Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2014

38700 résultats :

muscle sphincter du conduit pancréatique l.m.

musculus sphincter ductus pancreatici (TA)

sphincter of pancreatic duct

Manchon de fibres musculaires lisses disposées au pourtour du segment terminal du conduit pancréatique.

J.Wirsung, anatomiste allemand (1600-1643)

muscle sphincter de l’ampoule hépato-pancréatique

Syn. anc. sphincter du canal de Wirsung, sphincter propre du canal de Wirsung

muscle sphincter externe de l’anus l.m.

musculus sphincter ani externus (TA)

external anal sphincter

Muscle strié situé autour de la portion anale du rectum.

Les fibres qui le constituent forment deux arcs qui circonscrivent le canal anal et se réunissent, en arrière, sur le sommet du coccyx et le raphé ano-coccygien, et, en avant, sur le noyau fibreux central du périnée et la face profonde de la peau. On lui décrit trois parties, sous-cutanée, superficielle et profonde. Il provoque l’occlusion du rectum. Il est innervé par le nerf rectal supérieur, branche du plexus sacré.

Syn. anc. sphincter externe de l’anus

muscle sphincter externe de l’urèthre l.m.

musculus sphincter urethrae externus (TA)

external urethral sphincter

Muscle strié qui, chez l’homme, entoure la portion membraneuse de l’urèthre et se prolonge en haut sur les faces antérieure et latérales de la prostate.

Sur l’urèthre membraneux ce muscle forme un anneau complet; sur l’urèthre prostatique il se divise en deux demi-anneaux, l’un antérieur, l’autre postérieur plus développé; ces deux plans musculaires sont constitués par des fibres transversales qui vont d’un bord à l’autre de la coque prostatique sur laquelle ils se fixent. Chez la femme, ce muscle entoure l’urèthre pelvien. Il crée l’occlusion de l’urèthre. Il est innervé par le nerf pudendal branche du plexus sacré.

Syn. anc.  sphincter externe de l’urèthre; sphincter strié de l’urèthre

muscle sphincter inférieur du conduit cholédoque l.m.

musculus sphincter inferior ductus choledochi (TA)

inferior sphincter of bile duct

Segment du muscle sphincter du conduit cholédoque qui participle à la constitution du muscle sphincter de l’ampoule hépato-pancréatique.

muscle sphincter du conduit cholédoque; muscle sphincter de l’ampoule hépato-pancréatique.

muscle sphincter interne de l’anus l.m.

musculus sphincter ani internus (TA)

internal anal sphincter

Epaississement de la couche des fibres circulaires de la tunique musculaire lisse le long du canal anal.

Syn. anc. sphincter interne de l’anus; sphincter interne du canal anal

muscle sphincter interne de l’urèthre l.m.

musculus sphincter urethrae internus; musculus pshincter supracollicularis (TA)

internal urethral sphincter; supracollicular sphincter; preprostatic sphincter

Faisceau de fibres circulaires de la couche moyenne du muscle vésical qui s’épaississent graduellement autour de l’orifice uréthral et de la portion initiale de l’urèthre (portion prostatique chez l’homme, portion pelvienne chez la femme).

Il participe à l’occlusion de l’orifice uréthral. Il est innervé par un rameau du plexus hypogastrique inférieur.

F.Henlé, anatomiste allemand (1809-1885)

Syn. anc. muscle   sphincter de la vessie; sphincter vésical; sphincter interne de l’urèthrede Henlé; sphincter lisse de l’urèthre

muscle sphincter palato-pharyngien l.m.

musculus sphincter palatopharyngeus (TA)

palato-pharyngeal sphincter

muscle palato-pharyngien; faisceau postérieur du muscle palato-pharyngien

muscle sphincter pylorique l.m.

musculus sphincter pyloricus (TA)

pyloric sphincter

Epaississement des fibres circulaires de la tunique musculaire de l’estomac au niveau du pylore.

