Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1

88 résultats :

nystagmus n.m.

nystagmus

Série de mouvements oscillatoires, conjugués des deux globes oculaires, involontaires et saccadés,changeant alternativement de sens.

Les mouvements sont pendulaires (nystagmus pendulaire) ou plus souvent diphasiques (nystagmus à ressort) avec une phase rapide de rappel, qui définit son sens. Le nystagmus est horizontal, vertical, giratoire ou combiné, spontané ou provoqué, physiologique, congé­nital ou pathologique, rencontré alors dans les atteintes du vestibule ou du système nerveux central. Les mouvements sont habituellement synchrones et congruents, inconscients, presque toujours involontaires et ne perturbant pas les mouvements physiologiques des yeux.

Cette définition concerne le nystagmus où le tremblement siège en même temps, aux deux yeux. Dans les très rares cas où le tremblement n’intéresse qu’un seul œil, il est d’usage de spécifier "nystagmus monoculaire".

D. Goddé-Jolly (1973)

Étym. gr. nustazô : je m’incline

Lenoble-Aubineau (syndrome de) l.m.

Lenoble Aubineau’s syndrome

Tremblement rythmique de la tête, des globes oculaires et des membres supérieurs.

Les tremblements de la tête et des membres se font avec myoclonies des extrémités et du tronc. Les garçons sont plus souvent atteints et il peut y avoir un hypospadias, des troubles vasomoteurs et une hyperréflectivité. Il existe un nystagmus congénital associé aux fasciculations des muscles (ces fasciculations sont très vite déclenchées par excitation ou froid). L’affection dominante est liée au sexe (MIM 310800).

E. Lenoble et E. Aubineau, médecin français (1906)

Syn. nystagmus, myoclonies

nystagmus alternant l.m.

nystagmus pendulaire

nystagmus à ressort l.m.

jerk nystagmus, jerky nystagmus

Nystagmus où il existe une phase lente et une phase rapide de sens opposé: la direction de la phase rapide sert par convention à désigner le sens du nystagmus.

Son analyse précise nécessite un enregistrement nystagmographique dont le tracé apparait comme une ligne brisée.

Cette manière de désigner le sens du nystagmus n’est pas tout à fait logique; c’est en effet la phase lente qui, sur le plan pathogénique, est la plus significative, mais elle est souvent moins visible cliniquement que la phase rapide.

Sur l’enregistrement électronystagmographique, le nystagmus apparait comme une ligne brisée. La phase rapide est représentée par le segment de droite le plus court et le moins oblique, la phase lente par le segment de droite le plus long et le plus oblique. L’angle constitué par les deux segments est de grandeur variable, et est fonction de la rapidité, donc de l’obliquité de la pente de la phase lente. Cet angle est ouvert vers le bas pour les nystagmus qui battent à droite, et inversement vers le haut pour les nystagmus qui battent à gauche.

nystagmus asymétrique l.m.

asymetrical nystagmus

Nystagmus où les yeux battent dans des plans différents.

On peut p. ex. voir sur un œil un nystagmus horizontal et sur l’autre un nystagmus vertical.

nystagmus ataxique l.m.

dissociated or disconjugate nystagmus, ataxic nystagmus

Nystagmus "à ressort", monoculaire ou à pré­dominance unilatérale, constaté uniquement sur l’oeil en abduction lors du regard latéral.

C’est donc un nystagmus incongruent du regard latéral dont le caractère est majeur dans le nystagmus monoculaire d’abduction. Il peut être associé à divers symptômes oculaires: paralysies de fonction, nystagmus verticaux, nystagmus de convergence, nystagmus à bascule, paralysie des nerfs crâniens.

Le nystagmus ataxique a une valeur séméiologique considérable: il traduit toujours une atteinte de la calotte du tronc cérébral; c’est un élément du syndrome de la bandelette longitudinale postérieure.

V. Harris (1944)

nystagmus ataxique de Harris  l.m.[P2-H1-2015]

Harris’ ataxic nystagmus, dissociated or disconjugate nystagmus, ataxic nystagmus

Nystagmus «à ressort», monoculaire, ou à prédominance unilatérale, constaté uniquement sur l’œil en abduction dans la position latérale du regard. C’est donc un nystagmus incongruent du regard latéral dont le caractère est majeur dans le nystagmus monoculaire d’abduction. Il peut être associé à divers symptômes oculaires: paralysies de fonction, nystagmus verticaux, nystagmus de convergence, nystagmus à bascule, paralysie des nerfs crâniens.

Le nystagmus ataxique a une valeur séméiologique considérable: il traduit toujours une atteinte de la calotte du tronc cérébral; c’est un élément du syndrome de la bandelette longitudinale postérieure. Il est la compensation du système nerveux central à une ophtalmoplégie internucléaire controlatérale.

W. Harris, neurologue britannique (1944)

nystagmus

Syn. gaze nystagmus

nystagmus concordant l.m.

concordant nystagmus

Nystagmus où la zone de blocage est dans une direction du regard identique quel que soit l’œil fixateur et en fixation binoculaire.

blocage, nystagmus congénital essentiel

nystagmus congénital l.m.

congenital nystagmus

Nystagmus spontané, pouvant éxister dès la naissance, parfois héréditaire, associé ou non à un strabisme et constituant un syndrome d’étiologie sensorielle ou motrice.

