Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

47 résultats 

ulcère de contact du larynx l.m.

contact ulcer of the larynx

En laryngologie, ulcération chronique siégeant sur l’apophyse vocale de l’aryténoïde.
Elle peut être en rapport avec un reflux gastro-ɶsophagien, un martelage des aryténoïdes par hyperkinétisme ou hemmage.

C. Jackson, laryngologiste américain (1928)

Étym. lat. ulcus : ulcère

Syn. Jackson (ulcère de)

ulcère, Jackson (ulcère de), apex du cartilage aryténoïde, reflux gastro-ɶsophagien, hemmage

ulcère de décubitu s l.m.

decubitus ulcer

Rupture cutanée et dommages tissulaires sous-jacents d’origine essentiellement ischémique.
Cette forme d’ulcère est secondaire à une pression externe survenant au cours de l’allongement prolongé. Elle survient au niveau des points de pressions (proéminences osseuses), plus fréquemment chez les personnes dénutries demeurant immobiles dans leur lit.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, escarre

ulcère de jambe l.m.

leg ulcer

Perte de substance chronique de la peau, le plus souvent du tiers inférieur de jambe et dont les étiologies sont multiples : insuffisance veineuse, artériopathie, vascularite, traumatisme, infection cutanée, tumeur, hémopathies.
La cause de loin la plus fréquente est l'insuffisance veineuse qui permet de définir l'ulcère variqueux.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, ulcère variqueux

ulcère de la cornée l.m.

corneal ulcer

Perte de substance visible à l'œil nu, unique ou multiple, de forme variable, plus ou moins étendue en surface et en profondeur.
L'absence de couverture épithéliale est confirmée par la positivité du test à la fluorescéine. C'est un chapitre capital de la pathologie cornéenne. On retrouve les causes envisagées pour la kératite ponctuée superficielle qui peut d'ailleurs se compliquer d'ulcère de la cornée. Dans les pays en voie de développement,
 l'ulcère de la cornée est l’une des grandes causes de cécité.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, kératite ponctuée superficielle

ulcère de Meleney l.m.

Meleney’s ulcer, progressive bacterial synergistic gangrene, Meleney's gangrene

F. L. Meleney, chirurgien américain (1924)

Étym. lat. ulcus : ulcère

Meleney (ulcère de)

ulcère de Mooren l.m.

Mooren’s ulcer

A. Mooren, ophtalmologiste allemand (1867)

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, Mooren (ulcère de)

ulcère duodénal l.m.

duodenal ulcer

Ulcère développé aux dépens de la paroi duodénale, depuis le canal pylorique jusqu'au début de l'intestin grêle.
Le duodénum est le segment digestif le plus fréquemment siège d'ulcères. À côté de l'hypersécrétion acide gastrique connue depuis longtemps, un facteur infectieux a été mis en évidence. En effet, la survenue d'un ulcère duodénal est pratiquement constamment associée à une infection gastrique par la  bactérie Helicobacter pylori. D'où une modification dans le traitement de l'ulcère qui associe au traitement antisécrétoire un traitement antibiotique.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, Helicobacter pylori

ulcère gastrique l.m.

gastric ulcer

Ulcère développé au niveau de la paroi gastrique, depuis le cardia jusqu'au pylore.
La possibilité d'ulcères cancéreux au niveau de l'estomac explique la nécessité de prélever des biopsies.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, cancer de l'estomac

ulcère gastroduodénal (UGD) l.m.

peptic ulcer

L’ulcère gastroduodénal  résulte d’un déséquilibre entre l’agression chlorhydropeptique et les mécanismes de défense de la barrière muqueuse.
Les UGD sont liés à l’infection à Helicobacter pylori et/ou aux antiinflammatoires non stéroidiens. Les UGD non liés à helicobacter pylori et non médicamenteux sont peu nombreux mais leur proportion est croissante.

Helicobacter pylori, anti-inflammatoires non stéroïdiens

ulcère gastroduodénal (aspects psychopathologiques de l') l.m.

psychopathological approach of gastroduodenal ulcer

Actuellement, l’intervention de facteurs psychologiques dans la survenue de certaines poussées est complètement niée (ou abandonnée).
Bien qu’il n’y ait aucune évidence basée sur les faits, on peut encore parler d’ulcères de stress chez les patients hospitalisés en réanimation.
Les relations affectives de l'ulcéreux, aussi bien avec son monde intérieur qu'avec son entourage familial et social, sont singularisées par la présence d'un système adaptatif, l'oscillation entre l'expression de tendances actives et de tendances passives réceptives (F. Alexander). Selon la prédominance de l'un ou de l'autre pôle, ou le compromis qui s'est établi, on a pu décrire quatre types cliniques principaux (équilibré, hyperactif et indépendant, passif et dépendant, instable), avec des formes de passage.
Des corrélations ont été observées entre le niveau sécrétoire gastrique et l'aspect psychologique du patient : hypersécrétion chez l'hyperactif, p. ex.