Syn. anc. sphincter pylorique

muscle sphincter supérieur du conduit cholédoque l.m.

musculus sphincter superior ductus choledochi (TA)

superior sphincter of bile duct

Segment supérieur du muscle sphincter du conduit cholédoque.

muscle sphincter du conduit cholédoque; muscle sphincter de l’ampoule hépato-pancréatique.

muscle sphincter uréthro-vaginal l.m.

musculus sphincter urethrovaginalis (TA)

sphincter urethrovaginalis

Fibres basses du muscle sphincter externe de l’urèthre

Elles entourent complètement l’urèthre et le vagin pour former un muscle sphincter uréthro-vaginal dont la contraction avec celle du muscle bulbospongieux resserre le hiatus urogénital prés du vestibule.

muscle splénius l.m.

musculus splenius (TA)

splenius

Ensemble représenté par le muscle splénius de la tête et le muscle splénius du cou.

muscle splénius de la tête l.m.

musculus splenius capitis (TA)

splenius capitis

Muscle volumineux de la nuque, trapèzoïde à grande base inféro-latérale, en continuité avec le muscle splénius du cou.

Il se détache de la moitié inférieure du ligament nuchal ainsi que du processus épineux de la septième vertèbre cervicale et des trois premières vertèbres dorsales. Il se dirige obliquement en haut, en dehors et en avant pour se terminer sur la moitié ou les deux tiers latéraux de la lèvre inférieure de la ligne nuchale supérieure et sur le bord postérieur et la face latérale du processus mastoïdien au-dessous et en arrière du muscle sterno-cléïdo-mastoïdien. Par contraction unilatérale il porte la tête en extension, inclinaison et rotation du côté de l’insertion. Il est innervé par un rameau du nerf grand occipital et des rameaux latéraux des branches postérieures des cinq premiers nerfs spinaux cervicaux.

muscle splénius du cou l.m.

musculus splenius cervicis; musculus splenius colli (TA)

splenius cervicis

Muscle de la nuque situé au-dessous et latéralement par rapport au muscle splénius de la tête avec lequel il est en continuité.

Il se détache des processus épineux des troisième, quatrième et cinquième vertèbres thoraciques et des ligaments interépineux correspondants. Il longe le bord latéral du muscle splénius de la tête et se termine sur les tubercules postérieurs des processus transverses de l’atlas et de l’axis. Il incline la tête et la porte en rotation homolatérale. Il a la même innervation que le muscle splénius de la tête.

muscle squelettique l.m.

muscle strié

muscle stapédien l.m.

musculus stapedius (TA)

stapedius

Muscle de l’oreille moyenne annexé au stapès.

D’une longueur de sept millimètres, il est logé dans un canal osseux vertical répondant à la paroi postérieure de la cavité tympanique. Il s’insère sur le périoste du canal et son tendon grêle se dégage de l’orifice au sommet de l’éminence pyramidale de la cavité. Il se réfléchit à angle obtus pour se terminer sur la face postérieure de la tête du stapès. Il règle les mouvements du stapès au niveau de la fenêtre du vestibule. Il est innervé par une branche du nerf facial.

muscle staphylo-pharyngien l.m.

muscle palato-pharyngien

muscle sternal l.m.

musculus sternalis (TA)

sternalis

Petit muscle surnuméraire inconstant de la région thoracique antérieure.

 Il  s’étend soit des côtes, soit du fascia d’insertion du muscle oblique externe de l’abdomen jusqu’aux insertions du tendon du muscle sterno-cléïdo-mastoïdien.

Syn. anc. muscle présternal

muscle sterno-cléido-mastoïdien l.m.

musculus sternocleidomastoideus (TA)

sternocleidomastoid

Muscle du cou, quadrilatère et épais, situé dans la region antéro-latérale.

