Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2019

63553 entrées :

abcès caséeux l.m.

caseous abscess

Abcès froid tuberculeux dont le contenu est blanchâtre, pâteux, amorphe.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner, caseum : fromage

[A3,D1]

Édit. 2017

abcès central de Brodie l.m.

Brodie's abscess

B. C. Brodie, Sir, chirurgien britannique (1783-1862)

Brodie (abcès central de)

[D1,I1,I2]

Édit. 2017

abcès cérébelleux l.m.

cerebellar abscess

Abcès à bactéries pyogènes, de localisation cérébelleuse.
Plus rares que les abcès cérébraux (moins de 10%), ils surviennent à proximité d'un foyer de suppuration otomastoïdienne, parfois par l'intermédiaire d'un envahissement des sinus veineux transverse et latéral. Ils ont été décrits également dans les cardiopathies congénitales, qui sont responsables d'embolies septiques.
La symptomatologie comporte une hypertension intracrânienne, des signes cérébelleux, une atteinte des nerfs crâniens et des signes de compression du tronc cérébral.
L'imagerie (IRM notamment) permet de distinguer un abcès intra-cérébelleux (le plus souvent lobaire) d'un abcès extradural ou de l'angle pontocérébelleux.
Le diagnostic différentiel ne se fait parfois que lors de l'intervention, avec les tuberculomes, les localisations parasitaires, mycosiques, et surtout les tumeurs.
Le traitement est antibiothérapique au stade pré-suppuratif et neurochirurgical au stade collecté. La mortalité reste lourde.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,H2]

Édit. 2017

abcès chaud l.m.

acute abscess

Abcès d’évolution rapide, se traduisant par des signes inflammatoires aigus.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[A3,D1]

Édit. 2017

abcès cristallinien l.m.

lens abscess

Infection purulente du cristallin, d'origine accidentelle ou chirurgicale, après ouverture de sa capsule.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,P2]

Édit. 2017

abcès de fixation l.m.

fixation abcess

Thérapeutique historique des états infectieux par l’injection sous-cutanée d’essence de térébenthine.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,G5]

Édit. 2018

abcès de l'aréole du sein l.m.

abscess of the nipple

Infection cutanée superficielle de l'aréole du sein, souvent à l'occasion d'un allaitement.
Il est traité par les antibiotiques, et éventuellement incisé.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,O5]

Édit. 2017

abcès de l'ovaire l.m.

ovarian abscess

Suppuration collectée de l'ovaire en général secondaire à une salpingite aigüe ou à un pyosalpinx.
Le tableau clinique est celui d'une suppuration profonde avec péritonite localisée. Il nécessite une cœlioscopie ou une  laparotomie et une annexectomie. Il est dû à un germe aérobie ou anaérobie et parfois au bacille de Koch.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,O3]

Édit. 2017

abcès de la cloison nasale l.m.

septum abscess

Collection purulente le plus souvent secondaire à un hématome non traité de la cloison.
Il peut entraîner une nécrose du cartilage puis un affaissement de l’arête nasale.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

abcès préstylien

[D1,P1]

Édit. 2017

abcès de la glande de Bartholin l.m.

Stade aigu abcédé de la bartholinite

C. Bartholin, anatomiste danois (1655-1738)

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

bartholinite

[D1,O3]

Édit. 2017

abcès diverticulaire colique l.m.

diverticulum colic abscess

diverticulite du côlon sigmoïde

[D1,L1,L2]

Édit. 2017

abcès du cerveau l.m.

