceae, responsable exceptionnellement chez l'Homme d'ulcérations chroniques (diphtérie cutanée), d'angines et de syndromes respiratoires sévères ou même parfois de diphtérie.
Au même titre que C. ulcerans, certaines souches de C.pseudotuberculosis produisent une toxine diphtérique et peuvent alors entraîner une diphtérie. Le traitement étiologique repose sur une antibiothérapie par pénicilline G ou macrolides. Transmise par les sécrétions nasopharyngées, C. pseudotuberculosis est commensale de l'oropharynx de nombreux animaux sauvages et domestiques (Chats et Chiens notamment).

diphtérie, Corynebacterium, diphtérie cutanée, Corynebacterium ulcerans

Corynebacterium pseudotuberculosis

Corynebacterium pseudotuberculosis
Bactérie à Gram positif, non sporulée, aéro-anaérobie, appartenant à la famille des Corynebacteriaceae, responsable exceptionnellement chez l'Homme d'ulcérations chroniques (diphtérie cutanée), d'angines et de syndromes respiratoires sévères ou même parfois de diphtérie.
Au même titre que C. ulcerans, certaines souches de C.pseudotuberculosis produisent une toxine diphtérique et peuvent alors entraîner une diphtérie. Le traitement étiologique repose sur une antibiothérapie par pénicilline G ou macrolides. Transmise par les sécrétions nasopharyngées, C. pseudotuberculosis est commensale de l'oropharynx de nombreux animaux sauvages et domestiques (chats et chiens notamment).
{D1]

diphtérie, Corynebacterium, diphtérie cutanée, Corynebacterium ulcerans ? Corynebacteriaceae