S. Bonfils, gastroentérologue français (1984)

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère

ulcère linéaire l.m.

linear ulcer

Ulcère unique, caractérisé par sa forme allongée.
L'ulcère linéaire, comme les ulcères salami, aurait des délais de cicatrisation plus longs que les ulcères arrondis habituels. Ceci était exact lorsque les ulcères étaient traités uniquement par les inhibiteurs de la pompe à protons. A l’ère de l’Helicobacter pylori cette distinction est devenue obsolète.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, ulcères salami, Helicobacter pylori

ulcère peptique l.m.

anastomotic ulcer

Ulcère développé aux dépens d'un segment gastrique œsophagien ou duodénal, ayant fait l'objet d'une intervention chirurgicale d'exérèse préalable au développement de l'ulcère.  L’ulcère peptique correspondant à la traduction française du terme anglais peptic ulcer, qui correspond pour nous à ulcère gastro-duodénal.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère

ulcère phagédénique l.m.

phagedenic pyoderma

1) Pour les uns, synonyme obs. de pyoderma gangrenosum.
2) Pour d'autres, forme extensive et destructrice de l'ulcère tropical, dit alors ulcère phagédénique des pays chauds.

Étym. lat. ulcus : ulcère, gr. phagedaina : ulcère, chancre

ulcère, pyoderma gangrenosum, ulcère tropical

ulcère salami l.m.

patchy or salami ulcer

Ulcère duodénal, caractérisé morphologiquement par une plaque de muqueuse congestionnée, tachetée d'exsudats fibreux, qui s'observe dans 2,5 à 18% des ulcères duodénaux.
Ces ulcères, dont le diamètre est compris entre 5 et 10 mm, sont considérés comme une phase évolutive des ulcères ronds ou réguliers. Ils représentent une réparation retardée ou une récidive précoce.

ulcère simple de Hajek l.f.

Perforation de la partie antérieure de la cloison nasale, zone de la tâche vasculaire qui est fragile

et où les troubles vasculaires et trophiques sont particulièrement fréquents.

M. Hajek, otorhinolaryngologiste autrichien (1892)

perforation de cloison

[P1]

Édit. 2015

ulcère solitaire du rectum l.m.

solitary rectal ulcer syndrom

Ulcère unique développé au niveau de la paroi rectale.
Son caractère isolé a fait évoquer le rôle de facteurs mécaniques liés à une position anormale du rectum (prolapsus), ou des facteurs circulatoires liés à une réduction du flux sanguin de la muqueuse rectale.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère

ulcère tropical l.m.

tropical ulcer, tropical phagedenic ulcer

Ulcération chronique le plus souvent située sur les membres inférieurs, très fréquente dans les régions tropicales, d'étiologie variable, vraisemblablement infectieuse, apparaissant généralement après un traumatisme ou une piqure d'insecte, chez des enfants ou des adultes jeunes.
L'ulcère se développe rapidement, favorisé par la malnutrition. Il peut guérir en quelques semaines en laissant une cicatrice atrophique, mais aussi devenir chronique, prédisposant alors à l'apparition d'un carcinome.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère

ulcère veineux l.m.

venous ulcer

Ulcère cutané compliquant une insuffisance veineuse chronique.

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère, ulcère de jambe, ulcère variqueux

Meleney (ulcère de) l.m.

Meleney’s ulcer

Gangrène synergistique extensive postopérative survenant surtout après chirurgie thoracique ou abdominopelvienne.
Certaines formes sont peut-être des Pyoderma gangrenosum.

F. L. Meleney, chirurgien américain (1924)

Syn. gangrène bactérienne progressive, gangrène postopératoire progressive de Meleney, gangrène de Meleney, gangrène synergistique.

tremblement, nystagmus et ulcère duodénal l.m.

tremor, nystagmus and duodenal ulcer

Le tremblement disparaît temporairement avec l'alcool ; le nystagmus est présent même sans tremblement. Il existe parfois un ulcère duodénal qui précède l'apparition du tremblement (plusieurs membres de cette famille sont devenus alcooliques). L’affection est autosomique dominante (MIM 190310).

G. Neuhäuser, généticien américain (1976)

ulcère vénérien adénogène l.m. (obs.)

venereal ulcer adenogene

Chancre de la maladie de Nicolas-Favre.
Ce chancre, minime, passe le plus souvent inaperçu.

N. J. Durand, J. Nicolas, membre de l’Académie de médecine, M. Favre, membre de l’Académie de médecine, dermatologistes français (1913)

Étym. lat. ulcus : ulcère

ulcère

ulcère variqueux de jambe l.m.

varicose leg  ulcer

Ulcère de jambe secondaire à une augmentation de la pression veineuse, conséquence d'une thrombose veineuse profonde ou d'une insuffisance veineuse, souvent accompagnée de varices.
C'est la cause la plus fréquente des ulcères de jambe. La cicatrisation des ulcères variqueux dépend en grande partie d’un traitement des varices.

Étym. lat. ulcus : ulcère

Syn. ulcère veineux

ulcère, ulcère de jambe, ulcère veineux, varice

[K4, J1]

Édit. 2020

| page précédente | /2