Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1

4 résultats :

asunaprévir n.m.

Nouvel antiviral à action directe contre le virus de l’hépatite C, faisant partie des nombreux antiviraux prescrits depuis peu de temps dans le traitement de l’hépatite chronique virale C.

C’est un inhibiteur de la protéase NS3 du virus de l’hépatite C. Il bloque la libération des protéines non structurales, nécessaires pour la réplication du virus. Son métabolisme est principalement médié via le cytochrome P450 (CYP) 3A4 et le CYP 3A5. Il a été testé contre les génotypes 1 et 4 et a aussi une activité pan-génomique. Prescrit par voie orale chez les adultes, il ne doit pas être administré en monothérapie mais en association. A ce jour, il n’est disponible qu’à l’hôpital.

à hépatite C, virus de l’hépatite C, cytochrome P450

daclatasvir n.m.

Nouvel antiviral à action directe (AAD) contre le virus de l’hépatite C, faisant partie des nombreux antiviraux prescrits depuis peu de temps dans le traitement de l’hépatite chronique virale C.

C’est un inhibiteur de la protéine non structurale multifonctionnelle 5A du complexe de réplication (NS5A). Le Daclatasvir inhibe la réplication de l’ARN viral et l’assemblage des virions. Il est un substrat du cytochrome P450 [CYP] 3A4. Efficace contre les génotypes 1 et 4, il a vocation à être pan-génomique. Prescrit par voie orale chez les adultes, il doit être administré en association avec d’autres médicaments. Les recommandations thérapeutiques sont évolutives avec des modifications pluriannuelles, compte tenu du grand nombre de schémas possibles. Le but est de ne plus utiliser des molécules antérieurement prescrites dans l’hépatite C, en particulier l’interféron pégylé et la ribavirine, dont les effets secondaires sont nombreux, tandis que les nouveaux AAD sont bien tolérés et d’une efficacité supérieure avec un temps de traitement plus court. Des protocoles d’associations daclatasvir et sofosbuvir sont actuellement possibles, dans le cadre d’une ATU de cohorte. L’éradication définitive du VHC avec ces nouveaux AAD est obtenue dans 90 % des cas. A ce jour, il n’est disponible qu’à l’hôpital.

hépatite C, virus de l’hépatite C, cytochrome P450, interféron (traitement par l’), ribavirine, sofosbuvir

Fibrotest ® n.m.

Marqueur non invasif de la fibrose hépatique, initialement conçu pour établir l’importance de la lésion chez les patients atteints d’hépatite chronique virale C.

Il

combine le dosage dans le sang de cinq marqueurs indirects de fibrose, que sont : l’α2 macroglobuline,l’haptoglobine, l’apolipoprotéine A1,la bilirubine totale etles γ-glutamyl transférases avec un ajustement à l’âge et au sexe de la personne. Une formule mathématique permet le calcul du fibrotest qui varie de 0 à 1. Pour faciliter l’interprétation visuelle le résultat est accompagné d’un graphique en couleurs avec trois classes de gravité croissante.

Le test de fibrose varie entre 0.00 et 1.00 avec une prédiction des stades selon la classification Métavir. La corrélation de l’estimation  de la fibrose par le Fibrotest ® et l’examen anatomopathologique du foie est dans l’ensemble satisfaisante, mais il ne faut pas retenir uniquement le résultat final du test, mais analyser et tenir compte de chaque composante du test dans l’interprétation de celui-ci. En effet, des causes non liées au virus peuvent le perturber et donc rendre le test ininterprétable. Ainsi, la maladie de Gilbert qui élève le taux de bilirubine, une hémolyse qui entraîne une élévation de l’haptoglobine et un syndrome inflammatoire qui provoque une élévation des α2 globulines perturbent les résultats.

Il est combiné à l’ActiTest ® qui estime l’activité nécrotico-inflammatoire dans les hépatites chroniques en utilisant le taux d’ALAT.

hépatite chronique virale C, ActiTest ®, Métavir (classification…de la fibrose hépatique), marqueurs non invasifs de fibrose hépatique

hépascore n.m.[L1-2015]

L’hépascore est un des algorithmes biologiques utilisé pour quantifier la fibrose du foie dans l’hépatite chronique virale C.

Il fait partie des marqueurs non invasifs de fibrose. Il combine quatre indices sanguins : α 2 -macroglobuline, acide hyaluronique, bilirubine totale et γ-glutamyl-transpeptidase, avec un ajustement sur le sexe et l’âge. C’est avec le fibrotest ® et le fibromètre un des marqueurs recommandé par la Haute autorité de santé.

hépatite chronique virale C, marqueurs non invasifs de fibrose hépatique, fibrotest ®, fibromètre

hepatalgia

Douleur de l’hypocondre droit provoquée par l’hypertrophie et la congestion du foie, en particulier dans l’insuffisance cardiaque.

L’hépatalgie d’effort est considérée comme un bon signe de défaillance cardiaque sévère.

défaillance cardiaque

Étym. gr. hêpar : foie; algos : douleur