Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

340 résultats 

AMP sigle m. pour Adénosine MonoPhosphate

adénosine monophosphate

Nucléotide constitué de l'adénine, liée par une liaison N-osidique au bêta-D-ribose, lui-même estérifié par un phosphate sur son 3ème ou sur son 5ème carbone.

adénosine monophosphate, adénylique (acide)

[C1]

Édit. 2017

allocrine adj.

allocrine

Caractérise une glande mixte, c’est-à-dire qui est à la fois exocrine et endocrine.

Étym. gr. allos : autre, krinô : je sécrète

Syn. amphicrine

endocrine, exocrin

[A2]

Édit. 2017 

AMP cyclique sigle m. pour Adénosine MonoPhosphate cyclique

cyclic AMP (cAMP)

Nucléotide adénylique dans lequel le bêta-D-ribose est estérifié par un phosphate à la fois sur ses carbones n° 3 et 5 (3',5'AMPc) ou 2 et 3 (2',3'AMPc).
Le 3',5'AMPc est un des messagers secondaires impliqués dans la transmission cytoplasmique des signaux endocriniens.

Syn. acrasine

Sigle AMPc

[C1,O4]

Édit. 2017

ampère n.m.

ampere

Unité S.I. d’intensité de courant électrique.
Lorsque deux fils conducteurs rectilignes, de longueur infinie, parallèles et distants de un mètre, situés dans le vide, sont parcourus par un courant continu d’intensité un ampère, il s’exerce entre les deux conducteurs une force de 2.10-7 newton par mètre de conducteur.
L’ampère est une des unités fondamentales du système international (S.I.)

Symb. A

[C1]

Édit. 2017

amphétamine n.f.

amphetamine

1. Substance psychostimulante dérivée de la méthamphétamine, analogue de Synthèse de l'éphédrine.
2. Famille de substances dont les effets stimulants et anorexigènes sont recherchés par les usagers de substances toxiques.

Syn. amine de l'éveil

[G3]

Édit. 2017

amphétamines (neuropathies des) l.f.p.

neuropathies with amphetamines

Mononeuropathies multiples chez les toxicomanes, provoquées par des amphétamines, par le biais d'une angéite d'hypersensibilité.

amphétamine

[G3,G4,H1]

Édit. 2017

amphétaminique adj.

amphétaminic

Relatif aux amphétamines.

amphétamine

[G3]

Édit. 2017

amphétaminomanie n.f.

amphetamine addiction

Toxicomanie aux amphétamines.
Elle s'est répandue rapidement, de façon quasi épidémique, dans le Japon d'après-guerre. Il n'y a pas de dépendance physique mais psychique. Les toxicomanes utilisent des anorexigènes commercialisés mais ils recourent aussi aux amphétaminiques de fabrication clandestine. La voie orale est plus fréquente que la voie intraveineuse. Le tableau clinique de l'amphétaminomanie est proche de celui de la cocaïnomanie.
De nombreux toxicomanes aux stimulants alternent les périodes d'amphétaminomanie et de barbituromanie (ou de toxicomanie aux benzodiazépines). Elles finissent par s'intriquer pour créer une toxicomanie mixte, comportant une consommation d'amphétamines qui prédomine le jour et une consommation de tranquillisants et de barbituriques à prédominance nocturne. Cette action est liée à l'augmentation de la neurotransmission dopaminergique qu'elles suscitent : elles bloquent la recapture de la dopamine et favorisent sa libération.
Les amphétamines provoquent des effets sympathomimétiques : vasoconstriction, hypertension artérielle, mydriase, tachycardie. Elles exaltent la vigilance et la mémoire, redonnent confiance en soi, mais aussi entraînent angoisses, insomnie, anorexie voire hallucinations et vécu persécutif dit "effet parano"

amphétamine

[G3,G4,H1,H4]

Édit. 2017

amphiarthrose n.f.

amphiarthrosis (TA)

amphiarthrosis

Articulation semi mobile dont les surfaces osseuses sont unies par du tissu fibrocartilagineux, le ligament interosseux et par des ligaments périarticulaires.
Au sein du  ligament interosseux peut se développer une cavité articulaire. Le type en est les articulations entre les corps vertébraux.

