Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2020

49 résultats 

mucinose folliculaire ortiée l.f.

urticaria-like follicular mucinosis

Forme particulière de mucinose folliculaire, caractérisée par une éruption pseudo-urticarienne sans ponctuation folliculaire ni alopécie, siégeant sur le visage, le cou et parfois le cuir chevelu.
Elle atteint le plus souvent l'homme d'âge moyen. L'évolution, bénigne, se fait par poussées irrégulièrement espacées. Les antipaludéens de synthèse sont parfois efficaces.

Odile Enjolras et J. Hewitt, dermatologues français (1980)

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve ;  folliculus : patit sac, de follis : poche ; urtica : ortie

mucinose folliculaire l.f.

follicular mucinosis, alopecia mucinosa

Forme de mucinose caractérisée par l'existence de papules folliculaires pouvant confluer en plaques et  entraînant une alopécie des zones atteintes telles que cuir chevelu, sourcils.
L'altération histologique caractéristique est la présence, dans les follicules pilosébacés, d'un œdème intercellulaire et, surtout, de cavités parfois kystiques contenant de la mucine; leur désintégration peut même être totale.
On distingue deux formes : l'une idiopathique, bénigne, l'autre associée à un lymphome.

H. Pinkus, dermatologue américain (alopécie mucineuse) (1957) ; O. Braun Falco, dermatologue allemand (1957)

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve ;  folliculus : patit sac, de follis : poche

Syn. mucophanérose intrafolliculaire et séboglandulaire (Braun Falco, 1957) (obs.)

pilotropisme

érythème réticulé avec mucinose l.m.

reticular erythematous mucinosis (REM syndrome)

Forme particulière de mucinose touchant le plus souvent la femme entre 20 et 50 ans.
L'éruption est constituée de petits éléments maculo-papuleux qui restent isolés ou se groupent pour donner un aspect réticulé, siégeant habituellement à la partie médiane de la poitrine ou du haut du dos. Il n'y a pas d'atteinte viscérale. L'association à des dysthyroïdies ou à des cancers viscéraux a été décrite dans de rares cas. Les antipaludiques de synthèse constituent le traitement le plus régulièrement efficace.

Étym. gr. éruthêma : rougeur de la peau

Sigle ERM

[J1]

Édit. 2018 

mucinose n.f.

mucinosis

Maladie cutanée caractérisée par l'accumulation de mucine en excès dans le derme (mucinose dermique) ou dans les follicules pileux (mucinose folliculaire).
L’accumulation pathologique de mucine se produit aussi lors du myxœdème généralisé, du myxœdème prétibial, au cours du lichen myxœdémateux, de la mucinose réticulaire, de la mucinose cutanée juvénile, du sclérœdème et dans les mucinoses secondaires
Sur les coupes histologiques la mucine est colorée en bleu par le bleu alcian à pH 2,5.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve

mucinoses secondaires, érythème réticulé avec mucinose

mucinose cutanée en plaques l.f.

plaque type mucinosis

Terme peu usité pouvant correspondre à l'érythème réticulé avec mucinose (ERM).

mucinose cutanée focale l.f.

cutaneous focal mucinosis

Forme particulière de mucinose caractérisée par l'existence d'une papule ou d'un nodule habituellement isolés.
Elle survient chez l'adulte. Histologiquement, les lésions ressemblent aux stades précoces du  kyste  mucoïde. Le traitement consiste en la simple ablation.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve

mucinose cutanée infantile l.f.

cutaneous mucinosis of infancy

Forme de mucinose atteignant le petit enfant, parfois congénitale, caractérisée par l'existence de papules, prédominant aux coudes, au dos des mains et aux bras.
Il n'y a pas de traitement.

mucinose cutanée juvénile spontanément régressive l.f.

self-healing juvenile cutaneous mucinosis

Forme particulière de mucinose atteignant l'enfant, caractérisée par l'existence de papules, de plaques infiltrées du cou, de l'abdomen, des membres et du cuir chevelu, ainsi que de nodules des zones périarticulaires et du visage.
Une arthrite inflammatoire est parfois associée. La guérison est spontanée.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve

mucinose cutanée nodulaire l.f.

