Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

113 résultats 

œdème cornéen congénital l.m.

congenital corneal oedema

dystrophie cornéenne endothéliale congénitale

Édit. 2017

œdème cornéen congénital héréditaire de Maumenee l.m.

congenital hereditary Maumenee’s corneal oedema

A. E. Maumenee, ophtalmologiste américain (1960)

dystrophie cornéenne postérieure polymorphe héréditaire (dominante), dystrophie cornéenne endothéliale congénitale (récessive)

Édit. 2017

œdème cornéen épithélial l.m.

corneal epithelial oedema

Clarification des cellules épithéliales de l'assise basale de la cornée, avec microvésicules ou bulles épithéliales.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème de Berlin l.m.

R. Berlin, ophtalmologiste allemand (1873)

Berlin (œdème de)

Édit. 2017

œdème de Calabar l.m.

Calabar swelling

Œdème fugace, de type allergique, prédominant à la phase dorsale des mains ou sur les poignets et accompagnant la filariose à Loa loa.
C’est la manifestation la plus typique de la loase.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir) ; Calabar : ville du Nigéria

loase

[D3]

Édit. 2017

œdème de Quincke l.m.

angio œdema

H. I. Quincke, médecin interniste allemand (1882)

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. angio-œdème de Quincke

Quincke (angio-œdème de)

Édit. 2017

œdème de stase l.m.

transsudat, congestion, œdème

Édit. 2017

œdème du col utérin l.m.

cervical oedema

Tuméfaction du col de l’utérus qui s’épaissit en cours de travail sous l’effet des contractions utérines en cas de disproportion fœtopelvienne.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème inflammatoire l.m.

œdème, exsudat, congestion

Édit. 2017

œdème intercellulaire l.m.

interstitial oedema

Syn. œdème interstitiel

œdème tissulaire, anasarque, ascite, hydrothorax, hydropéricarde

Édit. 2017

œdème interstitiel l.m.

interstitial oedema

Syn. œdème intercellulaire

œdème tissulaire, anasarque, ascite, hydrothorax, hydropéricarde

Édit. 2017

œdème laryngé l.m.

laryngeal oedema

Tuméfaction inflammatoire de la muqueuse laryngée dans les parties où elle n'adhère pas intimement aux cartilages.
Cet œdème entraîne une tuméfaction blanchâtre, pâle, gélatineuse ou rouge vif en cas d'infection. Il prédomine au niveau de la face linguale de l'épiglotte, des replis ary-épiglottiques, des plis vestibulaires, des aryténoïdes. Il entraîne souvent une dyspnée majeure. En dehors des causes infectieuses, l'œdème peut être traumatique, consécutif à une piqûre de guêpe ou survenir au cours ou au décours d'une irradiation thérapeutique. Il nécessite la mise sous surveillance du malade en réanimation et la prescription d'antibiotiques et de corticoïdes. L'intubation ou la trachéotomie sont parfois nécessaires

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème

[P1]

Édit. 2017

œdème localisé l.m.

localized œdema

Devant un œdème d'apparition brutale, les localisations au visage ou à un membre correspondent à des causes différentes et l’orientation diagnostique est différente selon que le patient est fébrile ou non, et l'œdème douloureux ou non.
- Parmi les œdèmes localisés au visage,
- les uns apyrétiques et indolores :
œdème de Quincke (qui peut s'accompagner d'un œdème de la glotte), trichinose, virus d'Epstein-Barr ;
- les autres fébriles :
thrombophlébite du sinus caverneux ou éthmoïdite aigüe (œdème palpébral, œdème hémorragique aigu du nourrisson, streptococcie maligne de la face (souvent dû à furoncle négligé).
- Parmi les œdèmes des membres apyrétiques douloureux :
- indépendamment d'un effort musculaire :
piqûre d'hyménoptère, morsure de serpent, maladie de Lyme, anisakiase, périartérite noueuse, œdème après pontage vasculaire, tumeur osseuse, maladie de Paget, sarcome musculaire, arthrite septique ou inflammatoire, myosite localisée, thrombose veineuse, revascularisation tardive (ex. levée de garrot), rupture d'un kyste poplité, rupture d'un anévrisme poplité ;
- survenant après un effort musculaire :
rupture tendineuse, claquage musculaire, syndrome des loges par inextensibilité
- Parmi les œdèmes des membres fébriles avec érythème et douleur :
lymphangite, érysipèle streptococcique, fasciite nécrosante.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème

Édit. 2017

œdème lymphatique l.m.

lymphœdème

œdème maculaire l.m.

