Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2018

9 résultats 

dolichol-phosphate-mannose l.m.

Forme pospohrylée du dolichol portant un résidu de mannose

Le dolichol-phosphate-mannose est le substrat utilisé par les enzymes appelées protein-O-mannosyl-transférases (POMT) pour transférer un résidu de mannose sur une protéine.

dolichol, protein-O-mannosyl-transferase

GDP-mannose l. m.

GDP-mannose

Dérivé du mannose formé par fixation de GDP sur son carbone n°1.
Le GDP-mannose est synthétisé par l’enzyme GDP-mannose pyrophosphorylase. C‘est le précurseur du mannose trouvé dans la partie glucidique des N-glycoprotéines (glycoprotéines dont la composante glucidique est fixée sur la fonction –NH2 d’un résidu d’asparagine).

GDP, GDP-mannose pyrophosphorylase, mannose, glycoprotéine

GDP-mannose pyrophosphorylase l. f.

GDP-mannose pyrophosphorylase

Enzyme catalysant la formation de GDP-mannose par condensation entre une molécule de GTP et une molécule de mannose.

GDP , GTP, mannose, GDP-mannose

GDP-mannose sigle m. pour

Guanosine-DiPhosphate-mannose.

guanosine-diphosphate-mannose n.m.

guanosine diphosphate mannose

Combinaison de D-mannose-1-phosphate par une liaison anhydride phosphorique avec le guanosine-5'-monophosphate (GMP).
Cette forme combinée du mannose est celle sous laquelle il est synthétisé à partir du GTP et du mannose-1-phosphate au moyen d'un système enzymatique utilisant le NADPH. C'est aussi la forme sous laquelle le mannose est transférable pour la biosynthèse des glycoprotéines dans lesquelles il intervient.

Syn. guanosine-diphosphomannose

Sigle : GDP-mannose

GTP, NADPH

mannose n.m.

mannose

Sucre simple, aldohexose isomère du glucose, qui en diffère par la position épimérique de l'hydroxyle porté par le carbone 2.
On le trouve surtout sous forme de combinaisons polyosidiques (mannanes, hémicelluloses des baies et des graines de végétaux) et dans les parties glycaniques des glycoprotéines animales.
Le mannose qui est apporté par l'hydrolyse des aliments dans l'intestin, est amené au foie par la veine porte et rejoint le métabolisme du glucose après phosphorylation par une hexokinase et épimérisation par une phosphomannose-isomérase (ou épimérase).

Étym. manne : nourriture des Hébreux dans le désert, sécrétion sucrée de végétaux ; -ose : suffixe caractérisant un sucre

mannose-1-phosphate n.m.

mannose-1-phosphate

Ester phosphorique du mannose qui joue un rôle dans le métabolisme du mannose, comme précurseur du GDP-mannose (Guanosine-DiPhosphate-mannose), qui incorpore les molécules de mannose dans les chaînes glycaniques des glycoprotéines et qui peut aussi se transformer en GDP-fucose.
Il se forme à partir du mannose-6-phosphate.

guanosine-diphosphate-mannose

mannose-6-phosphate n.m.

mannose-6-phosphate

Ester phosphorique du mannose qui joue un rôle dans le métabolisme du mannose, comme précurseur du mannose-1-phosphate.
Il peut se former à partir du mannose alimentaire par une phosphorylation catalysée par l'hexokinase ; il peut aussi résulter d'une isomérisation du glucose-6-phosphate, catalysée par une phosphomannose-isomérase.

protéine de liaison du mannose l.f.

mannose binding protein

Protéine de l'inflammation qui se lie aux résidus mannose.
Elle joue le rôle d'opsonine et active la voie des lectines du complément, favorisant ainsi la phagocytose.

Sigle  : MBP