nodular cutaneous mucinosis

Forme de mucinose caractérisée par l'existence de papules et de nodules, parfois hyperpigmentés, sur le cou, le tronc, les membres supérieurs.
Elle est parfois associée à un lupus érythémateux, le plus souvent systémique, qu'elle peut même précéder. Son traitement rejoint alors celui du lupus érythémateux associé.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve : nodosus de nodus : nœud

mucinose cutanée toxique l.f.

toxic cutaneous mucinosis

Forme de mucinose papuleuse pouvant s'observer dans divers syndromes toxiques comme le syndrome des huiles frelatées secondaire à l'ingestion d'huile de colza dénaturée, ou le syndrome éosinophilie-myalgies secondaire à l'ingestion en grande quantité de L-tryptophane.
Cette forme de mucinose est régressive après l'arrêt de l'intoxication.

mucinose érythémateuse réticulée l.f.

érythème réticulé avec mucinose

mucinose papuleuse l.f.

papular mucinosis

Forme de mucinose particulière par son caractère papuleux.
Plusieurs formes sont individualisées :
1) une forme généralisée, papuloscléreuse caractérisée par une éruption généralisée constituée de papules lichénoïdes, non prurigineuses, souvent disposées de façon linéaire ; un aspect sclérodermiforme des tissus sous-jacents explique l'ancienne terminologie de scléromyxœdème ;
2) une forme papuleuse discrète, dont la mucinose papuleuse acrale persistante pourrait faire partie;
3) une forme lichénoïde en plaques;
4) une forme urticarienne et nodulaire.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve ;  papula : bouton

Syn. lichen myxœdémateux, scléromyxœdème, myxœdème lichénoïde (obs.), mucinose papuloscléreuse.

mucinose papuleuse acrale persistante l.f.

acral persistent papular mucinosis

Forme particulière de mucinose papuleuse qui se présente sous la forme d'une éruption papuleuse discrète, sans symptomatologie fonctionnelle, touchant le dos des mains et des poignets, persistante et très lentement progressive sur plusieurs années.
Elle n'est pas associée à des anomalies systémiques.

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve ;  papula : bouton ; gr. akros : à l’extrémité

Syn. acromucinose papuleuse persistante

mucinose papulo-nodulaire l.f.

papular mucinosis

Forme particulière de mucinose papuleuse dans laquelle des plaques urticariennes et des nodules sont initialement observés.
L'éruption se transforme le plus souvent en une forme lichénoïde de mucinose papuleuse.

mucinose papuloscléreuse l.f.

scleromyxoedema

Forme généralisée de mucinose, touchant l'adulte, caractérisée par l'existence de grosses papules, de plaques, de nodules, de tubérosités formant de gros bourrelets séparés par des plis profonds, avec une induration sclérodermiforme de la peau, pouvant  entraîner une dysmorphie faciale.
Une atteinte polyviscérale peut être observée : œsophagienne, neurologique, cardiovasculaire, rénale, rhumatologique, musculaire. L'étiologie est inconnue, mais une gammapathie monoclonale est souvent associée, le plus souvent IgG avec des chaînes légères de type lambda, rarement d'origine myélomateuse. Il n'y a pas de traitement régulièrement efficace. Une survie assez prolongée est observée dans beaucoup de cas.

G. Arndt, dermatologue allemand ; H. A. Gottron, dermatologue allemand (1954)

Étym. gr. muxa : mucosité ; lat. mucus : morve ;  papula : bouton ; gr. scleros : dur

Syn. scléromyxœdème d'Arndt-Gottron (obs.)

mucinose prétibiale l.f.

pretibial myxoedema, localized myxoedema

Infiltration mucineuse en plaques ou nodules, parfois associée à un œdème important, apparaissant dans la région prétibiale, au cours d'une hyperthyroïdie par maladie de Basedow, surtout après traitement par antithyroïdiens de synthèse ou thyroïdectomie.