macular oedema

Infiltration liquidienne sous la macula due à une occlusion de la veine centrale de la rétine éventuellement liée à une lésion rétinienne qui peut être causée par un diabète ou par une hypertension artérielle et qui se traduit par une importante baisse de l’acuité visuelle.
Sa variété dite « cystoïde » correspond à la juxtaposition de petites formations kystiques. Il est mis en évidence par l’angiographie.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

macula

Édit. 2017

œdème maculaire cliniquement significatif l.m.

clinically significant macular oedema

Définition par le groupe ETDRS de l'œdème maculaire diabétique sur des critères exclusivement ophtalmoscopiques, dans le but de codifier les indications de la photocoagulation d'une maculopathie diabétique.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

ETDRS

Édit. 2017

œdème maculaire cystoïde (OMC) l.m.

cystoid macular oedema

Œdème maculaire cystoïde bilatéral par fuite des capillaires périfovéolaires.
L’examen montre : EOG (électro-oculogramme) altéré, ERG (électrorétinogramme) également altéré mais plus tardivement, hypermétropie, petits corps flottants vitréens, capillaires maculaires dilatés. L'œdème maculaire disparaît et laisse place après une ou deux décennies à un remaniement maculaire assez discret. L'OMC inaugure parfois une dystrophie rétinienne atypique (ostéoblastes péricentraux). Le locus du gène CYMD est en 7p21-p15. L’affection est autosomique dominante (MIM 153880).

A. F. Deutman, ophtalmologiste néerlandais (1976)

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. dystrophie maculaire cystoïde dominante

Édit. 2017

œdème maculaire diabétique l.m.

diabetic macular oedema

Épaississement œdémateux de la rétine de la région maculaire lié à l'évolution d'une rétinopathie diabétique.
Forme clinique particulièrement fréquente de la rétinopathie diabétique liée à la rupture de la barrière hématorétinienne interne. Le diagnostic en est biomicroscopique (épaississement rétinien, exsudats) et est précisé par l'angiographie. On distingue l'œdème maculaire focal et l'œdème maculaire diffus souvent associé à la présence de logettes cystoïdes. La photocoagulation au laser en est dans certains cas le traitement.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

œdème maculaire cliniquement significatif

Édit. 2017

œdème maculaire diffus l.m.

diffuse macular oedema

Œdème maculaire, infiltrant de façon diffuse la rétine postérieure, secondaire à une hyperperméabilité du lit capillaire rétinien postérieur.
Le processus primaire serait une ischémie partielle du lit capillaire postérieur entraînant une dilatation compensatoire des autres capillaires afin de maintenir le débit sanguin rétinien.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème maculaire focal l.m.

focal macular oedema

Œdème maculaire localisé en regard de capillaires dilatés altérés ou de bouquets de micro-anévrismes.
A l'angiographie, la diffusion du colorant est localisée autour de ces anomalies vasculaires. Cet œdème s'associe fréquemment à des exsudats lipidiques qui ont tendance à se disposer en couronne autour des anomalies capillaires, formant des " couronnes circinées".

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

maculopathie diabétique, œdème maculaire diabétique

Édit. 2017

œdème maculaire tractionnel l.m.

tractional macular oedema

Œdème rétinien de la région maculaire secondaire à des tractions vitréennes.
Cette situation clinique, dont le traitement est chirurgical, se rencontre au cours de nombreux états pathologiques dont les plus fréquents sont la maculopathie diabétique et le syndrome de traction vitréo-maculaire idiopathique.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Syn. maculopathie tractionnelle

Édit. 2017

œdème malin l.m.

malignant oedema

Variété rare de manifestation clinique du charbon siégeant habituellement sur les lèvres ou les paupières, caractérisée par un gonflement considérable et progressif de la région atteinte, assez souvent associé à une ou plusieurs vésicules, voire à une petite escarre et à des signes généraux très marqués correspondant à un phénomène septicémique.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème massif de l'ovaire l.m.

massive ovarian oedema

Infiltration séreuse pseudotumorale de l’ovaire, souvent douloureuse, accompagnée d’une ascite, conduisant parfois à une torsion aigüe ou à une thrombose du ligament lombo-ovarien.
Elle est due à une hyperstimulation par les inducteurs de l’ovulation et justifie une réanimation attentive avec un traitement anticoagulant préventif.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème oculaire l.m.

ocular oedema

Infiltration de liquide séreux dans les tissus de l’œil.
Il peut être palpébral, conjonctival, cornéen, maculaire ou papillaire.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

œdème palpébral l.m.

oedema of the eyelid

Gonflement d’une ou des deux paupières, parfois accompagné de douleur et d’une sensation de chaleur avec rougeur, pouvant faire suite à un traumatisme ou à une infection, p.ex. un orgelet.

Étym. gr. oïdêma : gonflement (de oïdein : grossir)

Édit. 2017

| page précédente | /5 | page suivante