brain abscess

Suppuration focale développée au sein du parenchyme cérébral et due à de nombreuses bactéries pyogènes, dont les streptocoques, les staphylocoques, les germes à Gram négatif et les anaérobies ou des amibes.
Il peut être soit cérébral ou extra-cérébral, soit lié à une affection suppurée de la sphère ORL, soit d'origine métastatique, provenant d'une suppuration profonde, soit enfin secondaire à une fracture crânienne avec brèche.
L'abcès cérébral collecté est unique ou plus rarement multiple et précédé d'un stade d'encéphalite pré-suppurative. Les signes de localisation neurologique et d'hypertension intracrânienne prédominent. Le syndrome infectieux peut être absent.
Extra-cérébraux, les empyèmes sous-dural et extradural se situent respectivement entre la dure-mère et l'arachnoïde, et en dehors de la dure-mère.
L'imagerie cérébrale, notamment l’IRM, a permis un diagnostic plus précoce, précisé la topographie et l'évolutivité, facilité la recherche étiologique et la conduite du traitement.
Celui-ci est désormais le plus souvent prioritairement médical, par une antibiothérapie adaptée, même dans les localisations en zone fonctionnelle et dans les abcès multiples. Le recours à la chirurgie est devenu rare. Mais la morbidité et la mortalité restent relativement élevées. Bien qu'actuellement moindres, les séquelles les plus fréquentes comportent un déficit neurologique focal, une hydrocéphalie communicante et une épilepsie.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,D3,H1,H2]

Édit. 2017

abcès du cuir chevelu du nouveau-né l.m.

abscess of the scalp of the neonate

Suppuration localisée du cuir chevelu du nouveau-né en rapport avec des excoriations, une ponction septique ou l'application d'une électrode céphalique d'enregistrement du rythme cardiaque.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,O1,O3]

Édit. 2017

abcès du cul-de-sac de Douglas l.m.

Douglas’ pouch abscess

Collection purulente de la partie déclive du péritoine pelvien.
Elle complique une appendicite, une péritonite pelvienne ou un pyosalpinx. Le traitement est chirurgical par colpotomie postérieure.

J. Douglas, anatomiste et chirurgien écossais (1675-1742)

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,O3]

Édit. 2017

abcès du foie l.m.

liver abscess

Suppuration circonscrite unique ou multiple développée dans le foie.
Le foie peut être atteint par voie sanguine (artérielle ou portale), par voie biliaire ascendante (angiocholite), ou par contigüité. L’abcès peut être responsable de douleurs hépatiques, de fièvre (avec frissons) et d’une cholestase généralement anictérique. Il est reconnu par l’échographie et la tomodensitométrie. Le traitement anti-infectieux adapté à la cause, peut être aidé par une ponction ou un drainage et varie selon la porte d’entrée éventuelle.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,L1,L2]

Édit. 2017

abcès du foie à pyogènes l.m.

pyogenic liver abscess

Abcès du foie causé par des bactéries à Gram négatif (Escherichia coli, Klebsiella, Proteus), à Gram positif (streptocoques surtout micro-aérophiles, entérocoques) ou anaérobies stricts (Bacteroïdes, Clostridium).
L'identification du ou des germes responsables est apportée par les hémocultures et/ou la ponction. Elle permet une antibiothérapie adaptée oriente la recherche de la porte d’entrée.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,L1,L2]

Édit. 2017

abcès du poumon l.m.

pulmonary abscess

Suppuration bactérienne non tuberculeuse du tissu pulmonaire, collectée dans une cavité néoformée.

É. Sergent, médecin interniste français, membre de l’Académie de médecine (1867-1943)

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

abcès pulmonaire à anaérobies

[D1,K1]

Édit. 2017

abcès du rein l.m.

renal abscess

Évolution d'une lésion de pyonéphrite vers la suppuration collectée.
L'abcès peut diffuser dans la loge rénale ou s'ouvrir dans la voie excrétrice. Il peut rétrocéder sous traitement antibiotique prolongé ou nécessiter un drainage, percutané ou chirurgical.
 

