Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

122 résultats 

œdème cyclique idiopathique l.m.

idiopathic cyclic oedema

Syndrome caractérisé par un œdème hydrosodé intermittent, récidivant, rythmé par les cycles menstruels, atteignant une femme jeune habituellement auto-poly-médicalisée par des régimes, des laxatifs, des diurétiques et des sédatifs.
Ce syndrome est souvent associé à des perturbations psycho-affectives et à la prise abusive de laxatifs ou de diurétiques pour lutter contre une obésité réelle ou supposée. Le mécanisme exact des troubles reste en débat.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. syndrome de Mach

Édit. 2017

œdème de Berlin l.m.

R. Berlin, ophtalmologiste allemand (1873)

Berlin (œdème de)

Édit. 2017

œdème de Calabar l.m.

Calabar swelling

Œdème fugace, de type allergique, prédominant à la phase dorsale des mains ou sur les poignets et accompagnant la filariose à Loa loa.
C’est la manifestation la plus typique de la loase.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir) ; Calabar : ville du Nigéria

loase

[D3]

Édit. 2017

œdème de Quincke l.m.

angio œdema

H. I. Quincke, médecin interniste allemand (1882)

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. angio-œdème de Quincke

Quincke (angio-œdème de)

Édit. 2017

œdème de stase l.m.

transsudat, congestion, œdème

Édit. 2017

œdème du col utérin l.m.

cervical oedema

Tuméfaction du col de l’utérus qui s’épaissit en cours de travail sous l’effet des contractions utérines en cas de disproportion fœtopelvienne.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème inflammatoire l.m.

œdème, exsudat, congestion

Édit. 2017

œdème intercellulaire l.m.

interstitial oedema

Syn. œdème interstitiel

œdème tissulaire, anasarque, ascite, hydrothorax, hydropéricarde

Édit. 2017

œdème interstitiel l.m.

interstitial oedema

Syn. œdème intercellulaire

œdème tissulaire, anasarque, ascite, hydrothorax, hydropéricarde

Édit. 2017

œdème laryngé l.m.

laryngeal oedema

Tuméfaction inflammatoire de la muqueuse laryngée dans les parties où elle n'adhère pas intimement aux cartilages.
Cet œdème entraîne une tuméfaction blanchâtre, pâle, gélatineuse ou rouge vif en cas d'infection. Il prédomine au niveau de la face linguale de l'épiglotte, des replis ary-épiglottiques, des plis vestibulaires, des aryténoïdes. Il entraîne souvent une dyspnée majeure. En dehors des causes infectieuses, l'œdème peut être traumatique, consécutif à une piqûre de guêpe ou survenir au cours ou au décours d'une irradiation thérapeutique. Il nécessite la mise sous surveillance du malade en réanimation et la prescription d'antibiotiques et de corticoïdes. L'intubation ou la trachéotomie sont parfois nécessaires

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème

[P1]

Édit. 2017

œdème localisé l.m.

localized œdema

Devant un œdème d'apparition brutale, les localisations au visage ou à un membre correspondent à des causes différentes et l’orientation diagnostique est différente selon que le patient est fébrile ou non, et l'œdème douloureux ou non.
- Parmi les œdèmes localisés au visage,
- les uns apyrétiques et indolores :
œdème de Quincke (qui peut s'accompagner d'un œdème de la glotte), trichinose, virus d'Epstein-Barr ;
- les autres fébriles :
thrombophlébite du sinus caverneux ou éthmoïdite aigüe (œdème palpébral, œdème hémorragique aigu du nourrisson, streptococcie maligne de la face (souvent dû à furoncle négligé).
- Parmi les œdèmes des membres apyrétiques douloureux :
- indépendamment d'un effort musculaire :
piqûre d'hyménoptère, morsure de serpent, maladie de Lyme, anisakiase, périartérite noueuse, œdème après pontage vasculaire, tumeur osseuse, maladie de Paget, sarcome musculaire, arthrite septique ou inflammatoire, myosite localisée, thrombose veineuse, revascularisation tardive (ex. levée de garrot), rupture d'un kyste poplité, rupture d'un anévrisme poplité ;
- survenant après un effort musculaire :
rupture tendineuse, claquage musculaire, syndrome des loges par inextensibilité
- Parmi les œdèmes des membres fébriles avec érythème et douleur :
lymphangite, érysipèle streptococcique, fasciite nécrosante.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème

