Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1

6 résultats :

hidrosadénite n.f.[J1,D3,2015]

hidradenitis suppurativa

Suppuration chronique supposée prendre naissance dans les glandes sudoripares apocrines ou les follicules pileux des régions axillaires et périnéogénitales, réalisant des nodules inflammatoires profonds qui se ramollissent pour former des abcès douloureux se vidant de leur pus par intermittence ou se résorbant lentement.

Il s’agit plus d’une forme d’acné conglobata avec laquelle elle est souvent associée que d’un processus pathologique proprement infectieux bien qu’une surinfection par les pyogènes, staphylocoques dorés, soit fréquente. Le traitement est essentiellement chirurgical.

A. Verneuil, chirurgien français (1854)

Verneuil (maladie de), sébocystomatose, acné conglobata

Étym. gr. hidros : sueur; adên: glande

Syn. abcès tubéreux de l’aisselle

maladie de Verneuil l.f.

Verneuil’s disease; Verneuil’s axillaris hidradenitis

A. Verneuil, médecin français (1854)

hidrosadénite

Syn. hidrosadénite, hidradénite suppurée, acné conglobata

maladie de Verneuil l.f.

hidradenitis suppurativa

A. Verneuil, médecin français (1854)

hidrosadénite

Syn. hidrosadénite, hidradénite suppurée, acné conglobata

Verneuil (maladie de) l.f.

hidradenitis suppurativa

Suppuration chronique fistulisée à la peau, à germes non spécifiques, de localisation périnéale et inguino-scroto-pubienne parfois étendue aux fesses, aux aines et au périnée, liée à l’obstruction probablement malformative des conduits sudoraux apocrines et des follicules pilosébacés correspondants.

Les annexes glandulaires et pileuses sont remplacées par des granulomes polymorphes et des abcès, ce qui explique le désaccord sur l’origine de cette affection considérée comme sudorale apocrine par les uns et comme pilosébacée par les autres qui la rapprochent de l’acné conglobata à laquelle elle est parfois associée. Une atteinte des aisselles est possible.

La maladie se traduit par des nodules hypodermiques fistulisés à la peau par de nombreux orifices suppurants.

L’évolution est chronique et récidivante, mais toujours locale. Dans la localisation périanale il n’y a jamais de communication avec le canal anal, contrairement à la fistule anale.

Les traitements médicaux, y compris les plus récents (les biothérapies, qui avaient laissé espérer des résultats favorables) sont décevants: les antibiotiques ne traitent que les poussées inflammatoires ; seules les grandes exérèses profondes avec greffes cutanées ou lambeaux peuvent amener une amélioration durable.

Des localisations axillaire ou périmamelonnaire ont été signalées.

La place du tabagisme, souvent constatée, n’est pas expliquée.

A. Verneuil, chirurgien français (1854)

acné conglobata

Syn. hidrosadénite, hidradénite suppurée, acné conglobata

abcès tubéreux de Velpeau l.m. [D1]

A. Velpeau, anatomiste et chirurgien français (1795-1867)

hidrosadénite

Syn. abcès tubéreux de l’aisselle, hidrosadénite

Velpeau (abcès tubéreux de) l.m.

Abcès des glandes sudoripares.

A. Velpeau, anatomiste et chirurgien français (1795-1867)

hidrosadénite

Syn. abcès tubéreux de l’aisselle, hidrosadénite