Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2019

3 résultats 

Afipia felis

Afipia felis
Bactérie à Gram négatif, de localisation intracellulaire facultative, appartenant à la famille des Bradyrhizobiaceae, considérée comme  responsable de certaines formes de la maladie des griffures de chat, dont le principal agent étiologique est toutefois Bartonella henselae.

Étym. de AFIP (sigle pour Armed Forces Institute of Pathology)

griffures de chat (maladie des)

[D1 ]

Édit. 2017

Ctenocephalides felis

Ctenocephalides felis
Puce du chien ou du chat, hôte intermédiaire d’un ténia, Dipylidium caninum et dont l’ingestion accidentelle peut entraîner la contamination humaine.
C’est par ailleurs l’un des hôtes intermédiaires d’autres ténias de petite taille, Hymenolepis nana et surtout Hymenolepis diminuta dont la puce héberge les formes larvaires, les cysticercoïdes.

[D2]

Rickettsia felis 

Rickettsia felis
Rickettsie du groupe boutonneux-pourpré, très largement répandue, infectant l'Homme et de nombreux animaux, principalement transmise par piqûre de puce.
Chez l'Homme, les infections par Rickettsia felis, initialement dénommées pseudotyphus de Californie ou typhus à puces de Californie, se traduisent par une escarre d'inoculation, une fièvre, des céphalées, un rash et, parfois, des atteintes viscérales ou neurologiques habituellement sans gravité. Il s'agit d'une rickettsiose pratiquement cosmopolite, souvent confondue avec le typhus murin. La bactérie infecte les chats, les chiens, les opossums, de nombreuses espèces de rongeurs. Elle est également retrouvée chez différentes espèces de puces mais son vecteur majeur est la puce du chat Ctenocephalides felis, chez laquelle la transmission verticale est habituelle ce qui en fait un réservoir efficace.