Il s’attache en bas par trois et quelques fois quatre chefs appelés sterno-mastoïdien, sterno-occipital, cléido-mastoïdien et cléido-occipital. Les deux chefs sternaux sont le plus souvent confondus en un seul chef sternal qui se détache du manubrium du sternum en dedans de l’interligne articulaire sterno-claviculaire, se dirige en haut et en arrière et se termine sur le bord antérieur et la face latérale du processus mastoïdien ainsi que sur la partie latérale de la ligne nuchale supérieure de l’os occipital. Le chef cléido-occipital s’attache sur la face supérieure du quart médial de la clavicule, monte en arrière du précédent et se termine sur les deux tiers latéraux de la ligne nuchale supérieure de l’os occipital. Le chef cléido-mastoïdien s’insère en arrière du chef cléido-occipital sur la clavicule et se termine sur le bord antérieur et la face latérale du processus mastoïdien en se confondant avec la terminaison du chef stgerno-mastoïdien. Sa contraction unilatérale fléchit la tête, la porte en inclinaison homolatérale et en rotation contro-latérale de ses insertions; la contraction bilatérale des deux muscles fléchit directement la tête; en point d’appui fixe sur la tête ces muscles  participent à l’inspiration. Le muscle sterno-cléido-mastoïdien est innervé par des rameaux de la branche latéral du nerf  accessoire et par une branche cervicale du plexus cervical profond.

Syn. anc. muscle satellite de la carotide; muscle quadriceps de la tête; muscle quadrijumean de la tête; muscle sterno-cléido-mastoïdien-occipital

muscle sterno-cléido-mastoïdien-occipital l.m.

muscle sterno-cléido-mastoïdien

  muscle sterno-costo-thyroïdien l.m.

muscle sterno -thyroïdien

muscle sterno-hyoïdien l.m.

musculus sternohyoideus (TA)

sternohyoid

Muscle du cou  constitué du muscle sterno-thyroïdien et du muscle thyro-hyoïdien considérés comme les deux portions d’un seul muscle.

Syn. anc. muscle sterno-hyoïdien profond

muscle sterno-hyoïdien profond l.m.

muscle sterno-hyoïdien

muscle sterno-thyroïdien l.m.

musculus sternothyroideus (TA)

sternothyroid

Muscle du cou, sous-hyoïdien, allongé, aplati et rubané.

Il se détache de la face postérieure du manubrium du sternum et du premier cartilage costal et se dirige en haut et en dehors pour se terminer sur la ligne oblique de la face latérale de la lame du cartilage thyroïde. Il abaisse l’os hyoïde par l’intermédiaire du cartilage thyroïde et provoque un abaissement du larynx. Il est innervé par deux rameaux de l’anse cervicale du nerf hypoglosse.

Syn. anc. muscle sterno-costo-thyroïdien

muscle strié l.m.

Muscle constitué de fibres musculaires très longues et effilées à leurs deux extrémités, chacune résultant de la fusion de plusieurs éléments cellulaires (reconnaissables à la présence de nombreux noyaux).

La substance musculaire d’une fibre, enveloppée d’une membrane, le sarcolemme, a un aspect strié dans le sens longitudinal et dans le sens transversal. La striation longitudinale répond à la division de la fibre primitive en fibrilles, et la striation transversale à la succession de parties alternativement claires et obscures  (les disques sombres et les disques clairs). Les disques sombres sont constitués de faisceaux de filaments de myosine. Chaque fibrille est divisée en une succession de compartiments (sarcomères) par une cloison (bande Z, bande ou membrane de Krause) qui traverse la région moyenne de chaque disque clair. Un sarcomère est ainsi constitué d’un demi-disque clair, d’un disque sombre et d’un autre demi-disque clair. Il représente l’élément primordial de la contraction musculaire, le protoplasme indifférencié dans lequel sont incluses les fibrilles  (sarcoplasmes) ne jouant vraisemblablement qu’un rôle nutritif. Les muscles striés sont en général affectés aux fonctions de relation (à l’exception du myocarde). Ils reçoivent leur innervation du système cérébro-spinal et du système sympathique. Ils sont à contraction rapide et soumis à l’action de la volonté.

muscle stylo-glosse l.m.

musculus styloglossus (TA)

styloglossus

Muscle long et mince annexé à la langue.

Il se détache de la partie antéro-latérale de la pointe du processus styloïde de l’os temporal et du ligament stylo-mandibulaire. Il se dirige en bas, en avant et en dehors et se termine sur le septum lingual. Les fibres supérieures occupent la face dorsale de la langue; les fibres inférieures traversent le muscle hyoglosse et le muscle longitudinal inférieur de la langue. Il provoque l’élargissement et le déplacement en haut et en arrière de la langue. Il ests innervé par un rameau du nerf glosso-pharyngien.

| page précédente | /1548 | page suivante