Le qualificatif de "précoce" serait mieux adapté que celui de "congénital". La cause peut être congénitale comme une cataracte mais le nystagmus n’apparaîtra que vers 6-8 mois. A l’opposé, le nystagmus peut apparaître dès les premiers mois et sa cause n’être dépistée qu’ultérieurement.

Sa forme est variable, pendulaire ou "à ressort" selon les sujets et suivant la position du regard chez le même sujet. Il peut être supprimé dans une position particulière du regard dite position de blocage.

Syn. nystagmus oculaire

nystagmus congénital essentiel l.m.

essential congenital nystagmus

Nystagmus congénital de type pendulaire ou à ressort, souvent associé à un strabisme.

Il peut diminuer ou disparaitre dans un mouvement de version ou de convergence; il reste présent les yeux ouverts contrairement au strabisme latent.

nystagmus congénital

Syn. nystagmus idiopathique

nystagmus congénital isolé l.m.

nystagmus, congenital

Mouvements oscillatoires et parfois rotatoires des globes oculaires, congénitaux et isolés, avec des yeux normaux.

L’affection est héréditaire, le plus souvent dominante, mais il existe d’autres modes de transmission et il faut éliminer les causes neurologiques. Un gène dominant a été localisé en 6p12. L’affection est autosomique dominante (MIM 164100) ou autosomique récessive (MIM 257400)

nystagmus congénital, main fendue l.m.

split-hand with congenital nystagmus

main fendue avec nystagmus congénital, modifications au fond d’œil et cataracte.

nystagmus congruent l.m.

congruent nystagmus

Nystagmus où les deux yeux se déplacent ensemble dans le même sens, avec la même vitesse et avec la même amplitude.

Terme peu utilisé, car le nystagmus est le plus souvent congruent: quand il ne l’est pas, on spécifie alors son caractère particulier.

Ant. nystagmus incongruent

nystagmus convergent l.m.

nystagmus en vergence

nystagmus de fixation l.m.

tremor

Durant la fixation, mouvements de haute fréquence de quelques secondes d’arc, non perceptibles cliniquement.

Il traduit l’instabilité du système oculomoteur perpétuellement corrigé par un mécanisme de rétroaction, de réajustement. En fait, il serait destiné à mobiliser durant la fixation, l’image sur la rétine de manière à éviter une adaptation sensorielle locale.

Syn. micromouvement de fixation

nystagmus de fixation pathologique l.m.

fixation nystagmus

Nystagmus déclenché par la fixation, de rythme très rapide, de durée brève.

nystagmus de Frenzel l.m.

hopping nystagmus

Forme de nystagmus pendulaire qui comporte deux phases rapides de sens contraire séparées par de courtes pauses.

nystagmus de Harris l.m.

nystagmus ataxique

nystagmus de la tête l.m.

head nodding

Secousses rythmiques de la tête souvent associées au nystagmus.

spasmus nutans

nystagmus de position l.m.

position nystagmus

Nystagmus «à ressort» constaté dans le regard direct, apparaissant dans certaines positions de la tête dans l’espace. Il peut s’accompagner de vertiges.

S’il apparaît sans latence, dure aussi longtemps que la position est maintenue, sans vertige, et s’il est plus net à la fixation visuelle que sans fixation, il doit faire penser à une atteinte centrale. S’il apparaît sous lunettes de Franzel ou en vidéonystamoscopie il peut traduire un déficit vestibulaire

vidéonystagmoscopie

nystagmus de positionnement l.m.

positionning nystagmus

Nystagmus «à ressort» apparaissant lors des changements de position de la tête ou du corps.

Il peut s’accompagner de vertiges.

Syn. nystagmus aux changements de position

nystagmus des mineurs l.m.

miner’s nystagmus

Nystagmus qui survient chez les mineurs après plusieurs années de travail au fond de la mine, caractérisé subjectivement par une oscillopsie, objectivement par un nystagmus pendulaire fin et rapide, prédominant dans le champ supérieur du regard, un nystagmus de la tête, une attitude compensatrice de la tête rejetée en arrière pour fuir le nystagmus, dans les formes graves un blépharospasme.

L’affection a pratiquement disparu avec l’amélioration des conditions de travail dans les houillères.

nystagmus discordant l.m.

discordant nystagmus

Nystagmus où la zone de blocage n’est pas dans la même direction du regard selon l’œil fixateur et/ou en fixation binoculaire.

nystagmus dissocié l.m.

dissociated nystagmus

Nystagmus où les mouvements des deux yeux sont différents en direction, en amplitude et/ou en vitesse.

nystagmus d’origine cervicale l.m.

cervical nystagmus

Nystagmus oculaire «à ressort» provoqué par les torsions du cou au cours de l’épreuve cervicale, les yeux ouverts dans l’obscurité .

Le sujet est soumis à des rotations alternées du corps, la tête étant maintenue fixe. Ce nystagmus est physiologique.

| /4 | page suivante