Syn. myxœdème circonscrit prétibial, myxœdème circonscrit des basedowiens, dermopathie basedowienne.

mucinose secondaire l.f.

secondary mucinosis

Etat correspondant à la présence dans le derme de dépôts de mucine observés de façon annexe au cours de nombreuses dermatoses : lymphome cutané, lupus érythémateux, dermatomyosite, sclérodermie, cicatrice hypertrophique, élastose actinique, granulome annulaire, poïkilodermie, papulose atrophiante maligne de Degos, tumeurs cutanées, etc.

R. Degos, dermatologue français, membre de l'Académie de médecine (1904-1987)

antre folliculaire l.f.

follicular antrum

Formation cavitaire intra-ovarienne emplie de liquide folliculaire, limitée en périphérie par la membrane de Slavjanski, formée de 5 à 6 assises de cellules de la granulosa.
Le follicule se situe dans les couches externes de la thèque ovarienne. Dans l'antre folliculaire saille le cumulus oophorus contenant l'ovocyte prémature.

cellule folliculaire l.f.

follicular cell

Cellule de l’épithélium ovarien formant une couronne autour des ovocytes primordiaux.

[A2,O3]

cystopathie folliculaire l.f.

follicular cystopathy

Aspect endoscopique particulier de la vessie, caractérisé par un semis muqueux de taches blanchâtres ou jaunâtres surélevées, de localisation surtout cervicotrigonale, rencontré surtout chez la femme dans les infections chroniques.
Cet aspect n'a pas de conséquences pathologiques spécifiques.

[M3,B2]

dyskératose folliculaire l.f. (obs.)

dyskeratosis follicularis

J. F. Darier, dermatologiste français, membre de l’Académie de médecine (1917)

Darier (maladie de)

dyskératose folliculaire isolée l.f. (obs.)

isolated dyskeratosis follicularis

Terme proposé pour une lésion correspondant au dyskératome verruqueux.

E. Helwig, anatomo-pathologiste américain (1954)

Syn. maladie de Darier isolée (obs.)

fibrome folliculaire l.m.

follicular fibroma

Tumeur bénigne rare émanant de la gaine conjonctive du follicule pileux, se manifestant soit comme une lésion solitaire siégeant surtout sur le nez de sujets âgés, soit sous la forme de multiples papules hémisphériques blanchâtres, souvent centrées par un comédon et principalement localisées sur le visage et le cou.
Les fibromes folliculaires multiples peuvent faire partie de l'épiloïa, du syndrome de Birt, Hogg et Dubé ou d'un hamartome conjonctif volumineux. Histologiquement, la tumeur consiste en une densification strictement péripilaire du tissu conjonctif, qui est riche en fibroblastes et en collagène, mais ne contient pas d'élastine. La lésion est chronique et stable.

A. R. Birt, Georgina Ruth Hogg et W. J. Dubé, dermatologistes canadiens (1977) ; R. Burnier, dermatologiste français et B. Rejšek, dermatologiste tchèque (1925)

Syn. fibrome périfolliculaire, fibromes sous-cutanés péripilaires multiples de la face et du cou de Burnier et Rejšek (1925)

[F5,J1]

Édit. 2018 

folliculaire adj.

follicular

Qui se rapporte à un follicule ou qui est formé de follicules.

[A1,A3]

Édit. 2018

hamartome folliculaire basaloïde l.m.

basaloid follicular hamartoma

Malformation d'origine folliculaire se présentant sous la forme de petites papules planes, parfois kératosiques, qui résultent du remplacement des follicules pileux par des cordons de cellules basaloïdes, simulant l'aspect de trichoépithéliomes.
On distingue une forme solitaire, siégeant généralement à la face, une forme à distribution linéaire et une forme généralisée, qui associe une alopécie diffuse aux lésions cutanées, peut s'accompagner de myasthénie grave, et correspond à l'hamartome folliculaire multiple ou généralisé.

Étym. gr. hamartein : se tromper , manquer

hamartome folliculaire multiple ou généralisé

[A3,F5,Q2,J1]

Édit. 2015

| /2 | page suivante