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

périnéphrite, phlegmon périnéphrétique, pyonéphrose

[D1,M2,M3]

Édit. 2017

abcès du sein l.m.

abscess of the breast

Collection suppurée du tissu mammaire survenant le plus souvent comme une complication de l'allaitement.
Elle évolue en une phase de galactophorite, sensible aux antibiotiques, et une phase d'atteinte lobulaire avec un stade pré-suppuratif et un stade suppuratif dont le traitement est chirurgical.
En dehors de la grossesse, l'abcès du sein peut être révélateur d'un cancer.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,O5]

Édit. 2017

abcès en bouton de chemise l.m.

bicameral abscess

Abcès formé de deux poches communiquant par un orifice étroit.
L'orifice intermédiaire est situé à travers un tissu résistant : aponévrose, derme, os.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

abcès amibien

[A3,D1]

Édit. 2017

abcès épidural l.m.

epidural abscess

Suppuration extradurale plus fréquente à l'étage rachidien, exceptionnelle à l'étage crânien.
A l'étage rachidien, ils sont soit contigus à une spondylodiscite ou à une spondylite, à une arthrite infectieuse zygapophysaire,  soit formés par extension d'un abcès cervical, thoracique ou lombaire; il peut s'agir encore d'une localisation métastatique infectieuse.
Le traitement est chirurgical, associé à une antibiothérapie par voie générale, parentérale, adaptée au germe en cause isolé par hémoculture ou biopsie.
A l'étage crânien, les abcès épiduraux ou extraduraux sont généralement associés à d'autres lésions suppurées locorégionales : abcès cérébral, empyème sous-dural, ostéite crânienne, ou encore otite et sinusite bactériennes.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[D1,H2]

Édit. 2017

abcès froid l.m.

cold abscess

Abcès se formant dans le cadre d’une infection chronique, sans signes inflammatoires aigus locaux et sans fièvre.
L’étiologie est habituellement tuberculeuse.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[A2,D1]

Édit. 2017

abcès froid pleural l.m.

pleural cold abscess

Pleurésie purulente tuberculeuse isolée, non surinfectée, cloisonnée, particulière par l'absence de fièvre et de signes généraux.
Il s'observe encore parfois, de façon sournoise, longtemps latente avec un assez bon état général. Méconnu, l'évolution se ferait par poussées avec apparition de fièvre et pourrait évoluer vers un pyopneumothorax à la suite d'une vomique ou plus rarement d'une ouverture à la peau.
Il ne se voit que dans les pays pauvres ou en Europe chez des immigrés malnutris.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[A2,D1,K1]

Édit. 2017

abcès froid thoracique l.m.

thoracic cold abscess

Collection suppurée sans signes inflammatoires locaux, siégeant au niveau des parties molles de la paroi thoracique, habituellement d'origine tuberculeuse.
L'abcès froid tuberculeux s'accompagne souvent d'une ostéopériostite costale tuberculeuse. L'abcès migre dans le sens de la pesanteur en suivant les interstices musculaires. Ses sièges habituels sont au niveau de la ligne axillaire moyenne, moins souvent la région para-vertébrale ou latérosternale.
L'abcès forme une masse plus ou moins tendue, indolente, sans douleur, chaleur, rougeur. L'évolution spontanée se ferait vers la fistulisation. Le diagnostic repose sur la mise en évidence du BK dans le pus ou de follicules tuberculeux dans la fausse paroi de l'abcès.
Le traitement est, sous antituberculeux, l'exérèse en masse de l'abcès avec résection du foyer d'ostéopériostite.
Rares sont les abcès froids staphylococciques ou mélitococciques.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[A2,D1,K1]

Édit. 2017

abcès froid tubaire l.m.

Fallopian’s tube tuberculous abscess

Collection purulente tuberculeuse de la trompe de Fallope, réalisant un pyosalpinx empli de caséum.
Ils s'y associent souvent une fonte caséeuse ovarienne et une tuberculose péritonéale avec ascite. Le traitement antituberculeux suffit habituellement et permet d'éviter une mutilation chirurgicale chez ces femmes souvent jeunes.

Étym. lat. abcessus, d’abcedere : s’éloigner

[A2,D1,O3]

Édit. 2017

| page précédente | /2543 | page suivante