Syn. anc. articulation semi-mobile, articulation cartilagineuse, hémiarthrose, arthrodie, symphyse

[A1]

Édit. 2015

amphicrine adj.

Caractérise une glande qui possède à la fois des fonctions endocrine et exocrine.
Lorsque ce sont les mêmes cellules qui assurent ces deux fonctions, la glande est dite « amphicrine homotypique », comme c'est le cas pour les hépatocytes. Lorsque ce sont des cellules différentes qui possèdent chacune une de ces deux fonctions, la glande est dite « amphicrine hétérotypique » : c'est le cas du pancréas, dont les cellules des îlots de Langerhans sont endocrines, alors que les cellules acineuses sont exocrines.

Étym. gr. amphi : des deux côtés, krinô : je sécrète

Syn. allocrine

exocrine, endocrine

[A2]

Édit. 2017

amphilyophile adj.

amphilyophilic

Qui a une affinité à la fois pour l'eau et pour les solvants organiques, ayant un pôle de la molécule hydrophile et un pôle lipophile.
Qualifie les substances tensio-actives comme les savons, les saponiums, les détergents neutres.

Étym. gr. amphi : des deux côtés ; luein : dissoudre ; philos : ami

Syn. amphiphile

[B1,C1]

Édit. 2017

amphimixie n.f.

amphimixia

Liaison des chromosomes du génome paternel et maternel lors de la fécondation.
Elle correspond à la première mitose de l’œuf après pénétration de la tête du spermatozoïde dans l'ovule.

Syn. caryogamie, syngamie

[A4,O6]

Édit. 2017

amphipathique adj.

amphipathic

1) Qui a une affinité à la fois pour l'eau et pour les lipides ou les solvants organiques, ayant un pôle de la molécule hydrophile et un pôle hydrophobe.
Les phospholipides qui constituent les membranes sont amphipathiques.
2) Qualifie les substances tensio-actives comme les savons, les saponiums, les détergents neutres, les sels biliaires et certains peptides.

Étym. gr. amphi : des deux côtés ; pathos : affection

[B1,C1]

Édit. 2017

amphithélique adj.

amphithelic

Se dit d'un centromère dont les deux chromatides s'orientent vers les pôles opposés du fuseau en anaphase I de la méiose.

synthélique

[A4,O6]

Édit. 2017

amphitriche adj.

amphitrichous

Se dit d'une bactérie comportant un seul flagelle à chaque pôle de la cellule.

Étym. gr. amphi : des deux côtés ; thrix, trichos : cheveu

[D1]

Édit. 2017

ampholyte n.m.

ampholyte

Molécule ayant à la fois les propriétés d'un acide et celles d'une base en solution dans l'eau.
Le pH auquel la dissociation du cation H+ est égale à celle de l'anion OH- est appelé pH isoélectrique.

Étym. gr. ampho : tous les deux ; lutos : soluble ou dissous

[C1]

Édit. 2017

amphophile adj.

amphophilic

Se dit d’un constituant cellulaire, le plus souvent cytoplasmique, ou tissulaire, qui peut se colorer à la fois par les colorants acides et par les colorants basiques.

Étym. gr. ampho : tous les deux ; philos : ami

[A2]

Édit. 2017

amphotère adj.

amphoteric

Corps chimique capable, selon le pH de la solution, de s’ioniser comme un anionique ou comme un cationique donc de se combiner avec une base ou avec un acide.
De tels produits entrent dans la composition de shampoings et de syndets, souvent associés à d'autres types de tensio-actifs, soit anioniques, soit cationiques. Ils ont une bonne tolérance et sont utilisés dans les shampoings pour enfants. Les plus connus sont les bétaïnes et les alkyl-amino acides. On a récemment décrit des allergies aux bétaïnes.