Édit. 2017

œdème lymphatique l.m.

lymphœdème

œdème malin l.m.

malignant oedema

Variété rare de manifestation clinique du charbon siégeant habituellement sur les lèvres ou les paupières, caractérisée par un gonflement considérable et progressif de la région atteinte, assez souvent associé à une ou plusieurs vésicules, voire à une petite escarre et à des signes généraux très marqués correspondant à un phénomène septicémique.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème massif de l'ovaire l.m.

massive ovarian oedema

Infiltration séreuse pseudotumorale de l’ovaire, souvent douloureuse, accompagnée d’une ascite, conduisant parfois à une torsion aigüe ou à une thrombose du ligament lombo-ovarien.
Elle est due à une hyperstimulation par les inducteurs de l’ovulation et justifie une réanimation attentive avec un traitement anticoagulant préventif.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème oculaire l.m.

ocular oedema

Infiltration de liquide séreux dans les tissus de l’œil.
Il peut être palpébral, conjonctival, cornéen, maculaire ou papillaire.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème palpébral l.m.

oedema of the eyelid

Gonflement d’une ou des deux paupières, parfois accompagné de douleur et d’une sensation de chaleur avec rougeur, pouvant faire suite à un traumatisme ou à une infection, p.ex. un orgelet.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème papillaire l.m.

oedema of the optic disc, œdema of the papilla

Aspect ophtalmoloscopique d'augmentation du volume de la papille optique, qui apparaît saillante par rapport au plan rétinien avoisinant.
Actuellement, dans la littérature internationale, on réserve ce terme à la traduction ophtalmoscopique de l'hypertension intracrânienne. Comme autres causes à l'origine de cet aspect morphologique, on note le gonflement papillaire ou la neuropathie œdémateuse.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

neuropathie œdémateuse

Édit. 2017

œdème papillaire congénital l.m.

congenital oedema of the papilla

Bergmeister (persistance totale ou partielle de la papille épithéliale de)

[P2]

Édit. 2018

œdème papillaire de stase l.m.

Œdème de la tête du nerf optique dû à une élévation de la pression intracrânienne.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème papillaire idiopathique l.m.

idiopathic oedema of the papilla

Plusieurs fratries avec œdème papillaire idiopathique ont été décrites.
Le plus souvent ce sont des jeunes femmes obèses : le facteur familial est indiscutable pour ces cas. L’affection est autosomique récessive (MIM 243200).

W. A. Buchheit, neurochirurgien américain (1969)

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. pseudotumeur cérébrale

œdème papilaire

Édit. 2017

œdème pulmonaire l.m.

pulmonary oedema

Accumulation anormale de liquide séreux ou séro-sanglant d’origine vasculaire dans les espaces interstitiels ou dans les alvéoles pulmonaires (œdème alvéolaire), les bronchioles et les bronches.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème aigu du poumon

Édit. 2017

œdème pulmonaire lésionnel l.m.

syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA)

Édit. 2017

œdème tissulaire l.m.

tissue oedema

Augmentation de la quantité de liquide présent dans le tissu conjonctif de soutien d'un tissu, visible par examen macroscopique ou microscopique.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème veineux l.m.

veinous oedema

Œdème d'origine veineuse.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème vénérien du pénis l.m.

venereal oedema of the penis

Œdème du pénis survenant après un rapport sexuel prolongé, plus fréquent chez le sujet circoncis.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

| page précédente | /5 | page suivante