Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1

5 résultats :

épiphysite n.f.

epiphysitis

Altération de l’épiphyse d’un os.

Les causes sont très diverses : infectieuse, dystrophique (appelée alors épiphysose), par irritation, inflammation, trouble de croissance et dystrophie d’origine génotypique (dans ce cas la dysplasie est souvent multiple et qualifiée de polyépiphysaire), postréductionnelle. Ce dernier terme qualifie les troubles de croissance par nécrose osseuse ou souffrance vasculaire consécutive à une réduction orthopédique ou chirurgicale de la luxation congénitale de la hanche: c’est alors une lésion iatrogène.

Étym. gr. epi : sur; physis : formation, nature

épiphysite fémorale supérieure l.f.

superior femoral epiphysitis

Ostéochondrite primitive de la hanche de l’enfant.

J. Calvé, orthopédiste français (1910), A.T. Legg, orthopédiste américain (1910), G.C. Perthes, chirurgien allemand (1908)

Legg-Perthes-Calvé (maladie de)

épiphysite postréductionnelle l.f.

postreductionnelle epiphysitis

ostéochondrite après réduction

épiphysite vertébrale l.f.

Scheuermann’s disease

Affection rachidienne de l’adolescence comportant une altération de l’armature fibrillaire des cartilages recouvrant les plateaux vertébraux et responsable d’un trouble de croissance en hauteur des vertèbres.

La maladie peut être asymptomatique ou se révéler par des douleurs parfois associées à une cyphose dorsale et à une hyperlordose lombaire. La radiologie est caractéristique: irrégularité des plateaux vertébraux avec hernies intraspongieuses (le noyau discal pénètre en certains points du corps vertébral), hernies rétromarginales et déformation cunéiforme des vertèbres. Le traitement repose sur la prise transitoire d’antalgiques quand nécessaire, et surtout la kinésithérapie tant que la maturation osseuse n’est pas acquise et que la cyphose reste réductible. Si la déformation s’avère très importante, une contention plâtrée, puis un corset, peuvent être nécessaires. Le pronostic est favorable et bon nombre de maladies de Scheuermann sont une découverte radiologique à l’âge adulte.

H. W. Scheuermann, chirurgien danois (1920)

Syn. maladie de Scheuermann, ostéochondrose vertébrale de croissance

ostéochondrite après réduction l.f.

avascular osteonecrosis following treatment

Trouble trophique de l’épiphyse fémorale supé­rieure constaté après traitement d’une luxation congénitale de la hanche et considéré comme un trouble vasculaire iatrogène de la tête fémorale.

Les lésions sont classées en 4 groupes selon l’importance de l’atteinte de la tête fémorale: dans le groupe I, l’atteinte est partielle et l’évolution est favorable; dans le groupe IV, la nécrose du noyau fémoral est totale avec atteinte de la région métaphysaire, le pronostic est très défavorable. La gravité des groupes intermédiaires dépend de l’extension plus ou moins importante des lésions et de l’âge de l’enfant.

Lorenz (méthode de)

Syn. épiphysite postréductionnelle