Étym. gr. amphoteros : de deux façons

[C1]

Édit. 2017

amphotéricine B l.f.

amphotericin B

Antibiotique polyénique isolé, en 1955, d’un Streptomyces du sol.
L’amphotéricine B est un antifongique puissant qui est utilisé dans le traitement des mycoses systémiques. C’est également un antileishmanien majeur, prescrit dans le traitement des leishmanioses graves (viscérales et muqueuses) ou résistantes aux antimoniés. Ce médicament présente malheureusement une toxicité rénale et sanguine.

[D1,F1,G3,G5,M1]

Édit. 2017

amphotéricine B complexée avec des lipides l.f.

Préparations mises au point pour diminuer les effets indésirables de l’amphotéricine B.
Il en existe trois types :
1) l’amphotéricine B liposomale, composée de vésicules sphériques unilamellaires incluant l’antifongique dans une double couche phospholipique comprenant du cholestérol,
2) le complexe lipidique d’amphotéricine B avec des phospholipides qui constitue une structure rubanée de grande taille,
3) la dispersion colloïdale d’amphotéricine B en forme de disque plat.
En contrepartie de leurs avantages et en particulier de leur tolérance, ces médicaments présentent l’inconvénient d’un coût élevé qui en interdit pratiquement l’emploi dans les pays en développement. Seul le premier de ces produits a obtenu une autorisation de mise sur le marché dans l’indication leishmaniose.

amphotericin B

[D1,F1,G3,G5,M1]

Édit. 2017

ampicilline n.f.

ampicillin

Pénicilline semi-Syn.thétique de la famille des bêtalactamines, bactéricide, inhibant la Synthèse de la paroi bactérienne en se fixant sur certaines protéines, dénommées protéines de liaison des pénicillines (PLP).
Cette pénicilline du groupe A, sensible aux bêtalactamases, a un spectre élargi par rapport à celui de la pénicilline G, ce qui lui confère, seule ou associée au sulbactam (inhibiteur de bêtalactamase), des indications plus nombreuses : pneumonie à pneumocoques, méningites aigües (méningocoques, pneumocoques, Listeria), infections à Pasteurella multocida, maladie de Lyme, etc. Prescrite par voie orale ou parentérale, elle a une bonne diffusion méningée et biliaire et s’élimine, sous forme active, dans les urines. Comme la pénicilline G, elle est responsable de manifestations allergiques.

[D1,G3,G5]

Édit. 2017

Amplatz (gaine d') l.f.

Amplatz’s percutaneous nephrostomy tube, Amplatz sheath

Tube plastique de gros calibre utilisé dans la chirurgie percutanée du rein.
Cette gaine de travail crée un tunnel cutanéocaliciel permanent, permet le passage des endoscopes et des instruments opératoires, et évite toute hyperpression intracavitaire per-opératoire.

K. Amplatz, médecin radiologue américain d’origine autrichienne (né en 1924)

chirurgie percutanée du rein

[B3,B4,M2]

Édit. 2017

Amplatzer (dispositif) l.m.

Amplatzer’s device

Dispositif utilisé en cardiologie interventionnelle pour obturer une communication inter auriculaire par voie veineuse percutanée.

[B3,B4,K3]

Édit. 2017

ampliation du périnée l.f.

perineal distention

Modification du périnée fibreux et musculaire maternel distendu par la présentation fœtale après le franchissement du détroit inférieur.
Lors du dégagement, phase active de l'expulsion, on constate un élargissement de la fente urogénitale, un refoulement vers l'arrière de la cloison rectovaginale avec ouverture de l'anus et distension de l'orifice vulvaire. Excessive, elle peut entraîner une rupture des faisceaux périnéaux du sphincter de l'anus que peut prévenir l’épisiotomie.

[O3]

Édit. 2017

ampliation du segment inférieur l.f.

distention of the lower uterine segment

Elargissement, bombement et amincissement du segment inférieur de l’utérus gravide sous l'influence de la présentation à proximité du terme.
Elle s'accompagne d'une modification de la longueur et de l'orientation du col utérin.

[O3]

Édit. 2017

| /14 | page suivante